Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Soulié Frédéric - Le Comte de Toulouse 1 - Bibliothèque numérique romande - chromolithographie de Charles Mercereau Toulouse - Cloître du Musée et Clocher des AugustinsSoulié Frédéric – Le Comte de Toulouse (première partie) : Le chevalier Albert de Saissac, est le fils d’un seigneur cathare. De retour de terre sainte après huit années d’absence durant lesquelles il a aussi connu la prison et s’est en outre mystérieusement enrichi, Albert ignore encore tout des atrocités commises par les croisés français contre les hérétiques. Le pays qu’il découvre en débarquant sur les côtes de Provence n’est plus qu’une plaie ouverte, une terre mise à feu et à sang: les campagnes sont dévastées, les villes détruites, les habitants martyrisés. Du château de Saissac, entièrement rasé, il ne reste qu’un amoncellement de pierres d’où surgit un unique rescapé au visage sauvagement mutilé. Il s’agit de son propre père, Bertrand de Saissac, ancien tuteur du comte de Béziers, veillant sur le cadavre de sa fille profanée par les hommes de Montfort. À ce spectacle insoutenable, Albert jure de se venger et va employer à cet effet tous les subterfuges mis à sa disposition par sa colossale fortune. Après avoir adroitement simulé sa mort et ses funérailles, il réapparaît sous les traits de l’énigmatique Laurent de Turin…

Le Comte de Toulouse est le deuxième des trois romans de Frédéric Soulié sur la croisade contre les Albigeois (1209-1229). Le premier volume (Le Vicomte de Béziers) se situait en 1209, au moment critique où la Provence et le Languedoc jouaient encore leur destin et leur survie. Le Comte de Toulouse couvre les années 1211 à 1215. C’est la période durant laquelle la «guerre sainte», conduite par le redoutable Simon de Montfort, se mue en une guerre de conquête, nourrie par les rivalités et les ambitions personnelles de Montfort, du roi d’Aragon, des comtes de Toulouse et de Foix.

Le Comte de Béziers et Le Comte de Toulouse, publiés respectivement en 1833 et 1835, connurent un grand succès populaire. Ils sont suivis du Comte de Foix, qui conclut cette vaste fresque historique.

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT