Bernard Tristan – Un Mari pacifique

Bernard Tristan -  Un Mari pacifique - Bibliothèque numérique romande - Félix Vallotton Marée basse à VillervilleBernard Tristan – Un Mari pacifique : Pour Daniel Henry, quelques temps après son mariage avec Berthe Voraud, la vie continue comme elle avait commencé. Il a obtenu un poste peu contraignant dans l’entreprise de M. Voraud, la passion de Berthe s’estompe peu à peu et un bébé arrive… S’il est toujours étriqué et conformiste, se coulant dans le moule de ce que l’on attend de lui, un événement va le réveiller : Berthe a une liaison avec son meilleur ami. La critique sociale, par Tristan Bernard, de la vie des bourgeois de son temps est ici plus subversive qu’humoristique dans cette suite des Mémoires d’un Jeune-Homme rangé. (suite…)

Bernard Tristan – Secrets d’État

Bernard Tristan -  Secrets d'État - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells maquette et photo Jardins de SchönbrunnBernard Tristan – Secrets d’État : Un jeune professeur de français est engagé par l’ambassade d’un petit pays germanique pour traduire et informer le gouvernement des nouvelles de son pays. Peu à peu, il rencontre le chancelier, le roi et tous les personnages importants de ce petit état. Ses sympathies et les événements vont le mettre au courant de bien des secrets. Les dessous de complots et des attentats lui révèlent une sordide lutte de pouvoir. Mais il en sait trop : comment pourra-t-il échapper au sort funeste qui lui est promis et rétablir l’ordre dans l’appareil d’état ? Non qu’il le souhaite… Un excellent roman, un peu policier et un peu d’espionnage, par un des précurseurs du genre…

Proche de Léon Blum, Jules Renard, Lucien Guitry, Paul Gordeaux, Marcel Pagnol, et de bien d’autres, célèbre pour ses jeux de mots, ses mots croisés et son théâtre de boulevard, écrivain-chroniqueur-sportsman-gastronome, Tristan Bernard fut aussi un écrivain romanesque à succès. Il contribua au genre policier par son recueil Amants et Voleurs (1905) et plusieurs autres romans. Arrêté comme juif en 1943 et interné à Drancy, il échappe de peu à la déportation. Parue dans La Presse en 1900, cette phrase de Francis de Croisset résume fort bien notre auteur: « Il a l’observation minutieuse et analytique. Il scrute le cœur humain à coups d’épingles. Il le fouille de ses ongles courts, avec le plaisir aigu et chatouilleur qu’on ressent à gratter un bouton. » 

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Bernard Tristan – Nicolas Bergère

Bernard Tristan -  Nicolas Bergère - Bibliothèque numérique romande - Conrad Poirier - boxeurs au Coliseum Skating RingBernard Tristan – Nicolas Bergère : Le destin favorise-t-il vraiment Nicolas Bergère ? Ou Nicolas Bergère ne fait-il que se soumettre à ses caprices ? Dans ce roman qui décrit l’arrivée à Paris d’un jeune homme et son succès de boxeur, le héros se laisse porter de rencontres en événements comme s’il n’était impliqué par aucun. Jeux de hasards générateurs de fortune comme de ruine, activités louches ou entraînements intensifs, amitiés ou amours, Nicolas touche à tout alors que tout semble glisser sur lui sans presque l’atteindre. Non pas qu’il ne réagisse pas. Il en tire les leçons, s’active et atteint son but quand il le faut ! « Un paresseux est un homme qui ne fait pas semblant de travailler, écrit Tristan Bernard. La paresse est utile à cause de l’effort qu’elle demande pour la surmonter. Il ne faut compter que sur soi-même et encore pas beaucoup. » Mais Nicolas Bergère, lui, est un paresseux contrarié, un passif qui trouve plaisir dans la lutte.

