Gotthelf Jérémias – Heur et Malheur d'un Maître d'École 2 - Bibliothèque numérique romande - A. Anker SchulknabeGotthelf Jérémias – Heur et Malheur d’un Maître d’École (deuxième partie) : Pierre a refait sa carrière dans ce nouveau village où l’école n’est guère la priorité première des paysans notables. Il épouse Madeleine la fille d’un savetier. Mais son salaire ne permet pas réellement au couple nouer les deux bouts et malgré les revenus qu’ils tirent de leurs travaux supplémentaires. Peu à peu Pierre se décourage. Si les villageois décident de construire une nouvelle école, leur décision est fondée sur une rivalité entre villages plutôt qu’une volonté de développer l’enseignement. Cependant l’État de Berne, le gouvernement cantonal, décide d’unifier l’enseignement pour mettre fin aux abus. Mais, la réforme, pleine d’idées pédagogiques, est confrontée aux rivalités de notables et aux réalités budgétaires. Tous les enseignants sont convoqués pour des cours de recyclage, à leurs frais, puis subissent des tests d’aptitude. Les résultats, assortis de conséquences salariales, sont volontairement sévères.

Pour gagner plus, Pierre essaie d’augmenter le nombre de branches qu’il enseigne mais cette initiative n’est pas du goût des paysans de son village qui ne voient déjà pas l’importance d’avoir même une base de lecture et de calcul. Une intéressante plongée ethnologique dans le monde de l’enseignement de la campagne bernoise au 19e siècle avec une dimension plus sociale à laquelle le pasteur Bitzius ne nous avait pas habitué.

Jérémias Gotthelf est Albert Bitzius, un pasteur du début du 19e siècle, écrivain et journaliste. Profondément religieux et conservateur, il fait l’apologie des valeurs traditionnelles et rurales face aux changements de son époque (industrialisation, capitalisme, monde ouvrier, démocratisation). Sa connaissance de la société paysanne dans laquelle il a grandi et qu’il décrit de manière fine, authentique, lui a permis d’écrire des romans qui, même si la traduction de l’époque en attiédit un peu la verdeur et l’authenticité, sont profondément humains, et dépassent le cadre provincial de la campagne du canton de Berne.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Pin It on Pinterest

Share This