Doyle Arthur Conan – La Vallée de la Peur

Doyle Arthur Conan - La Vallée de la Peur - Bibliothèque numérique romande - Andreas Feininger Mine de Carr ForkDoyle Arthur Conan – La Vallée de la Peur : Dans un château isolé sur la lande, le pont-levis fermé, les douves remplies d’eau, a eu lieu un meurtre… un meurtre horrible ! Mais comment l’assassin a-t-il pu s’enfuir ? et entrer sans être remarqué ? Averti par un indicateur, Sherlock Holmes mène l’enquête accompagné de son fidèle Watson. Les pistes ne sont pas aussi évidentes que le croit la police locale. Ses recherches l’amèneront à une autre enquête, à un drame vieux de plusieurs années, dans une vallée minière américaine, qui comme dans un western, fut en proie aux exactions d’une société secrète. Le jeune Mc Murdo, qui a fui Chicago, découvre ce régime de terreur. Se fera-t-il une place dans cette « Vallée de la Peur » ? L’agence Pinkerton pourra-t-elle mettre fin à tous ces crimes ? Mais, finalement, le coupable est-t-il le meurtrier ? lire plus…

Scribe Eugène – Le Verre d’Eau

Scribe Eugène – Le Verre d'Eau - Bibliothèque numérique romande - Maquette et photo Laura Barr-WellsScribe Eugène – Le Verre d’Eau ou les Effets et les Causes (comédie en cinq actes) : Dans son palais de Saint-James, la reine Anne s’ennuie. Des whigs bellicistes mènent une guerre ruineuse. Lord Marlborough à la tête de son armée « épuise le trésor public et emplit le sien. » Son épouse, la duchesse, nommée surintendante de la reine, monte la garde autour d’elle et la commande d’une main de fer. Mais il suffit parfois d’un grain de sable… Ou plutôt de deux grains en la personne de deux amoureux, le jeune et séduisant Masham et la belle Abigaïl. Leur arrivée à la cour va perturber cette domination ce dont saura profiter l’habile Bolingbroke, partisan de la paix et d’une alliance avec la France. Ce sera un simple verre d’eau, demandé par la reine, qui précipitera un drame qui n’attendait qu’une goutte pour éclater.

À petites causes grands effets, ou lorsque des rivalités féminines et des imbroglios amoureux entraînent des effets politiques majeurs… Rebondissements et amusements garantis ! lire plus…

Ramuz Charles Ferdinand – Lettre à Henry-Louis Mermod

Ramuz Charles Ferdinand - Lettre à Henry-Louis Mermod - Bibliothèque numérique romande - Chaurel Rives du Léman vu du voisinnage de la maison RamuzRamuz Charles Ferdinand – Lettre à Henry-Louis Mermod : Ramuz envoie une lettre à son éditeur suisse Henry-Louis Mermod. « Publier suppose public », lui écrit-il. L’écrivain, comme l’homme, se sent poussé à justifier ses choix face aux critiques. Comme il ne veut pas écrire pour un public instruit, ces gens du peuple dont il reprend le langage le lisent-ils ? Heureusement non, dit-il… Car ils échappent au savoir « scolaire » qui ne forme pas, mais déforme. Une certaine école ne reconnaît pas la différence, les dons plus subtils de ceux qui ne sont pas scolaires. Pourtant, ils ont d’autres valeurs : de l’expérience, un métier. Ils utilisent parfois des de sens très développés non reconnus : « l’école se méfie extrêmement des sens comme susceptibles justement de fournir à l’individu des renseignements qu’elle ne peut pas contrôler. …  lire plus…

Doyle Arthur Conan – Le Monde perdu

Doyle Arthur Conan - Le Monde perdu - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary GastlosenDoyle Arthur Conan – Le Monde perdu : Sur la suggestion de sa fiancée, Malone, un jeune journaliste, demande à son rédacteur une mission dangereuse. Justement, il y a le professeur Chalenger, revenu d’Amérique avec une prétendue découverte d’animaux extraordinaires qui en fait la risée du monde scientifique. Il a molesté plus d’un journaliste. Les débuts seront difficiles… Finalement Malone partira avec l’expédition envoyée pour vérifier les dire de l’irascible professeur. « Une aventure palpitante qui nous renvoie à un passé si lointain que l’on en oublie presque que les héros de cette aventure ne sont pas nos contemporains. Un texte proche de l’œuvre de Jules Verne de par son ambiance. » (Kenehan Babelio.) lire plus…

Chateaubriand François-René – René

Chateaubriand François-René - René - Bibliothèque numérique romande - Franz Ludwig Catel  Chateaubriand François-René – René : Après avoir écouté le récit de Chactas (Atala) René finit, après bien des sollicitations, par raconter son histoire et les raisons de son exil dans une tribu indienne : revenu de tout, René – c’est aussi le deuxième prénom de Chateaubriand – victime du mal romantique, a voyagé sans  enthousiasme en Italie et en Grèce puis en Angleterre, cherchant à réveiller un intérêt languissant pour la vie. En vain. Par ses efforts même, le poids de sa tristesse s’est alourdi. Revenu en France où il retrouve sa sœur, l’étrange comportement de celle-ci, qui se réfugie dans un couvent, lui fait découvrir le drame qu’elle a vécu.

