Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Étiquette : Tristan Flora

Tristan Flora – Pérégrinations d’une Paria (tome 2)

Pérégrinations d'une paria 2 - Flora Tristan - Bibliothèque numérique romande - tableau abonyme una vista de la Toma Final de Arequipa del 7 de marzo de 1858Tristan Flora – Pérégrinations d’une Paria (tome 2) : Dans ce deuxième tome, Flora Tristan fait la connaissance de sa famille – et de son oncle qui refuse de la reconnaître comme la fille légitime de son père. Durant les sept mois de son séjour à Arequipa, elle nous dépeint les rouages de la société arequipénienne et s’indigne de la dépendance dans laquelle y vivent les femmes. Survient une révolution qui se déroule dans la pure tradition de l’Amérique latine du 19e siècle. Flora nous en explique, en fine politique, les péripéties et les acteurs, conseille ses cousins et fait même un séjour dans un couvent où sont réfugiées les femmes de sa famille. Bénéficiaire, finalement, d’une pension de son oncle pour autant qu’elle retourne en Europe, elle passe deux mois à Lima où elle visite une plantation, l’occasion d’un discours nuancé mais sans concessions sur l’esclavage. Puis s’embarque sur un voilier à destination de Liverpool. Voyageuse courageuse et lucide, Flora Tristan, qui tout au cours de ce voyage d’un an et demi, porte toujours la chaîne d’un mariage indissoluble à un époux violent, se sent encore, avec ses sœurs, la paria d’une société qui la rejette et qu’elle rejette.

Les Bourlapapey dédient cette publication à Anne Cuneo décédée le 11 février 2015, journaliste, écrivaine… elle aussi une femme engagée !

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5Kindle-Mobipocket – HTMLword-ODT

Tristan Flora – Pérégrinations d’une paria (tome 1)

Pérégrinations d'une paria tome 1 - Flora Tristan - Bibliothèque numérique romande - Portal de Flores, anonyme, Arequipa, 1880.Tristan Flora – Pérégrinations d’une paria (tome 1) : Persécutée par son mari qui cherche à la priver de ses enfants, Flora Tristan part à bord du Mexicain pour aller rencontrer la famille de son père au Pérou. Incroyable voyage à l’époque, (1ère moitié du XIXème siècle) pour une jeune femme qui voyage seule dans un monde où la femme n’a pas plus de droits que l’enfant et risque à tout moment violences et humiliations. Un récit de voyage qui décrit non seulement la vie dans un bateau et une traversée exténuante, le passage du cap Horn, une étape au Chili avant d’accoster au Pérou, et de franchir à dos de mule l’espace désertique et montagneux qui la sépare d’Arequipa, la ville de sa famille. Elle nous dépeint ses compagnons de voyage et ses rencontres, ses relations d’amitié, les ports et villes où ils font escale et critique la position de la femme dans la société. Une vision du monde parfois un peu française, non exempte de préjugés mais toujours lucide et sans concession.

« Épopée courageuse qui dure au total un an et demi, motivée par l’espoir d’être reconnue comme héritière légale de son père, par sa famille paternelle péruvienne ; ou, peut-être, voyage de la dernière chance d’une jeune femme qui n’a plus rien à perdre, paria d’une société qui la rejette et qu’elle rejette ».

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5Kindle-Mobipocket – HTMLword-ODT

Tristan Flora – Méphis (tome 2)

Tristan Flora - Méphis 2 - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary Escalier à colonnesTristan Flora – Méphis (tome 2) : La deuxième partie de Méphis conte l’histoire de Maréquita jusqu’à sa rencontre avec Méphis. Puis on retrouve le fil de l’intrigue, initiée dans la première partie, liant Maréquita à Méphis, ses multiples rebondissements, leurs amours contrariées, leur lutte pour vivre leur amour loin de toute contrainte jusqu’au dénouement, que l’on pressent tragique.

C’est en 1838 que Flora Tristan, écrivit ce livre, dont l’intrigue romanesque sert de cadre à l’exposition de ses convictions novatrices à l’égard des femmes : rébellion contre leur absence de liberté, l’impossibilité pour elles de travailler et d’être indépendantes ; le choix qui leur est imposé de se marier avec un « bon parti » ou d’aller au couvent. Elle critique la mode féminine, notamment le corset qui « empêche les femmes de faire ou d’être autres choses que des jolies poupées fragiles ». Elle se pose aussi en farouche opposante de l’Église catholique, dont elle décrit la corruption, l’hypocrisie et les luttes de pouvoir internes. Elle dénonce le poids des conventions sociales, qui transforment en parias celles et ceux qui ne s’y conforment. Elle s’affirme en vrac contre la peine de mort, pour la suppression des privilèges, pour l’imposition des riches, pour l’amélioration des conditions de vie des « prolétaires », pour l’enseignement public et surtout gratuit.

Flora Tristan utilise le personnage masculin de Méphis pour exposer ses théories sociales et progressistes. Méphis est un récit sombre, mais éclairé par l’espoir d’un nécessaire changement des rapports hommes-femmes, impliquant toutes les couches sociales.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Tristan Flora – Méphis (tome 1)

Tristan Flora - Méphis 1 - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary palais italienTristan Flora – Méphis (tome 1) : Après une enfance marquée par les difficultés financières, Flora Tristan, qui s’est mariée à 17 ans, a vécu l’enfer conjugal. Au moment de la parution de Méphis, de retour d’un voyage au Pérou où elle a tenté de reprendre contact avec la famille de son père (elle en a tiré Les Pérégrinations d’une Paria), elle se soigne d’une blessure par balle infligée par son mari.  Femme mariée, donc considérée comme mineure et incapable, elle s’était évadée de cette vie quotidienne en lisant Rousseau, Lamartine et Germaine de Staël.

Nous avons souhaité aborder les œuvres de Flora Tristan avec cette première fiction (1838) où se retrouvent ces influences, mais aussi ses idées sociales, qu’elle développera et précisera par la suite en travaillant dans les filatures et au cours de son « tour de France ». Ce premier tome de Méphis débute dans le cadre très romantique de la vie d’une jeune femme, « Maréquita »,  puis se poursuit, sur un mode réaliste, par la narration que fait Méphis de sa vie de « prolétaire » : à cette occasion Flora Tristan nous livre ses réflexions – bien en avance sur son temps – sur les inégalités sociales, l’éducation des hommes et des femmes, le mariage et l’absence de liberté  pour les femmes, les institutions et les conventions qui les renforcent.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Bibliothèque numérique romande 2012 - 2017 Frontier Theme