Sue Eugène – Le Diable médecin, Adèle Verneuil - Bibliothèque numérique romande - Francisco Goya Le Sabbat des sorcières Sue Eugène – Le Diable médecin, Adèle Verneuil : Max, le « diable-médecin », la soixantaine, opère des guérisons extraordinaires. Il prépare lui-même ses toxiques, parfois dans la pharmacopée ordinaire, mais souvent avec l’homéopathie dont certains effets mystérieux semblent toucher au prodige. La puissance quasi-occulte de ses remèdes, son existence solitaire et excentrique, sa physionomie saisissante, l’action magnétique de son regard, ses guérisons prodigieuses, sa connaissance de secrets intimes lui ont valu sa renommée.

Il gratifie d’un sourire bonhomme les personnes qui lui sont sympathiques mais ce même sourire peut être d’une cruauté sardonique à l’égard des gens qu’il estime indignes de son estime. Il sait alors se montrer cruel, caustique ou sournoisement railleur. 

Dans la famille Verneuil, la jeune Emma découvre l’adultère de son père. Cet homme, si croyant et parfait, réagit en accusant sa femme, Adèle, d’être, elle-même, adultère. Il obtient le divorce à ses torts. Elle est alors considérée comme une « femme perdue »… Quel sera le traitement miraculeux du diable-médecin ?

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Pin It on Pinterest

Share This