Un roman fort bien documenté par Tristan Bernard familier des milieux de la boxe et proche du boxeur français Georges Carpentier dont il fut le témoin de mariage. Mais alors que le roman Battling Malone de Louis Hémon s’inspire assez largement du jeune Carpentier, le rapprochement est moins immédiat, ici, dans cette fiction de Tristan Bernard.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Bernard Tristan – Mémoires d’un jeune homme rangé

Bernard Tristan - Mémoires d'un jeune homme rangé - Bibliothèque numérique romande - Maquette Laura Barr-Wells dessin Hermann PaulBernard Tristan – Mémoires d’un jeune homme rangé : Dans les années 1900, Daniel Henry, un jeune homme de 20 ans fils d’un petit industriel drapier-tailleur, décide après mûres réflexions de tomber amoureux de Berthe Voraud, fille d’un autre industriel bourgeois. Heureusement, elle cède à ses avances timides et l’affaire va aller jusqu’au mariage, grâce peut-être aux deux pères plus entreprenants et très intéressés par l’argent de l’autre parti.

Daniel est vieux avant l’âge : Un jeune homme rangé, ce n’est qu’un euphémisme, c’est un jeune homme étriqué dans ses habits et ses idées, conformiste à outrance, qui cherche toujours à savoir ce que les autres pensent de lui ; il ne fait que ce qui se fait ou ce qu’il croit qu’il doit faire. Paru en 1899, c’est le premier roman de Tristan Bernard, habitué plutôt à écrire des pièces de théâtre, des pamphlets, des mots d’esprit. Il dresse ici une critique humoristique et subversive de la vie des bourgeois de son temps.

Proche de Léon Blum, Jules Renard, Lucien Guitry, Paul Gordeaux, Marcel Pagnol, et de bien d’autres, célèbre pour ses jeux de mots, ses mots croisés et son théâtre de boulevard, écrivain-chroniqueur-sportsman-gastronome, Tristan Bernard fut aussi un écrivain romanesque à succès. Il contribua au genre policier par son recueil Amants et Voleurs (1905) et plusieurs autres romans. Arrêté comme juif en 1943 et interné à Drancy, il échappe de peu à la déportation. Parue dans La Presse en 1900, cette phrase de Francis de Croisset résume fort bien notre auteur: « Il a l’observation minutieuse et analytique. Il scrute le cœur humain à coups d’épingles. Il le fouille de ses ongles courts, avec le plaisir aigu et chatouilleur qu’on ressent à gratter un bouton. »

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Bernard Tristan – Amants et Voleurs

Bernard Tristan - Amants et Voleurs - Bibliothèque numérique romande - Maquette Laura Barr-Wells illustration Leo RauthBernard Tristan – Amants et Voleurs : « Il devait d’abord s’appeler : Héros misérables et Bandits à la manque, écrit Tristan Bernard en préface, mais c’était un peu long… et j’ai fini par lui donner ce titre d’Amants et Voleurs, qui ne s’applique pas à toutes les nouvelles du volume, et qui s’applique mal à quelques-unes. Ces amants débiles ne sont pas du modèle généralement adopté ; je crois cependant qu’il en existe sur la terre un certain nombre de cette faible trempe. Quant à ces voleurs, la plupart manquent évidemment d’énergie ; ils se comportent à peu près comme se fût comporté l’auteur, si les circonstances de sa vie l’eussent dirigé vers la carrière du crime. C’est le plus souvent le hasard, qui incline ces jeunes hommes au courage ou à la lâcheté, qui les pousse vers l’héroïsme ou vers l’infamie.. »

Quinze nouvelles qui « dressent le portrait d’assassins, de voleurs, d’escrocs et de tricheurs, bref une belle humanité ! C’est écrit sur un ton léger et plein d’humour où même les crimes les plus ignobles sont décrits comme la chose la plus naturelle qui soit. » (Corboland78, Babelio) Désuets, les personnages de Tristan Bernard ? Mais c’est le « Paris d’avant-guerre, la première guerre mondiale je précise, qui se dévoile avec ses quartiers plus ou moins mal famés, ses ruelles et ses boutiques vétustes, ses concierges qui ouvrent les portes de chez eux à l’aide d’un cordon, ses becs de gaz censés éclairer les rues, et ses apaches… Un Paris dans lequel Léo Malet a évolué et qu’il a restitué dans ses romans, mais déjà cela avait bien changé. » (Les lectures de l’Oncle Paul.)

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Pin It on Pinterest