Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Étiquette : Labiche Eugène

Labiche Eugène – Brûlons Voltaire !

Labiche Eugène - Brulons Voltaire ! Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-WellsLabiche Eugène – Brûlons Voltaire ! Comédie en un acte (en collaboration avec Louis Leroy) : Présidente de la société des Bons Livres, madame la Baronne revient d’un prêche destiné à confondre les mauvaises lectures… Mais impossible de respecter le repos de ce dimanche de Carême ! Voici qu’arrive son notaire avec monsieur Marchavant, un dynamique acheteur pour le château mis en vente par la Baronne. Mais horreur ! Marchavant est libre-penseur… Il ne tarde pas à se heurter aux convictions agissantes de la Baronne. Alice, sa fille, et Maxime, le timide professeur de dessin, pourraient bien pâtir de ce conflit qui risque de mettre à mal leur amour naissant. … Heureusement que Jacquette, la servante, a bonne mémoire ! Mais brûlera ou brûlera pas ?

L’une des dernières pièces d’Eugène Labiche, écrite avec Louis Leroy, où il nous entraîne avec humour revisiter  les mœurs de cette bourgeoisie du XIXe siècle qui s’oppose entre républicains et conservateurs. Un délice ! … à lire d’un trait.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC-ODT

Labiche Eugène – La Poudre aux Yeux

La Poudre aux Yeux - Eugène Labiche - Bibliothèque numérique romande - Tableau Félix Vallotton La LogeLabiche Eugène – La Poudre aux Yeux : Cette pièce comique en 2 actes, créée en collaboration avec Édouard Martin, a été représentée pour la première fois à Paris au Théâtre du Gymnase le 19 octobre 1861. Parmi les 176 pièces que Labiche a écrites, celles des années 1860 jouissent d’un grand succès, mais sa production va un peu s’estomper une décennie plus tard, avec la guerre de 1870, et ce génie de l’observation et du rire cessera d’écrire en 1877, à 62 ans.

Le jeune Frédéric se dit professeur de piano, il aime Emmeline, son élève appliquée… et amoureuse aussi. Lorsque les deux familles, les Malingear et les Ratinois, se rencontrent pour discuter d’un mariage éventuel, situation classique du théâtre de boulevard, c’est là que tout l’humour et le talent de caricaturiste de l’auteur prend son envol.

Les deux familles sont de petits bourgeois qui aimeraient passer pour plus riches et membres de la bonne société qu’ils ne le sont : ils en rajoutent donc, mentent, paradent, surenchérissent sur la dot, le repas de mariage, l’appartement des futurs mariés, pour finir démasqués par un personnage extérieur, franc et bonhomme, l’oncle du futur marié, qui arrive là à point pour faire cesser cette escalade de « poudre aux yeux » et laisser les jeunes gens se marier pour leur amour et non pour de l’argent. Un ballet rapide d’entrées et de sorties, quelques répliques féroces bien placées, montrent la puissance d’observation de Labiche face à la société bourgeoise de son temps, et de l’importance que revêt l’argent et le pouvoir du paraître dans les relations humaines.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – word-ODT

Labiche Eugène – Embrassons-nous, Folleville !

Embrassons-nous, Folleville ! - Eugène Labiche - Bibliothèque numérique romande - Gravure Dalencour Réconciliation normandeLabiche Eugène – Embrassons-nous, Folleville ! : Un père despote et colérique, Manicamp ; une fille capricieuse, Berthe ; deux prétendants, le timide Folleville, choisi par le père et le déterminé Chatenay, choisi par la fille. Les quatre personnages de cette comédie-vaudeville vont s’entrecroiser, sortir, rentrer, s’insulter avec des injures ou des mots très polis, mais tout finira pour le mieux en contentant tout le monde.

Langue de bois, quiproquos, vaisselle cassée, revirements, éclats, tout est caricatural, les scènes sont vives, le comique à répétition fonctionne à merveille et on ne s’ennuie pas une minute en lisant cette pièce, représentée pour la première fois à Paris sur le théâtre du Palais-Royal, le 6 mars 1850. Elle a été adaptée en opérette sur une musique de Valenti en 1879.

L’expression « Embrassons-nous Folleville » est devenue une expression française ironique désignant des démonstrations de joie amicale pour cacher les vrais problèmes.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5Kindle-Mobipocket – HTMLword-ODT

Labiche Eugène – Un Chapeau de Paille d’Italie

Un Chapeau de Paille d'Italie - Eugène Labiche - Bibliothèque numérique romande - photo Sylvie Savary Théâtre italien et Affiche du Chapeau de Paille d'Italie Maquette Laura Barr-WellsLabiche Eugène – Un Chapeau de Paille d’Italie (avec Marc-Michel) : Fadinard a tout pour être heureux : c’est le matin de ses noces, sa fiancée est charmante, la belle-famille, quoiqu’un peu envahissante, sympathique. Mais son cheval, apercevant des coquelicots, les croque, ainsi que tout le chapeau de paille d’Italie, que ces fleurs décoraient ! Or la propriétaire du chapeau se trouve « en compagnie », celle d’un autre homme que son mari. Cet homme, un officier, exige de Fadinard le remplacement de l’accessoire dont la disparition serait compromettante.

Fadinard passe une journée épuisante ! D’un atelier d’une modiste, qui se révèle une ancienne conquête, au salon d’une baronne, qui le prend pour un ténor fameux, il échoue au domicile de la propriétaire du chapeau mangé, confronté au mari… Et la noce, la famille de sa fiancée, le suit dans toutes ses pérégrinations, sans rien comprendre : l’occasion de nombreux et plaisants quiproquos. Après bien des péripéties, un destin facétieux remettra à Fadinard un nouveau chapeau et il trouvera enfin le temps de convoler ! Vous serez, comme bien d’autres avant vous, enthousiasmé par cette pièce pleine d’humour, de rebondissements et de malentendus, menée dans un rythme trépidant !

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5Kindle-Mobipocket – HTMLword_ODT

Bibliothèque numérique romande © 2012 - 2017 Frontier Theme