Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Dieulafoy Jane – Une Archéologue en Perse (1ère partie)

Dieulafoy Jane – Une Archéologue en Perse (1ère partie) - Bibliothèque numérique romandeDieulafoy Jane – Une Archéologue en Perse, Première partie : Tous les chemins mènent en Perse.

Marseille, février 1881. L’archéologue française Jane Dieulafoy (1851-1916) embarque avec son mari, ingénieur des ponts et chaussées, pour un fabuleux voyage exploratoire à travers la Turquie, l’Arménie, la Géorgie, l’Iran et l’Irak actuels. Leur but : étudier l’influence artistique de l’Orient sur l’art du Moyen Âge. Leur périple durera plus d’une année et les amènera notamment à la cité antique de Suse, où ils pratiqueront les premières fouilles archéologiques européennes.

Elle voyage habillée en homme, cheveux coupés très courts. Elle tient un journal de bord, extrêmement détaillé et vivant. Tout l’intrigue et la fascine. Malgré les nombreux incidents, maladies et inconforts du voyage, elle garde intacts son sens de l’humour et son enthousiasme. Les anecdotes sont piquantes, et leur situation parfois périlleuse. Son matériel photographique intrigue et lui permet de rencontrer de nombreuses personnes dont elle fait le portrait, du simple muletier aux hauts personnages de la cour du Shah. Parlant le persan, elle obtient même la permission de pénétrer dans les « andaruns » (espaces privés réservés aux femmes dans les maisons persanes). Mais elle photographie également les monuments, les ruines, les costumes, les scènes de la vie quotidienne – un riche témoignage historique que les gravures de la présente édition rendent à merveille. La première partie de son Journal nous emmène de Marseille à Téhéran.

Téléchargements (env. 3,5 Mo) : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML  – word-ODT

Updated: mercredi 12 avril 2017 — 15 h 21

1 Comment

Add a Comment
  1. Passionnant ! Le récit de ce qu’il faut appeler une grande aventure est vivant, l’humour y est constamment présent, les réflexions sont modernes. On a peine à croire (si ce n’est par sa description du pays) que c’est une femme du 19e siècle.
    Bien qu’ayant téléchargé les 4 tomes, je n’étais intéressée que par ce qu’une femme du 19e avait pu voir d’Ispahan et Persépolis. En fait j’ai dévoré l’ensemble et regrette profondément qu’il n’y ai pas de tomes supplémentaires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bibliothèque numérique romande 2012 - 2017 Frontier Theme