Ramuz Charles Ferdinand - Vie de Samuel Belet - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary Lavaux et LémanRamuz Charles Ferdinand – Vie de Samuel Belet : Samuel Belet est un jeune valet de ferme dans le canton de Vaud. À la suite d’un amour malheureux, il devient domestique de campagne et travaille pour différents patrons, d’abord en Suisse, puis en Savoie où il apprend, sur le tas, le métier de maçon et de charpentier. Il paraît indifférent à tout et reste confiné dans son chagrin d’amour. Quand son compagnon charpentier le convainc d’aller avec lui à Paris, il part tenter sa chance et vivra là-bas plusieurs années de petits boulots et de galère. Lorsqu’éclate la guerre entre la France et la Prusse, Samuel revient sur les bords du lac Léman et épouse Louise, une jeune femme veuve, mère d’un petit enfant de 6 ans. Ce sera une période de bonheur, avant une nouvelle épreuve, la plus terrible.

Œuvre poétique et délicate, écrite par Ramuz pendant son long séjour à Paris, Vie de Samuel Belet met en scène un homme du peuple, tourmenté, attaché à sa terre et à son lac. Confronté à de nombreuses épreuves durant sa jeunesse, Samuel Belet devra aller au bout de lui-même pour trouver finalement la paix intérieure et comprendre que l’amour véritable est celui qui ne réclame rien pour soi.

Charles Ferdinand Ramuz est né en 1878 à Lausanne, en Suisse, de parents commerçants. Après des études de lettres à Lausanne, il part pour Paris, où il séjournera régulièrement jusqu’en 1914, tout en participant à la vie littéraire romande. Son premier roman, Aline (1905), est un succès. Suivront jusqu’en 1911 des romans centrés sur un personnage (dont Vie de Samuel Belet, Aimé Pache, peintre vaudoisJean-Luc persécuté).  En 1914, il revient vivre définitivement en Suisse. Avec La guerre dans le Haut-Pays (1915), Le règne de l’esprit malin (1917), La guérison des maladies (1917), il renonce au roman explicatif pour décrire des communautés aux prises avec les forces du mal, la guerre, la fin du monde. Il développe une nouvelle langue plus proche du langage parlé – au grand dam des puristes – abandonnant la narration linéaire et introduisant le « on » comme l’expression d’une collectivité. Il décédera en 1947 à Pully, près de Lausanne.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Pin It on Pinterest

Share This