Il y a bien du Chateaubriand dans René qui fut un nouveau succès après celui d’Atala. Avec Werther de Goethe, Byron ou Lamartine, ce personnage au désenchantement si profondément romantique ne pouvait que séduire la nouvelle vague des jeunes poètes.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Ramuz Charles Ferdinand – Lettre à Bernard Grasset

Ramuz Charles Ferdinand - Lettre à Bernard Grasset - Bibliothèque numérique romande - Anne Van de Perre La pleine vue des crêtesRamuz Charles Ferdinand – Lettre à Bernard Grasset : « Nous n’avons pas eu de 17ème siècle ; car alors nous étions Bernois, c’est-à-dire complètement muets, inexistants. Et c’est précisément pendant ce temps, que la langue « française » prenait sa forme définitive. J’aime votre 17ème siècle, j’aime le français, un certain « français » dont il a définitivement sanctionné l’usage, mais n’y puis voir pourtant (parce que je viens du dehors) qu’un phénomène tout occasionnel, tout contingent (qui aurait pu ne pas se produire), et qui précisément, pour ce qui est de nous et de moi, ne s’est pas produit. Précisément pour ces mêmes raisons, je me refuse de voir dans cette langue « classique » la langue unique, ayant servi, devant servir encore, en tant que langue codifiée une fois pour toutes, à tous ceux qui s’expriment en français. lire plus…

Sue Eugène – Le Diable médecin, Adèle Verneuil

Sue Eugène – Le Diable médecin, Adèle Verneuil - Bibliothèque numérique romande - Francisco Goya Le Sabbat des sorcières Sue Eugène – Le Diable médecin, Adèle Verneuil : Max, le « diable-médecin », la soixantaine, opère des guérisons extraordinaires. Il prépare lui-même ses toxiques, parfois dans la pharmacopée ordinaire, mais souvent avec l’homéopathie dont certains effets mystérieux semblent toucher au prodige. La puissance quasi-occulte de ses remèdes, son existence solitaire et excentrique, sa physionomie saisissante, l’action magnétique de son regard, ses guérisons prodigieuses, sa connaissance de secrets intimes lui ont valu sa renommée. lire plus…

Chateaubriand, François-René de – Atala

Chateaubriand François-René de - Atala - Biblikiothèque numérique romande - Anne-Louis Girodet de Roussy Trioson - Funérailles d'AtalaChateaubriand, François-René de – Atala ou les Amours de deux Sauvages dans le Désert : Chactas et Atala s’aiment… Mais ils appartiennent à des tribus ennemies et, si Atala décide, finalement, de fuir avec Chactas dans la forêt, il est d’autres empêchements à leur bonheur… Réfugiés dans la communauté du père Aubry, ils ne pourront prévenir le destin malgré l’influence bénéfique du missionnaire. lire plus…

Doyle Arthur Conan – La Main brune

Doyle Arthur Conan - La Main brune - Bibliothèque numérique romande - Maquette Laura bARR-wELLSDoyle Arthur Conan – La Main brune : Sept nouvelles traduites par Louis Labat dans l’édition de 1912 (La Main brune, Retiré des affaires, Le Docteur noir, L’étrange Collègue, La Chambre scellée, Une Visite nocturne, Le Voyage de Jelland, L’Île hantée et le Chat du Brésil, publiées sous le titre original de The Story of the Brown Hand (1998), The Story of the Club-Footed Grocer (1899), The Story of the Black Doctor (1998), The Story of the Latin Tutor (1899), The Story of the Sealed Room (1998), The Story of B24 (1899), Jelland’s Voyage (1892), The Fiend of the Cooperage (1897) et The Story of the Brazilian Cat (1998), principalement dans The Strand Magazine) dans lesquelles vous ne verrez pas Sherlock Holmes ni le Docteur Watson. lire plus…

Renard Jules – Poil de Carotte

Renard Jules - Poil de Carotte - Bibliothèque numérique romande - Félix Vallotton illustrations pour Poil de CarotteRenard Jules – Poil de Carotte (avec 50 illustrations de Félix Vallotton) : François Lepic – dans ces récits où Jules Renard évoque son enfance ­– vit avec sa famille à la campagne.  Surnommé « Poil de Carotte à cause de ses cheveux roux et de ses taches de rousseur, il est rudoyé par sa mère et victime des tracasseries de ses frères et sœurs. Face à l’injustice, il lui reste la ruse et les bêtises, une stratégie de survie contre la maltraitance dont il est lui-même victime … et bourreau, lorsqu’il se retourne contre de petits animaux. Dans ces récits drôles ou cruels, le lecteur, entre rires et larmes, ne manquera pas d’être ému à la lecture de ce recueil intemporel. lire plus…

Page 1 sur 7012345102030Dernière page »

Pin It on Pinterest

Share This