Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Étiquette : Clotis Josette

Clotis Josette – Le Temps vert

Clois JOsette - Le Temps vert - Bibliothèque numérique romande - photo Lecybersurfeur Aubrac le village et les trucs en arrière planClotis Josette – Le Temps vert : Le Temps vert est un roman méridional, une œuvre de jeunesse d’une fougueuse et naïve fraîcheur : Adrienne Verdier, la jeune narratrice, évoque avec bonheur sa première enfance dans une ferme de l’Aveyron, auprès de grands-parents rudes mais aimants. Puis vient le remariage de sa mère et le départ pour la ville (Béziers, puis Villefranche-du-Rouergue). L’opulence trompeuse des premiers temps fait place à la déchéance sociale, car le beau-père passe sa vie dans les cabarets et boit toutes les économies de la famille. Avec leur air emprunté et leur patois rocailleux, Adrienne et ses sœurs sont constamment en butte aux quolibets des autres enfants, mais ni la faim ni le mépris n’entameront la rage de vivre des trois petites montagnardes. La seule planche de salut pour Adrienne est l’école, le certificat d’études, puis le brevet, qui doit lui permettre de sortir de la misère. Mais au moment de rejoindre son premier poste d’institutrice, elle ressent comme un vide existentiel devant une profession qui l’oblige à paraître autre que ce qu’elle est. Sur le chemin du départ, perdue dans un champ, elle entend le puissant appel de la terre, et fidèle à ses origines paysannes, se jure de retourner dans le village qui l’a vue naître. Ce sera un départ vers l’inconnu…

L’écriture de ce roman où rien n’indique qu’il s’agisse d’une autobiographie – mais le récit d’Adrienne ressemble à s’y méprendre à une suite de souvenirs – est simple et dépouillée ; les épisodes racontés sont souvent douloureux, parfois très joyeux mais sans jamais d’emphase ni d’artifice. C’est le trajet d’une petite fille sage dont la vie est bousculée par la mort de son père et le remariage de sa mère, et dont la famille est confrontée plus d’une fois à la faim et à la misère.

Née à Montpellier le 8 avril 1910, Josette Clotis adorait la littérature. Son premier roman, elle l’écrit à l’âge de 18 ans soutenue par Henri Pourrat lui aussi originaire du sud de la Loire. Ce sera Gallimard qui le publiera en 1932. La même année, elle entre comme journaliste à Marianne, un hebdomadaire littéraire fondé par la NRF qui se présente comme « l’hebdomadaire de l’élite intellectuelle française et étrangère » C’est là qu’elle va rencontrer André Malraux en 1933, lui-même en train de se séparer de Clara. De cette relation naîtront deux enfants. Toute leur histoire d’amour est racontée entre les pages 101 et 106 d’ André Malraux, une passion d’Anissa Benzakour-Chami paru en 2001 ou encore dans l’ouvrage de sa meilleure amie Suzanne Chantal, Le Cœur battant paru chez Grasset en 1976. Elle mourra accidentellement le 12 novembre 1944 en glissant d’un marchepied dans une gare, coupée en deux par un train à l’âge de 34 ans. (éléments tirés de Véronique Ginouvès, article Josette Clotis, Calendrier de l’Avent du domaine public 27.12.2014.)

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – DOC-ODT

Clotis Josette – Une mesure pour rien

Une mesure pour rien - Josette Clotis - Bibliothèque numérique romande - tableau Félix Vallotton La Toilette ou Jeune Femme au miroirClotis Josette – Une mesure pour rien : Vous connaissez André Malraux ! Mais connaissez-vous Josette Clotis, (1910-1944) qui fut sa compagne de 1933 jusqu’à sa mort ? De leur rencontre-coup de foudre sont nés deux garçons, même si André Malraux, marié à Clara, ne divorça jamais. Journaliste et romancière, Josette Clotis fut engagée à l’hebdomadaire Marianne, fraîchement fondé par la NRF. Gaston Gallimard se prend d’affection pour elle et lui signe un contrat pour dix romans. Mais, victime d’un accident de train, elle décède tragiquement à 34 ans.

Cela ne vous empêchera pas de prendre plaisir à la lecture de ce roman, écrit au lendemain de sa rencontre avec Malraux : Marie-Pila, surnommée Ukulele, est pensionnaire d’un internat. Elle aime danser et s’amuser, mais les occasions sont rares pour une jeune fille de 15 ans à l’éducation stricte. Lors d’un bal, elle rencontre un jeune homme qui lui abandonne son mouchoir. Qui est-il ? Quel est son nom ? A-t-il d’autres amies ? Ils se revoient, elle lui écrit des lettres enflammées, mais il tergiverse… Ukulele, malgré les occasions manquées et les attentes déçues, les paroles non dites, ne perd pas espoir.

Cette histoire douce-amère d’un premier amour à 15 ans est écrite dans un style rapide, direct, presque cinématographique. La romancière fait de l’héroïne une jeune fille romanesque, dévouée, naïve à l’excès, trop confiante dans les rapports entre hommes et femmes, jusqu’à ce que le fiancé perpétuellement absent soit lui-même pris à son propre piège. L’histoire d’à peu près dix ans d’une vie aussi rêvée que vécue, qui compte, en définitive, comme une mesure pour rien ! Il faut se hâter d’exister.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5Kindle-Mobipocket – HTMLword-ODT

Bibliothèque numérique romande © 2012 - 2017 Frontier Theme