Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Sue Eugène – Les Fils de famille (première partie)

Sue Eugène - Les Fils de famille (première partie) - Bibliothèque numérique romande - Federico Zandomeneghi Conversation intéressanteSue Eugène – Les Fils de famille (première partie) : Dans cette première partie, Charles Delmare a tué en duel le mari de sa maîtresse. Celle-ci a mis au monde une fille, Jeane.  Elle est élevée par son oncle et sa tante et ignore qui est son père. Jeane aime et est aimée de Maurice son cousin.  La tante de Maurice et son fils, San Privato, convoitent la fortune du père de Maurice. San Privato, de son côté, devient amoureux de Jeane.

(suite…)

Bousquet Joë – Iris et Petite-Fumée

Bousquet Joë - Iris et Petite-Fumée - Bibliothèque numérique romande - Jean-Louis Glaussel Pliant sur la plage et soleil couchant Bousquet Joë – Iris et Petite-Fumée suivi de Paroles du lépreux sans nom et Retour : Iris et Petite Fumée, est le dialogue d’un médecin et de son patient: dialogue laborieux et tortueux, ponctué de «bruits». Le malade avait le projet d’écrire un livre «sur l’aimer et le connaître.»  Ce projet avorté, le médecin décide de consigner les paroles de son malade. Parlant de lui à la troisième personne, le médecin rappelle Joë Bousquet «simple lecteur de son œuvre». Le style de l’œuvre est presque affecté, emprunté. «Le récit d’Iris et Petite-fumée passe bien l’essentiel de son temps à se déguiser […] rarement Bousquet sera allé aussi loin dans la mise en cause de l’identité du sujet à lui-même. Rien ni personne qui ne diffère ici de soi. […] (suite…)

Pary Juliette – L’Homme aux romans policiers

Pary Juliette - L'Homme aux romans policiers - Bibliothèque numérique romande - photos Laura Barr-WellsPary Juliette – L’Homme aux romans policiers : Jim Joy n’a pas de chance. Auteur de romans policiers à succès, il sait écrire «à la manière de» mais il reste à la recherche de «son» style. Et May, la timide jeune femme dont il est amoureux est l’épouse fidèle de son demi frère, Jonathan, le constable de Gilford, un homme incroyablement solennel et sentencieux. C’est alors que disparaissent, simultanément, de riches collectionneurs… avec leurs collections; et l’une des disparitions s’est produite à Guilford. Jim accompagne Jonathan et se prend au jeu de l’enquête. D’autant qu’au fil de celle-ci, il rencontre une jeune femme séduisante, mais fort suspecte, qui ressemble à s’y méprendre à May… laquelle est pourtant bien chez elle. De Guilford à Londres puis de Paris à l’océan, de guru grand-voyant en pêcheurs bretons, par avion ou par bateau, Jim poursuit son enquête tout en cherchant à protéger cette May irréelle. Est-ce vraiment la bonne manière de trouver la vérité? (suite…)

Funck-Brentano Frantz – Mandrin Capitaine général des contrebandiers

Funck-Brentano Frantz - Mandrin Capitaine général des contrebandiers - illustration de l'édition de référenceFunck-Brentano Frantz – Mandrin Capitaine général des contrebandiers :  Mandrin (1725-55) a gagné sa légende en une seule année : 1754. À 27 ans, la vie de Louis Mandrin a basculé. Son frère, Pierre, a été pendu. Sa famille est ruinée. Mandrin déclare alors la guerre aux fermiers généraux ! Le 2 janvier 1754, avec ses «Mandrins», comme on les appellera très vite, il attaque, en Chartreuse, les brigadiers des Fermes, les menace de représailles et disparaît… Puis Mandrin effectue six campagnes successives, se déplaçant «à la vitesse de l’éclair» comme le dit Voltaire, à travers le Dauphiné, la Bresse, le Jura, la Bourgogne, l’Auvergne, et jusqu’au Rouergue. Organisé militairement, il met sur les dents receveurs de taxes, gardes et armées royales. Ses succès sont insupportables pour la Ferme alliée au ministère de la guerre. Une expédition en territoire savoyard, violant la frontière et tuant au passage des paysans qui voulaient résister à l’envahisseur français, cueillera Mandrin en son refuge malgré une résistance désespérée. Ramené en territoire français, jugé à Valence, torturé et exécuté, Mandrin mourra, roué, sur l’échafaud le 26 mai 1755. (suite…)

Nikolaï Michèle – La Mort fait le trottoir

Nikolaï Michèle - La Mort fait le trottoir - Bibliothèque nuérique romande - photos Laura Barr-Wells et Sylvie S.Nikolaï Michèle – La Mort fait le trottoir : Montmartre, ses lumières, ses bars et ses spectacles. Rudy et Liliane, les May Sisters, ont monté un numéro qui marche très fort. Mais voici que tout se complique. La brouille s’installe entre les deux femmes et Rudy quitte son soupirant. Elle rencontre un homme charmant au regard doux … mais la série continue. La mort, sadique, frappe une première fois et cela ne s’arrête pas là ! Tout Montmartre se met à craindre cette Mort qui fait le trottoir. L’inspecteur Neyrac, de la P.J., patauge et voit ses suspects innocentés les uns après les autres. Marion Hérelle, son amie journaliste vient à la rescousse. Ensemble, arriveront-ils à démarquer le coupable ? Une intrigue palpitante à lire sans s’arrêter et un excellent roman policier. (suite…)

Crevel René – Détours

Crevel René - Détours - Bibliothèque numérique romande - Chaurel Léman et AlpesCrevel René – Détours : Un jeune homme à la recherche de sa recherche… Bien des détours, depuis une enfance marquée par des drames, l’amèneront aux voyages puis, brièvement, à la philosophie où il rencontrera Léila puis la fille de son ancien professeur, mariée à un prince russe. Parcours romantique des bouvards parisiens aux rives du Léman et jusqu’aux Alpes suisses? «Autobiographie camouflée à tendance surréaliste»? De tours en détours, le jeune homme chemine dans son labyrinthe et «on regrette même d’en trouver si tôt la sortie.» Le premier roman de René Crevel. (suite…)