Proust Marcel - La Prisonnière - À la recherche du temps perdu 5 - Pierre Auguste Renoir Femme lisant sur un bancProust Marcel – La Prisonnière – À la recherche du temps perdu 5 : “Albertine s’est installée dans l’appartement du narrateur. La vie des deux jeunes gens s’organise peu à peu aux côtés de la fidèle Françoise. Depuis quelque temps, le narrateur soupçonne Albertine d’être attirée par les femmes. Maladivement jaloux, il instaure auprès d’elle une surveillance de tous les instants, dans la crainte qu’elle ne donne des rendez-vous à des femmes. Il est bien conscient qu’Albertine peut avoir parfois l’impression d’être sa prisonnière. Le jeune homme retourne chez les Verdurin où il retrouve avec plaisir les membres du petit clan. Avec le temps, ses relations avec Albertine passent par des hauts et des bas. Son amour pour elle nourrit une jalousie qui le rend malheureux, surtout quand elle paraît lui échapper et qu’il la sent alors comme étrangère. Entre eux, les disputes se font de plus en plus fréquentes et violentes. Il arrive de plus en plus souvent à Albertine d’avoir l’air las et triste, comme si elle vivait dans une prison, et de montrer des signes d’impatience, tout en se défendant d’être malheureuse. Un matin, Françoise entre brutalement dans la chambre du narrateur et lui annonce qu’Albertine a demandé ses malles et quitté l’appartement au petit matin.” (Proust, ses personnages)

Cinquième tome d’À la recherche du temps perdu, La Prisonnière a été publié en 1923, un an après le décès de l’auteur.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Les sept volumes de À la recherche du temps perdu en un seul ePUB  (3,7 Mo)

Pin It on Pinterest

Share This