Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Poe Edgar Allan - Histoires extraordinaires - Bibliothèque numérique romande - Hiéronimus Bosch - Détail du Jardin des délicesPoe Edgar Allan – Histoires extraordinaires : Illustrées par Wögel, préfacées et traduites par Baudelaire, qui était un grand admirateur de l’Américain E.A. Poe, ces treize histoires sont à la croisée du roman policier (Double assassinat de la rue Morgue, La lettre volée), du canular journalistique (Le Canard au ballon, Aventure sans pareille d’un certain Hans Pfall), et du récit fantastique (Une descente dans le Maelström). Dans son introduction, Baudelaire nous entraîne tout de suite dans l’ambiance sombre et glauque si caractéristiques de ces Histoires hantées par la mort et ses mystères: «Edgar Poe aime à agiter ses figures sur des fonds violâtres et verdâtres où se révèlent la phosphorescence de la pourriture et la senteur de l’orage. La nature dite inanimée participe de la nature des êtres vivants, et, comme eux, frissonne d’un frisson surnaturel et galvanique.»

Le chevalier Auguste Dupin, enquêteur, que l’on retrouve dans plusieurs de ces récits, suit une logique très personnelle, mais incontournable et très sophistiquée, pour expliquer longuement au narrateur, et au lecteur, tous les détails d’une enquête policière compliquée. Après être descendu dans un Maelström terriblement angoissant, avoir accompagné le médecin magnéticien qui joue avec les mourants et la mort (La Vérité sur le cas Valdemar et La Révélation magnétique) le lecteur peut se détendre un instant dans un dirigeable avec le Canard au ballon et l’Aventure sans pareille d’un certain Hans Pfall, ces canulars pleins d’humour, mais très documentés scientifiquement.

Plutôt qu’une longue biographie de Poe, laissons parler Baudelaire (introduction): «Les personnages de Poe, ou plutôt le personnage de Poe, l’homme aux facultés suraiguës, l’homme aux nerfs relâchés, l’homme dont la volonté ardente et patiente jette un défi aux difficultés, celui dont le regard est tendu avec la roideur d’une épée sur des objets qui grandissent à mesure qu’il les regarde, – c’est Poe lui-même.»

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT