Bove Emmanuel – Adieu Fombonne

Bove Emmanuel - Adieu Fombonne - Bibliothèque numérique romande -Félix Vallotton Villa Beaulieu HonfleurBove Emmanuel – Adieu Fombonne : « Par certains aspects Adieu Fombonne, m’a rappelé le Sang Noir de Louis Guilloux, belle sobriété d’écriture et cette manière identique de multiplier les personnages. » (Romain28, Babelio.) « Adieu Fombonne, publié en 1937, est le roman d’Emmanuel Bove, avec Un soir chez Blutel, qui fut le moins bien accueilli par la critique de l’époque. … mais c’est toujours du Bove, et c’est beaucoup. Il a en tout cas cette particularité d’être le seul roman heureux de l’œuvre. » (Ouellet, F. (1994). Pleins feux sur Emmanuel Bove. Nuit blanche, magazine littéraire, (58), 64–65.) (suite…)

Bove Emmanuel – Un Raskolnikoff

Bove Emmanuel - Un Raskolnikoff - Bibliothèque numérique romande - Paul Klee Nuit de fêteBove Emmanuel – Un Raskolnikoff : Balzac raconte l’histoire d’un homme qui devint fou à essayer de comprendre le pourquoi du comment de l’ouverture et de la fermeture d’une porte (Théorie de la démarche). Dans sa méticuleuse description de la misère et de la passivité humaine Bove est certainement plus proche du génie que de la folie mais son héros désespéré, dans un Raskolnikoff, n’en est certainement pas loin. Dans cette courte nouvelle dont le nom fait référence au héros de Crime et Châtiment de Dostoïevski, la culpabilité voisine avec la perte du sens et l’emprisonnement parfois matériel mais surtout mental de ces héros sans futur ni perspectives. Si le fil de la narration est parfois ténu mais non sans rebondissements, la fil émotionnel de cette fuite désespérée et sans but est poignant. (suite…)

Bove Emmanuel – Journal écrit en hiver

Bove Emmanuel - Journal écrit en hiver - Bibliothque numérique romande - Paul Klee Moonshine (détail)Bove Emmanuel – Journal écrit en hiver : Anti-héros bovien, Louis Grandville est un jeune homme jaloux et manipulateur qui fait peser sur sa femme Madeleine, un peu frivole mais fidèle, le poids d’une observation inquiète et permanente de ses moindres faits et gestes.  Son journal relate sa destruction méthodique de l’harmonie de leur couple, de scènes de jalousie en accusations, jusqu’au départ de Madeleine, rupture qui, d’une certaine façon, soulagera Louis. Cette chronique conjugale cruelle et désespérée étudie avec minutie le désaccord dans un couple au moyen d’une écriture aux résonnances quasi proustiennes. (suite…)

Bove Emmanuel – Un Homme qui savait

Bove Emmanuel - Un Homme qui savait - Bibliothèque numérique romande - Félix Vallotton La nuit au léger brouillardBove Emmanuel – Un Homme qui savait : Maurice Lesca aura bientôt 60 ans. Il partage avec sa sœur Emily un petit appartement rue de Rivoli. Il était médecin, mais ne pratique plus. Pas vraiment pauvre, ni vraiment riche, son comportement étonne. Est-il malade ou simplement malheureux ? Est-ce un escroc ou un manipulateur ? En apparence, il mène une vie monotone et sans surprise, mais quand il est avec Madame Maze, une libraire divorcée, quel jeu joue-t-il vraiment ? Et avec sa sœur Emily, pourquoi passe-t-il d’une méchanceté jubilatoire à la douceur la plus affable? Bove esquisse des pistes pour aussitôt les laisser de côté. Maurice Lesca est un anti-héros qui vit à côté de sa propre vie. (suite…)

Bove Emmanuel – Un Célibataire

Bove Emmanuel - Un Célibataire Bibliothèque numérique romande - Félix Vallotton La BaiserBove Emmanuel – Un Célibataire : Voici un roman d’Emmanuel Bove dont l’action ne se déroule pas à Paris mais à Nice. En est-il fondamentalement différent ? Ou roman « théâtral », n’utilise-t-il Nice que comme un décor ? Qu’importe, en fait ! Ce retraité plutôt fortuné, qui courtise plusieurs femmes tout en les méprisant, se démarque, ainsi que les autres personnages de ce récit, de l’habituelle impuissance qui caractérise les héros boviens. Férocement égoïste, manipulateur et ne pensant qu’à lui, le célibataire joue et jouit de ces apparences de séduction tout en ne croyant pas aux relations humaines. « Personne n’est fait pour se comprendre », conclura-t-il…

Écrivain prolixe, révélé par Colette, Emmanuel Bove a connu le succès de son vivant, avant de tomber dans l’oubli, et d’être redécouvert par Peter Handke dans les années 1980. Il est né en 1898 à Paris, mais a fait une partie de ses études au Collège Calvin à Genève, puis a vécu à Vienne et à nouveau à Paris, où il est mort en 1945.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Pin It on Pinterest