Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Étiquette : Saussure Léopold de

Saussure Léopold de – Comment les Chinois conçoivent leur Civilisation et leur Empire

Comment les Chinois conçoivent leur civilisation et leur empire - Léopold de Saussure - Chine ancienneSaussure Léopold de – Comment les Chinois conçoivent leur Civilisation et leur Empire :

« Comment les Chinois conçoivent leur civilisation et leur empire » est un cours essai exposant quelques-unes des idées que Léopold de Saussure développe dans ses livres d’astronomie, publié dans la «Revue scientifique» en 1895. Quelques extraits : « La civilisation chinoise est caractérisée par son homogénéité. À l’abri de toute influence extérieure, elle s’est développée au sein d’une seule et même race […]. Entourée de tous côtés par des peuples qui lui étaient inférieurs, [elle s’est] considérée, depuis les époques les plus reculées, comme d’une essence supérieure formant le noyau du Monde (Tchung Kouoh, le royaume du Milieu). Ils en conçurent toujours la civilisation comme absolue et la capitale comme le centre de l’univers. »

« Les revers militaires et la transformation des dogmes chinois […] produiront surtout une recrudescence de haine contre toutes ces innovations qui ont troublé la tranquillité de l’État depuis l’apparition des Européens [et] la chute de la dynastie tartare, très impopulaire. En sapant la conception fondamentale sur laquelle repose le vieil édifice de la civilisation chinoise, on pourrait en amener la chute peut-être assez rapide […] Sur les ruines des anciennes idées un nouvel état de choses pourra commencer à s’échafauder lentement. […] Le plus grand obstacle qui s’oppose à cette transformation importante […], c’est la conception de leur Empire telle que nous avons essayé de la présenter. » (édition Chine Ancienne : www.chineancienne.fr )

Léopold de Saussure (1866–1925) est issu d’une famille genevoise bien connue. Sinologue et astronome, il fut officier de la marine française. Pionnier reconnu de l’astrologie et de l’astronomie chinoise, il a publié ses travaux dans la revue « T’oung pao », et dans les « Archives des sciences physiques et naturelles » de Genève, en insistant sur l’ancienneté de l’astronomie chinoise et en l’opposant à l’astronomie babylonienne. Son œuvre majeure, ses réflexions, parurent à titre posthume dans « Les Origines de l’Astronomie Chinoise » (biographie inspirée de l’article de Wikipedia)

Téléchargements : ePub – PDF – word

Bibliothèque numérique romande 2012 - 2017 Frontier Theme