Ramuz Charles Ferdinand - Terre du Ciel - Bibliothèque numérique romande - Photo Chaurel (BNR)Ramuz Charles Ferdinand – Terre du Ciel : « Ils ont été dans les trois cents qui avaient été rappelés sur cet étage de montagne refait pour eux à l’image d’avant ». Trois cents qui ont souffert et qui ont aimé, dans la vie d’avant. Maintenant qu’ils sont ressuscités, encore étonnés d’être revenus à la vie, ils découvrent un monde parfait, où la peur quant à l’avenir, le regret quant au passé n’existent plus.

Chacun reprend son ancien métier, non plus par nécessité mais par plaisir. Chemin, le fabricant de cercueils, crée désormais de jolis meubles et peint des tableaux où tout est beau. Pitôme, distillateur de gentiane, s’émerveille de toutes ses cuvées qui sont parfaites. Augustin et Augustine, qui n’avaient pu se marier dans la vie d’avant, peuvent enfin être ensemble. Bé, né aveugle et mort aveugle, apprend « deux fois à voir ». Tous se racontent leurs histoires, revivent leurs souvenirs, stupéfaits de leur bonheur tout neuf et de la perfection de ce nouveau monde. Puis le temps passe, l’habitude s’installe, le bonheur devient normal. Trop.

L’état de perfection de cette vie d’après empêcherait-il d’y goûter pleinement ? Faut-il du malheur pour  équilibrer le bonheur ?

En 1922, Paul Seippel, de la Société suisse des écrivains, écrivit à la Fondation Schiller : « Terre du Ciel est une création d’une puissante originalité. Nous n’en connaissons pas d’analogue dans la littérature française. C’est l’œuvre d’un visionnaire lucide ».

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF (petits écrans)Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Pin It on Pinterest

Share This