Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Crevel, René - Êtes-vous fous ? - Bibliothèque numérique romande - Maquette Laura Barr-Wells photo Sylvie S.Crevel René – Êtes-vous fous ? Parce qu’il ne  comprend plus rien, il s’en va chez la voyante. Madame Rosalba le baptise Vagualame et lui prédit mariage avec une rouquine dont il aura un enfant bleu qui vivra trois minutes. Par contre, elle n’apprécie pas Yolande que rencontre Vagualame, blanche femme de glace, ni morte ni vivante, qui ne quitte jamais son fakir, son taureau d’appartement et son rat de cinquante kilos. Mais en février, l’oiseau de feu, qu’on l’appelle poumon, pleurésie ou fleur de sang, envoie Vagualame en Suisse sur une montagne froide, dans un «rucher à malade» avec son «balcon-alvéole» où, forcé au repos, il se voit mourir d’ennui.

Car Vagualame, comme Crevel qui goûta aux «sanatoriums gratte-ciel», n’apprécient guère la Suisse, lecteur helvétique ! Suisse goitreuse aux schwesters moralistes, aux «suissauds» peu futés qui s’entassent dans des «chaletées» où trône la sculpture de Guillaume Tell… Révolté, Vagualame «brise son thermomètre, déchire ses feuilles de températures et prend le train pour Paris». Brouillé avec Yolande, il s’en va à Berlin à la poursuite de la nièce de celle-ci, Dame de la Mer, la rouquine qui devrait lui donner son enfant bleu. Mais la nièce vient de subir une curieuse intervention dans l’Institut sexuel du docteur Optimus Cerf Mayer. Après bien des spectacles dans cet institut, emmené à une soirée lesbienne, Vagualame se met à réfléchir… Êtes-vous fous ? Sinon…

Avec ce roman surréaliste aux images étincelantes et aux situations déjantées qui méritent le reste,  confession émouvante aussi d’un poète militant imprégné de machisme ordinaire, vous serez agacés, ennuyés, choqués et souvent emportés par ce cahin-caha qui vous amènera à une fin étonnante. «Le vrai grand roman surréaliste est cette courte merveille de René Crevel. L’histoire va à toute vitesse, pas le temps d’essayer de comprendre. Les images s’enchainent follement, les inventions farfelues et quelques grivoiseries aussi. On baigne dans un autre monde, bien plus poétique. Il y est aussi question d’amours, beaucoup d’amours: fleur bleue ou érotique, vache ou sublime, intéressé ou grotesque… Je ne sais pas dire précisément pourquoi, mais ce livre m’a toujours semblé un très proche parent de l’Écume des jours.» (effreyLeePierre, Babélio, 24.05.2020)

René Crevel est né en 1900 dans une famille de la bourgeoisie parisienne. Son père se suicide alors qu’il a 14 ans et cet évènement marquera profondément sa vie. Il fait la connaissance d’André Breton en 1921 et rejoint les surréalistes. À la fin de 1922, il entraîne le groupe dans des expériences de sommeil hypnotique, pratiques inspirées du spiritisme: cercle autour d’une table, mains posées sans raideur sur le bord, doigts écartés, etc., cérémonial qu’André Breton accepte avec bonne volonté. Crevel impressionne réellement Breton par la qualité de son éloquence au point que celui-ci regrettera que les séances n’aient pu être enregistrées: «Nous aurions eu un document inappréciable, quelque chose comme le «spectre sensible» de Crevel.» Il rejoint le mouvement dadaïste en 1925 avant d’être atteint de la tuberculose une année plus tard et de faire la connaissance des sanatoriums suisses. Exclu de PCF en 1927, après l’exil de Trotski, il renoue en 1929 avec le surréalisme et, avec André Breton, il s’investit dans l’organisation du « Congrès international des écrivains pour la défense de la culture » de 1935. Breton est exclu à la demande de la délégation soviétique. Crevel, écœuré de cette exclusion du surréalisme, apprend, peu après, la résurgence de sa maladie. Il se suicide le 18 juin 1935 après avoir griffonné sur un papier «Prière de m’incinérer. Dégoût» (d’après Wikipédia.)

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT