Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

Un groupe de passionnéEs de la littérature et de la culture de notre région, intéresséEs par les nouveaux médias qui peuvent en être porteurs.
La Bibliothèque numérique romande, avec le soutien de l’Association Les Bourlapapey, se propose de les promouvoir en diffusant ses expressions sous forme numérique, en particulier des livres, des périodiques ou des archives.

Sans esprit régionaliste, notre domaine d’intérêt est celui de la culture et de la littérature romande d’expression française, mais nous nous intéressons aussi aux littératures des régions voisines avec lesquelles nous avons une tradition de langage commune, franco-provençale (Savoie, Isère, Ain, Rhône, Franche-Comté, Val d’Aoste, etc.), du reste de la Suisse, des régions de la langue d’oc ou carrément d’ailleurs en cas de « coups de cœur ».

 


NOTRE ACTIVITÉ

• Le site de la Bibliothèque numérique
romande offre la publication numérique gratuite et la diffusion d’œuvres littéraires qui sont dans le domaine public.

• Son portail est ouvert à des auteurEs contemporainEs à fins promotionnelles, de publication gracieuse ou à d’autres collaborations.

• Nous souhaitons promouvoir la vie culturelle de notre région en offrant hébergement à diverses formes d’écrits collectifs qui en sont l’expression ou à des périodiques associatifs.

• Nous voulons collaborer avec différents acteurs institutionnels et associatifs afin de permettre un accès numérique plus aisé à des documents d’archives locaux d’intérêt général.


NOTRE PHILOSOPHIE

Aux États-Unis, il n’y a pas tant d’années que cela, 50% des œuvres littéraires appartenaient au domaine public et pouvaient être librement utilisées par tous. Aujourd’hui, estime Marie Lebert dans ActuaLitté, « si les choses se poursuivent au rythme actuel (les modifications de la législation US), 99% des œuvres pourraient être régies par le droit d’auteur, avec un maigre 1% laissé au domaine public ». Le législateur (et les milieux économiques concernés), en réaction aux nouvelles possibilités de diffusion numérique des livres, tend à en restreindre l’accès au maximum. Avec le développement des supports numériques dans l’expression littéraire, qui offre des possibilités de diffusion incomparables, ces « réactions » entraînent de nouveaux enjeux. Les habitudes que nous avions prises depuis Gutenberg et la première démocratisation du livre (telles que mettre un livre de côté et le relire des années plus tard, le prêter, le revendre ou le donner, le transmettre aux générations suivantes) pourraient être remises en question (même si un arrêt récent de la Cour européenne vient de rappeler qu’une marchandise achetée, même un livre numérique, appartient à son acheteur). Aujourd’hui, certains vendent des appareils de leur marque, qui lisent leurs livres presque exclusivement, dans des formats de lecture dont ils sont propriétaires. D’autres mettent des sécurités (DRM) à leurs livres numériques qui, à terme (quelques années et appareils plus tard), en empêchent la conservation par l’acheteur. D’autres enfin lorgnent sur le marché du DVD, introduisent des zonages et parlent de livres à louer. Pour notre part, nous sommes résolument pour des livres numériques No DRM for the Web Gédités dans des formats libres (non propriétaires), et
nous soutenons les éditeurs qui les proposent en format ouvert, sans DRM. De même, nous estimons qu’il est dangereux d’introduire des verrous numériques (EME, pour Encrypted Media Extensions) au sein des prochains standards du web (en l’intégrant au HTML5) comme l’envisagent Microsoft, Google et Netflix. Cela représente, à notre avis, une mise en danger potentielle du web ouvert et libre que nous connaissons. Aussi nous soutenons les activités de l’Electronic Frontier Foundation (EFF).


NOS MOYENS

Nous sommes deux associations suisses conformes aux articles 60 et suivants du Code civil. Notre action se veut collective, basée sur le bénévolat, et nous n’avons pas d’objectif lucratif. Vous pouvez nous aider à réaliser nos publications numériques. (Voir  « participer » )

Autant que possible, nous assumons nous-mêmes les frais inhérents à nos activités. Toutefois, votre aide est bienvenue et nous permettra de développer ces dernières. Vos dons peuvent être effectués par virement bancaire (en savoir plus) ou simplement via PayPal (et donc par carte de crédit) :


UN PEU D’HISTOIRE…

 Les bourlapapey (bourla-papey, brûle-papiers en langage du pays de Vaud) étaient des paysans révoltés qui, pour s’opposer au rétablissement des impôts féodaux dans ce qui était alors, en 1802, le canton du Léman de la République Helvétique, mirent le feu aux archives de plusieurs châteaux, centres de gouvernement, afin d’empêcher l’application de ces impôts. Leurs meneurs, d’abord condamnés, furent amnistiés quelques mois plus tard et les impôts, abolis.

 

Les bourlapapey d’aujourd’hui vous souhaitent une bonne lecture !

Alexandra, Anne C., Anne V., Bernadette, Christian, Christiane, Christine, Claude, Coralie, Denis, Denise, Dominique, Fabian, Francis, Françoise, Hubert, Isabelle, Jean, Joël, Laura, Laurent, Lise-Marie, Marcel, Maria-Laura, Marie-Camille, Martine, Mathilde, Monique, Pascal, Sarah, Sylvie…

Updated: samedi 12 août 2017 — 15 h 59
Bibliothèque numérique romande 2012 - 2017 Frontier Theme