Molière – Les Femmes Savantes

Molière - Les Femmes Savantes - Bibliothèque numérique romande - Pierre Brissart Frontispice édidition 1682Molière – Les Femmes Savantes : Dans cette comédie de Molière (cinq actes en vers, créée le 11 mars 1672), «Philaminte, Bélise (sa belle-sœur) et Armande (fille aînée de Philaminte) sont sous l’emprise d’un faux savant, Trissotin, qui les subjugue de ses poèmes et savoirs pédants mais s’intéresse plus à l’argent de la famille qu’à l’érudition des trois femmes.» (Wikipédia)

«Cette situation désole le reste de la famille, à savoir le père (Chrysale), son frère (Ariste) et la cadette des filles (Henriette) ; mais ces derniers ne s’opposent pas frontalement aux chimères des autres femmes de la famille.

«Bien que la pièce ne traite qu’en partie de l’éducation des femmes, son interprétation a longtemps été réduite à ce seul sujet. Elle a souvent été citée en exemple, notamment au XIXe siècle, pour démontrer qu’il est inutile, voire dangereux, de trop éduquer les filles. Cette opinion est effectivement émise dans la pièce, mais elle ne résume pas toute sa thématique. Molière la place d’ailleurs dans la bouche de Chrysale, qui, tout en affirmant que les femmes doivent faire la couture et la cuisine et se taire, se montre au début incapable de résister à sa femme lorsqu’elle renvoie Martine et annonce son intention de marier Henriette à Trissotin. Quant aux «femmes savantes», elles ne sont pas grotesques parce qu’elles veulent s’instruire, mais parce qu’elles croient s’instruire et ne font que fréquenter des pédants sans talent.» (Wikipédia)

édition partenaire LABEX OBVIL, Sorbonne Université (https://obvil.sorbonne-universite.fr/).

Illustration BNR : Pierre Brissart, Frontispice de l’édition de 1682.

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOCX/TXT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.