Eberhardt Isabelle – Pages d’Islam

Eberhardt Isabelle – Pages d’Islam - Bibliothèque numérique romande - Gerhard Hüdepohl programme VT - 2004 La Lune et Vénus au - dessus de l ’ observatoire du Paranal Eberhardt Isabelle – Pages d’Islam : Pages d’Islam, d’Isabelle Eberhardt est un recueil de nouvelles: les observations faites lors de ses périples. On y croise des personnages d’une incroyable diversité : un accordeur de piano qui devient mage la nuit, un sorcier guérisseur plein de sagesse ou une sorcière pilleuse de cadavres pour ses charmes ; des légionnaires russes, allemands, des appelés, des spahis, des mokzanis, ceux-ci tous  soldats qui se retrouvent dans leurs difficultés de réinsertion, mais restent séparés par  le mur de leurs appartenances, mur dont les deux soldats amis Louis Lombard et Dhamane Bou Saïd vont faire la dure expérience. Et des femmes amoureuses, délaissées, qui se confrontent à leur destin. Des marginaux, des fellahs, et tant d’autres. Ils sont tous d’une profonde humanité : leurs souffrances, leurs bonheurs et leurs vies sonnent justes, leurs émotions rappellent les nôtres. Ces textes, écrits vers 1903 en Algérie ont gardé toute leur actualité et sont écrits dans une langue magnifique, à la fois rude et poétique. Nous vous les proposons dans ce livre numérique.

Téléchargements : ePub – PDF – Kindle-Mobipocketword

Eberhardt Isabelle – Notes de route

Eberhardt Isabelle – Notes de route - Bibliohèque numérique romande - Elcèd 77 Sahara tunisien près de Ksar GhilaneEberhardt Isabelle – Notes de route : Isabelle Eberhardt est née à Genève en 1877 d’une mère exilée et mariée avec le général Moerder – qui est resté à Saint-Petersbourg – et de père inconnu, en fait, sans doute, Alexandre Trophimowski, anarchiste et pope défroqué converti à l’Islam. Elle est élevée par sa mère et son père putatif. À vingt ans, elle s’installe avec sa mère à Bône en Algérie. Fille illégitime, révoltée, elle choisit l’écriture et va se (re)trouver dans la vie nomade de l’Afrique du Nord.

Elle y incarne Mahmoud Saadi, jeune lettré, et s’intègre dans le monde arabe nord-africain d’alors avec plus de vérité et moins de romantisme qu’un Pierre Loti. Sous ce travestissement elle visitera cette société qui la fascine et où elle se sent bien. Elle s’intéresse à tout : bordels, confréries religieuses, camps de spahis ou de nomades. Elle relate ses voyages, devient journaliste pour l’Akhbar, journal arabophile, et reporter de guerre, écrits que l’ouvrage édité ici reproduit pour une part. Si sa « provocation » suscite curiosité ou sympathie mais aussi rejet elle lui permet aussi de se recréer une vie dans la liberté de ses vagabondages, dans ses amitiés avec des relations solides ou éphémères, et lui donne une maturité d’écriture où transparait son intérêt pour les sans-grade et les rejetés. Ultime grand écart, elle périra à 27 ans dans une inondation en plein désert, dans la crue de l’oued d’Ain-Sefra.

Téléchargements : ePub – PDF – Kindle-Mobipocketword

Pin It on Pinterest