Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Molière – L’École des femmes

Molière - L'École des femmes - Bibliothèque numérique romande LABEX OBVIL - François Chauveau Frontispice de l'édition originaleMolière – L’École des femmes : «Arnolphe, qui vient de changer son nom en celui, plus aristocratique, de «M. de La Souche», est un homme d’âge mûr qui aimerait jouir du bonheur conjugal ; mais il est hanté par la crainte d’être trompé par une femme. Aussi a-t-il décidé d’épouser sa pupille Agnès, élevée dans l’ignorance, recluse dans un couvent.» (Wikipédia) Mais Horace, le fils d’un de ses amis est amoureux d’Agnès… (éd. part. LABEX/OBVIL Sorbonne) (suite…)

Molière – L’Avare

Molière - L'Avare . Bibliothèque numérique romande - Pierre Brissard J. Sauvé Frontispice de l'édition de 1682Molière – L’Avare : «L’Avare est une comédie de Molière en cinq actes et en prose, adaptée de La Marmite (Aulularia) de Plaute et représentée pour la première fois sur la scène du Palais-Royal le 9 septembre 1668. Il s’agit d’une comédie de caractère dont le personnage principal, Harpagon, est caractérisé par son avarice caricaturale. Harpagon tente de marier sa fille de force, tout en protégeant obstinément une cassette pleine d’or. (éd. part. LABEX OBVIL) (suite…)

Molière – Le Médecin malgré lui

Molière - Le Médecin malgré lui - Bibliothèque numérique romande - P. Brissard illustration de couverture de l'édition originaleMolière – Le Médecin malgré lui : Le Médecin malgré lui est une pièce de théâtre de Molière en trois actes de respectivement 5, 5 et 11 scènes en prose représentée pour la première fois le 6 août 1666 au Théâtre du Palais-Royal, où elle obtint un grand succès. La musique est de Marc-Antoine Charpentier1. Reprenant des motifs issus de la comédie italienne déjà utilisés dans Le Médecin volant et L’Amour médecin, Molière y ajoute des éléments tirés de la tradition de la farce française et de celle des fabliaux du Moyen Âge. La grivoiserie de certaines situations et la parodie des pratiques médicales de l’époque, qui constituent les principaux thèmes du Médecin malgré lui, dissimulent une dénonciation du charlatanisme, une satire de la crédulité, voire une critique de la religion. (Wikipédia.) (suite…)