Ramuz Charles Ferdinand - Les Signes parmi nous Bibliothèque numérique romande - Chaurel L'Île de l'Arbre à Villeneuve un matin d'hiverRamuz Charles Ferdinand – Les Signes parmi nous : Fin juillet 1918, un colporteur biblique nommé Caille, va de fermes en maisons de village, en passant aussi par les champs, le lac et l’usine. Il rencontre ainsi tous les habitants, enfants, ménagères, ouvriers, vignerons, pêcheurs et paysans, à qui il essaie de transmettre le message de l’Apocalypse de Jean : « Les Signes sont parmi nous ». Certains l’écoutent, d’autres le rejettent, mais tous l’entendent et l’interprètent à leur manière. Puis tout à coup, les éléments naturels se déchaînent, le ciel s’assombrit, la chaleur s’intensifie, la pluie tombe à verse, les ouvriers de la verrerie se sont mis en grève et défilent à grand bruit, partout les gens meurent brusquement d’une étrange maladie, est-ce l’Apocalypse annoncée par Caille ?

Le roman écrit à la fin de la première guerre mondiale, fait suite à La Guérison des Maladies et Le Règne de l’Esprit Malin, deux romans déjà dans cette veine de récits moins narratifs et plus mystiques, agencés autour d’un événement marquant et non autour d’un héros. La guerre 14-18, l’épidémie de grippe espagnole, la révolution russe de 1917, la grève générale de novembre 1918, les orages destructeurs de l’été 18, tous ces événements se retrouvent entre les lignes de ce récit. Le style plus décousu, plus déstructuré que d’habitude, et le vocabulaire mystique ajoutent encore une touche apocalyptique au roman.

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT

Pin It on Pinterest

Share This