Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Descaves Lucien – Sous-Offs ( parties 3 à 5)

escaves Lucien - Sous-Offs 3-5 - Bibliothèque numérique romande -Eugène Courboin couverture édition de référenceDescaves Lucien – Sous-Offs ( parties 3 à 5) : Favières, Édeline, Tetrelle et les autres poursuivent leur carrière militaire qu’elle soit dramatique ou dérisoire. Puis Lucien Descaves, dans Les Misères du sabre, brosse une série de portraits de militaires et leurs histoires banales, risibles ou noires. Enfin nous assistons, en direct, au procès retentissant pour injure contre l’armée intenté contre ce jeune auteur et son éditeur ainsi qu’aux plaidoiries des avocats. Ce roman, pamphlet par son réalisme, œuvre libertaire et antimilitariste, est écrit dans une langue à la fois terre à terre et superbe. (éd. conjointe BNR-ELG.) (suite…)

Descaves Lucien – Sous-Offs (première et deuxième parties)

Descaves Lucien - Sous-Offs 1 et 2 - Bibliothèque numérique romande - Eugène Courboin illustration de couverture de Sous-OffsDescaves Lucien – Sous-Offs (première et deuxième parties) : De jeunes conscrits sont envoyés au Havre puis à Dieppe, où, habillés : c’est pesé, ils deviennent des militaires… et même, pour certains, des sous-officiers. Dans ce roman naturaliste et satirique, Lucien Descaves dresse un tableau au vitriol de la vie de garnison en temps de paix (nous sommes juste après la défaite de la guerre franco-prussienne), faite d’ennui et de combines, d’amours éphémères de bordels ou de beuverie de bistrots lors des permissions. Sous-Officiers médiocres et ridicules que leur droit de punir rehausse à leurs yeux, casernements défaillants et étriqués : Lucien Descaves nous les décrit avec humour et délectation. Mal reçu par l’armée, qui intenta contre ce jeune auteur, alors peu connu, et son éditeur un procès retentissant pour injure contre l’armée, ce roman est un vrai pamphlet par son réalisme, œuvre libertaire et antimilitariste, avec une écriture à la fois terre à terre et superbe. Ces deux premières parties, descriptives, servent de hors-d’œuvre à la suite. (suite…)

Descaves Lucien – Les dernières Années de J.-K. Huysmans

Descaves Lucien - Les dernières Années de J.-K. Huysmans- Bibliothèque numérique romande - Jean-Louis Forain Charles-Marie-Georges, dit Joris-Karl Huysmans, écrivainDescaves Lucien – Les dernières Années de J.-K. Huysmans : Plus que l’écrivain antimilitariste et anarchiste marqué par la Commune de Paris, c’est l’ami qui écrit cette biographie des dernières années de J.-K. Huysmans. Elle commence après la conversion de Huysmans au catholicisme. En 1899, il quitte Paris, pour s’installer dans le petit village de Ligugé, près de Poitiers dans la Vienne, où il s’est fait bâtir une demeure à proximité de l’abbaye bénédictine Saint-Martin après avoir constaté qu’il ne s’adapte pas entièrement à la règle monastique. Il se prépare toutefois à devenir Oblat. De retour à Paris, en 1901, à la fermeture du monastère, mais atteint depuis plusieurs années d’un cancer de la mâchoire, il décédera dans d’atroces souffrances chez lui en 1907. (suite…)

Descaves Lucien – La Colonne (partie 2)

Descaves Lucien - La Colonne 2 - Bibliothèque numérique romande - Renversement de la colonne Vendôme gravure sur bois auteur inconnuDescaves Lucien – La Colonne (partie 2) : Le suspense qui entoure la mise à bas de la Colonne Vendôme trouvera-t-il sa conclusion ? À Belleville comme pour les leaders de la Commune, plus l’arrivée des Versaillais à Paris devient prévisible, plus l’ambiance se tend. Certains se préparent avec soulagement, d’autres se radicalisent, mais tous sont conscients de cette fatalité. Rivaux en tout et surtout dans l’éducation du jeune Adrien, Rabouille et Prophète finiront-ils par s’entendre ? Rabouille choisit de mourir sur le front. L’amour de la paix prédominera-t-il sur celui de la guerre pour Prophète ? Quelles leçons transmettra-t-il au petit Adrien ? (suite…)

Descaves Lucien – La Colonne (partie 1)

Descaves Lucien - La Colonne 1 - Bibliothèque numérique romande - Barricade rue Castiglione vue de la rue Saint-Honoré (Braquehais, Auguste Bruno, la Commune de Paris 1871)Descaves Lucien – La Colonne (partie 1) : Dans les dernières semaines de la Commune de Paris, celle-ci décide d’abattre la Colonne Vendôme symbole de la barbarie des campagnes napoléoniennes. À l’Hôtel des Invalides, les rescapés du premier Empire considèrent ce projet comme une abomination. Sous la conduite du sergent Philibert Lacouture et du caporal Thimothée Prophète, ils décident d’en empêcher la démolition. Or, à Belleville, au cœur des quartiers insurgés, le petit peuple, en pleine effervescence reste mobilisé mais commence à douter… (suite…)