Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Étiquette : Fernay Jacques

Fernay Jacques – Pierre-Paul Riquet et le Canal du Midi

Pierre-Paul Riquet et le Canal du Midi - Jacques Fernay - Bibliothèque numérique romande - photo Laura Barr-Wells reflets dans le canal du Midi vers l'écluse de VilleneuveFernay Jacques – Pierre-Paul Riquet et le Canal du Midi : Relier la Méditerranée à l’Atlantique en longeant les Pyrénées ? Un rêve fou envisagé, mais en vain, par l’empereur Charles Auguste, puis par Charlemagne, François Ier et Henri IV.

C’est que, sans ce canal, le détour est formidable. Il faut contourner la Péninsule Ibérique, payer aux espagnols des droits de passage à Gibraltar et exposer passagers comme marchandises aux aléas d’une navigation maritime de plus de trois mille kilomètres, sans compter les rencontres avec pirates et brigands. La voie de terre, faite de chemins malaisés, ne se prêtait pas au transport des marchandises. C’était donc un enjeu, non seulement économique, mais aussi politique dans les relations entre l’Espagne et la France sous Louis XIV.

Cette construction, longue de 246 km, l’une des plus grandes œuvres du XVIIe siècle est due à Pierre-Paul Riquet, baron de Bonrepos. Ce fermier aux Gabelles (percepteur de l’impôt sur le sel) et munitionnaire des Armées de Catalogne réalisa, à 58 ans, sa carrière achevée, son rêve d’enfant, le projet d’un Canal des Deux Mers envisagé alors qu’il avait dix ans par les États du Languedoc. Assisté d’un sourcier, il résolut le problème majeur consistant à trouver suffisamment d’eau pour irriguer le canal puis à la stocker, en vue de la saison sèche, dans un réservoir, à Saint-Ferréol, qui fut le plus vaste de l’époque. Cet homme, qui n’avait aucune formation technique, mais beaucoup de bon sens, d’autorité et de ténacité, réalisa le rêve des empereurs romains ! Il relia les deux mers en douze ans de travaux, apportant irrigation et prospérité au Languedoc.

Les obstacles ne manquèrent pas : géographiques et techniques, rivalités locales ou personnelles, jalousies au sujet du traitement des ouvriers du canal (qui bénéficiaient de rémunérations supérieures à la norme, de logements et surtout du paiement des jours fériés et de maladie, une anomalie à l’époque) et problèmes récurrents de financement ! Pierre-Paul Riquet y engloutit sa fortune. Il mourut à 71 ans alors qu’il ne restait plus qu’une lieue pour atteindre la Méditerranée.

Cette biographie romancée fut écrite, au XIXe siècle, par un admirateur de l’œuvre de Pierre-Paul Riquet. D’une lecture facile, elle dresse un portrait vivant de l’aventure que représenta cette construction et ses aléas.

(Pour en savoir plus sur le Canal du Midi et son histoire : http://www.canalmidi.com/index.html )

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – word-ODT

Bibliothèque numérique romande 2012 - 2017 Frontier Theme