DERNIERES PARUTIONS

Éluard Paul – Poésie ininterrompue

Éluard Paul – Poésie ininterrompue : Poésie ininterrompue est un recueil de poésie double: la première partie est parue en 1946, peu avant la mort de Nush, et l’autre, en 1953, une année après son décès (à 57 ans). Le premier des poèmes de la première partie commence par une dédicace «à ceux qui les liront mal et à ceux qui ne les aimeront pas.» puis par une série de qualificatifs esthétiques apparemment obscurs. Mais ne nous trompons pas. Dans ce recueil, en particulier sa deuxième partie, Éluard se livre plus qu’il ne l’avait jamais fait. «Et je devrais bientôt me taire» écrit-il. «Mais sa voix résonne encore et toujours.» commente lehibook. (Babelio, 06 janvier 2021.)

Braddon Mary Elizabeth – Le Locataire de sir Gaspard (tome premier)

Braddon Mary Elizabeth – Le Locataire de sir Gaspard (tome premier) : Après 15 ans passés à voyager à travers le monde, un gentleman d’une quarantaine d’années aux habits râpés, loue un pavillon de chasse retiré dans la province anglaise. Lorsque le propriétaire des lieux revient avec sa fille d’un long séjour sur le Continent, il se prend d’amitié pour son locataire avec qui il a des discussions intéressantes. Les jours s’écoulent paisiblement, … jusqu’à l’arrivée d’une veuve qui s’invite pour les fêtes de fin d’année. Des indices éparses sous-entendent que certaines personnes ne sont pas ce qu’elles paraissent être et cachent des secrets.

Schnitzler Arthur – Mademoiselle Else

Schnitzler Arthur – Mademoiselle Else : Mademoiselle Else est une très jeune femme de la bonne société viennoise qui passe une semaine de vacances avec sa tante et son cousin dans une station du Tyrol italien. Mais un jour elle reçoit une lettre de sa mère lui demandant de convaincre un ami de son père de leur prêter une grosse somme d’argent, afin que son père échappe à la prison pour dettes. Cet ami, un vieux marchand d’art, accepte, à condition qu’elle se montre à lui, nue. Commence alors pour Else un combat intérieur bouleversant, entre dégoût pour cet acte ignoble et envie de sauver son père, entre désir de se montrer à tous pour se venger de ce chantage et honte de commettre cet acte ignoble. .