Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Wallace Edgar – L’homme aux cent masques

Wallace Edgar - L?Homme au cent Masques - Bibliothèque numérique romande - Roman Bonnefoy Masque danWallace Edgar – L’homme aux cent masques : Le Caméléon, l’« homme au cent masques » a l’art du déguisement. Mais il est un tueur impitoyable dont les meurtres ont mis Londres en émoi. Il s’échappe avant de se faire prendre. Or, à peine l’inspecteur Alan Wembury est-il nommé à la tête de la division de Deptford, qu’il apprend le retour du Caméléon en Angleterre et peut-être même dans sa division.  En effet, l’infâme Maurice Meister, l’avoué véreux installé dans le quartier, est responsable du suicide de la sœur du Caméléon de par ses avances et son chantage. Sera-t-il la cible du tueur revenu, malgré tous les risques, pour la venger ? Sujet d’inquiétude supplémentaire pour Alan, Mary Lenley, son amie d’enfance, a pris un emploi de dactylo chez Meister, inconsciente de ses agissements. Alan et le Dr. Lomond, pourront-ils, avant leur concurrent, le mystérieux et rébarbatif inspecteur Bliss, empêcher ce meurtre annoncé et démasquer à temps le Caméléon ? Dénouement dans une nuit de brouillard parmi les dangers et les fantômes de Flanders Lane. Edgar Wallace, on le sait, n’est pas étranger au cinéma et l’écriture de ce « polar » évoque à plusieurs moments le langage de l’image où l’on se représente, presque « de visu », les scènes du roman et les  brouillards de l’énigme.

Téléchargements : ePub – PDF – Kindle-Mobipocketword

Updated: mercredi 12 avril 2017 — 17 h 54

2 Comments

Add a Comment
  1. Roman très prenant, bien écrit malgré la fin un peu confuse.

  2. C’est un Wallace donc ça se lit de bout en bout sans s’arrêter = prévoir la nuit blanche! On oublie tout = une excellente distraction! Cependant due aux qualités d’écriture de Wallace on fait l’impasse sur les innombrables invraisemblances, coïncidences surprenantes, et raccourcis. Ici une histoire d’Amour bâclée sans aucun dénouement: C’est le point fort du récit, on suit cette histoire d’Amour en filigramme, on s’attache au pas de l’héroïne et ça ne se conclut pas: je suis très déçu. Je remercie la Bibliothèque Suisse Romande pour cette bonne lecture. Lu sur un grand écran d’ordinateur en très gros caractère à mon boulot: je garde un immeuble en ruine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bibliothèque numérique romande 2012 - 2017 Frontier Theme