DERNIERES PARUTIONS

Barante Prosper de – La Fin de Charles le téméraire – Marie de Bourgogne

Barante Prosper de - La Fin de Charles le téméraire Marie de Bourgogne - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Château de Grandson Barante Prosper de – La Fin de Charles le téméraire – Marie de Bourgogne : L’ouvrage commence au moment de la guerre menée par le Duc de Bourgogne, Charles le Téméraire (1467-1577) contre la Suisse. Il relate les batailles de Grandson et de Morat. Si les conflits sont meurtriers sur le terrain, en toile de fond, vont bon train les intrigues et autres démarches diplomatiques entre la cour de France, le duché de Savoie, l’évêché de Genève. Charles met à feu et à sang la Bourgogne et la Flandre. Mais, lors de cette guerre il est tué, et sa fille Marie est désignée comme son héritière. Après moultes rebondissements, tentatives diplomatiques avortées, confiscations de biens et de titres, renversements de situation sur le front des villes assiégées, Marie finit par épouser le duc Maximilien d’Autriche, fils de l’empereur Frederic.

Dickens Charles – La petite Dorrit (livre 2)

Dickens Charles – La petite Dorrit (livre 2) – traduction de William L. Hugues : Les acteurs du premier tome se retrouvent dans de nouvelles circonstances et certains petits secrets qui restaient en suspens sont dévoilés. L’auteur nous montre l’influence des revers de fortune sur les comportements des individus, leur façon d’appréhender leur nouvelle vie, le soutien ou le revirement de leurs connaissances selon le milieu social ou la considération dont ils jouissaient.

Robida Albert – Une Vie de polichinelle

Robida Albert - Une Vie de polichinelle - Bibliothèque numérique romande - Dessin Albert Robida - maquette Yves BartholoméRobida Albert – Une Vie de polichinelle : Quand Antony Cabassol se fait réveiller par MTaparel, notaire, accompagné de son clerc, un lendemain de carnaval, il ne sait pas encore qu’il est l’unique héritier de son cousin M. Badinard. Mais l’héritage est à une condition : Cabassol a trois ans pour compromettre les 77 personnes avec lesquelles Mme Badinard a trompé son mari pendant les 5 ans qu’a duré le mariage. Commence alors pour Cabassol la chasse aux amants de Mme Badinard.

Il envisage en effet de séduire les femmes de ces hommes. Cela vaudra à Cabassol et son notaire quelques aventures et émotions qui ne manqueront pas d’accrocher le lecteur, avec ce récit qui ne manque pas d’originalité. Mais attention, les maris de ces dames ne sont pas tous dénués de ressources pour déjouer les pièges tendus par Cabassol…

On rit… Ce roman et ses illustrations sont pleins d’un humour et d’une dérision qui n’épargne aucun des protagonistes. Et les personnages de l’histoire, ayant pour unique but de toucher l’héritage, n’ont d’empathie et de respect pour personne. Mais… au 19e siècle, les courants d’expression de l’époque et une forme d’humour, selon envers qui elle s’applique, sont aujourd’hui jugés condamnables. Le Bibliothèque numérique romande ne cautionne en aucun cas les excès d’un humour caricatural inacceptable. Mais considère que, malgré tout, l’intérêt historique et littéraire de ce livre illustré mérite sa publication avec une lecture critique des lecteur et lectrices.

Téléchargements : ePUB PDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT