Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Labiche Eugène – Embrassons-nous, Folleville !

Embrassons-nous, Folleville ! - Eugène Labiche - Bibliothèque numérique romande - Gravure Dalencour Réconciliation normandeLabiche Eugène – Embrassons-nous, Folleville ! : Un père despote et colérique, Manicamp ; une fille capricieuse, Berthe ; deux prétendants, le timide Folleville, choisi par le père et le déterminé Chatenay, choisi par la fille. Les quatre personnages de cette comédie-vaudeville vont s’entrecroiser, sortir, rentrer, s’insulter avec des injures ou des mots très polis, mais tout finira pour le mieux en contentant tout le monde.

Langue de bois, quiproquos, vaisselle cassée, revirements, éclats, tout est caricatural, les scènes sont vives, le comique à répétition fonctionne à merveille et on ne s’ennuie pas une minute en lisant cette pièce, représentée pour la première fois à Paris sur le théâtre du Palais-Royal, le 6 mars 1850. Elle a été adaptée en opérette sur une musique de Valenti en 1879.

L’expression “Embrassons-nous Folleville” est devenue une expression française ironique désignant des démonstrations de joie amicale pour cacher les vrais problèmes.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5Kindle-Mobipocket – HTMLword-ODT

Rod Édouard – L’Ombre s’étend sur la Montagne

L'Ombre s'étend sur la Montagne Édouard Rod Bibliothèque numérique romande photo AnchaRod Édouard – L’Ombre s’étend sur la Montagne : Unis par leur passion, Irène Jaffé et Frantz Lysel, assis au-dessous de la ruine d’Umspunnen, près d’Interlaken, contemplent en silence un coucher de soleil sur la Jungfrau. Tout à leurs pensées, ne devraient-ils pas voir un présage dans cette ombre qui s’étend sur la montagne ? Lysel, violoniste talentueux et compositeur à ses heures bénéficie du soutien des Jaffé, couple fortuné et passionné de musique, à ce moment crucial où il accède à la célébrité. Et il aime la femme de son protecteur. En secret ? Plutôt dans un semi-secret, puisque le mari est au courant et accepte cette relation. Jusqu’au jour où leur fille, Anne-Marie, devient adolescente et commence à se rendre compte de la situation.

Tout au long de ce roman dramatique, au fil de lettres enflammées entre les amants séparés, le lecteur participe à un débat sur la vérité et le mensonge, le rêve et la réalité, l’amour et le renoncement, et sur le pouvoir consolateur de la musique. Madame Jaffé doit-elle renoncer ou non à son amour ? Une nature alpine très présente dans ce roman où la beauté parfois tragique de la montagne reflète les sentiments et les tourments humains.

Édouard Rod (1857-1910) était l’ami de Zola, de Maupassant, de Barrès. Un prix Édouard Rod a été fondé en 1996 sous l’impulsion de Jacques Chessex, lui aussi de Ropraz, en Suisse. « Regarder en soi non pour se connaître ni pour s’aimer, mais pour connaître et aimer les autres » (Édouard Rod – Les Trois Cœurs, éd. Didier, Paris, 1890)

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5Kindle-Mobipocket – HTMLword-ODT

Voltaire – Candide ou l’optimisme

Candide ou l?optimisme Voltaire Bibliothèque numérique romandeVoltaire – Candide ou l’optimisme : De Genève, Voltaire apprend successivement le tremblement de terre de Lisbonne de 1755, qui fit des milliers de morts, puis, en 1756, le début de la Guerre de Sept Ans. Touché par ces évènements il écrit, cette année-là, dans son Essai sur l’Histoire Générale que “Presque toute l’histoire est une suite d’atrocités inutiles” et envoie à Jean-Jacques Rousseau un Poème sur le désastre de Lisbonne. Celui-ci lui répond et tente de justifier la providence divine.

Candide ou l’optimisme lui est-il une réponse ? Dans tous les cas, l’optimisme de Leibnitz, le chantre du meilleur des mondes possibles et de l’harmonie préétablie, incarné dans l’histoire par Pangloss, le mentor de Candide, est certainement mis à mal par les péripéties de ce conte. Elles éduqueront peu à peu notre héros naïf et l’entraîneront de l’Allemagne au Portugal et du Pérou à Constantinople. Dans ce pamphlet contre Leibnitz et l’idée qu’un mal nécessaire en cette terre est compensé par un bien d’essence supérieure et celle d’un monde dans lequel rien n’arrive sans qu’il n’y ait une cause nécessaire, Voltaire, s’amuse à déconstruire le vernis de bonheur que nous présentons tous au monde et ironise sur le conservatisme social d’une noblesse qui sera en fin de vie dans quelques décennies.

Candide est un fils naturel car son père ne pouvait prouver soixante et onze quartiers de noblesse. Surpris avec Cunégonde sa cousine, il est chassé du château de son oncle « à coups de pied dans le cul ». Enrôlé dans les armées bulgares, il fuit la guerre et apprend que Cunégonde et sa famille ont été massacrées par les Bulgares. Il échouera, avec Pangloss son ancien mentor devenu gueux à Lisbonne au moment du tremblement de terre. Victime, mais survivant de l’autodafé expiatoire qui suit cette catastrophe, il découvre que Cunégonde est vivante et n’aura de cesse de la retrouver, du Pérou à l’Eldorado, puis de Paris à Constantinople. Mais finalement, conclut Candide, ne vaut-il pas mieux cultiver son jardin ?

Réédité vingt et une fois du vivant de l’auteur, Candide est un des plus grands succès littéraires francophones.

Téléchargements : ePubPDFPDF A5Kindle-Mobipocket – HTMLword-ODT

Zola Émile – Nana

Zola Émile - Nana - ELGZola Émile – Nana : un roman d’Émile Zola publié par Georges Charpentier en février 1880, le neuvième de la série Les Rougon-Macquart, traitant du thème de la prostitution féminine à travers le parcours d’une lorette puis cocotte dont les charmes ont affolé les plus hauts dignitaires du Second Empire. Le récit, présenté comme la suite de L’Assommoir, est d’abord publié sous forme de feuilleton dans Le Voltaire du 16 octobre 1879 au 5 février 1880, puis en volume chez Charpentier, le 14 février 1880.

L’histoire commence en 1867, peu avant la deuxième exposition universelle, et dépeint deux catégories sociales symboliques, celle des courtisanes et celle des noceurs. Zola, chef de file du mouvement naturaliste, prétend montrer la société telle qu’elle était mais choisit aussi ce sujet scandaleux car il fait vendre, 55 000 exemplaires du texte de Charpentier étant achetés dès le premier jour de sa publication. Le personnage de Nana a surtout été inspiré à Zola par Blanche D’Antigny et par Berthe son premier amour mais le romancier y a aussi mis des éléments de Valtesse de La Bigne, Delphine de Lizy, Anna Deslions, Hortense Schneider et Cora Pearl dont il a étudié la vie. Zola fait coïncider la mort de Nana avec le début de la guerre franco-allemande de 1870 qui marquera la fin du Second Empire, chute qu’il ne pouvait prévoir au moment de la rédaction de ses fiches préparatoires en 1868. (Wikipédia.)

Édition du Groupe des ebooks libres et gratuits.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – DOC/ODT

Castella Célestin – Une excursion sur la Dent de Jaman

Une excursion sur la Dent de Jaman - Célestin Castella - Bibliothèque numérique romande - photo Dent de Jaman Sylvie SavaryCastella Célestin – Une excursion sur la Dent de Jaman, nouvelles et légendes gruériennes : Les fêtes de la Bénichon marquent la fin de l’été et la désalpe. L’occasion pour Célestin Castella de prendre quelques jours et réaliser une excursion projetée de longue date avec un ami sur la Dent de Jaman, dans les Préalpes fribourgeoises. L’itinéraire est l’occasion de nous raconter des histoires locales comme celle du drame de Laurette et Auguste ou de s’emplir les yeux de panoramas montagnards, de rencontrer des touristes anglaises, de parler des chasseurs de chamois d’autrefois …et de finir la course par une fricassée à l’Hôtel de Jaman à Montbovon. Un voyage dans le temps et la Gruyère d’autrefois…

Seul parmi les poètes de la Gruyère, Célestin Castella (1828-1892) est resté agriculteur au contraire d’autres poètes comme Jean-François-Marcellin Bussard, Joseph-Ignace Baron, Nicolas Glasson, Louis Bornet, Auguste Majeux, Pierre-Joseph Sciobéret ou Joseph Sterroz. Paysan authentique, ses poèmes chantent le sol et la montagne. Si Eugène de Boccard en écrit « Versificateurs maladroits, manquant de métier, […] ils sont restés sensibles aux émotions des âmes agrestes et primitives, et la naïveté charmante ainsi que l’enthousiasme avec lesquels ils chantent les beautés de leur pays, l’amour de leur village et de leur patrie et les humbles travaux auxquels ils participèrent, éveillent de la sympathie chez le lecteur. L’esprit caustique de la Gruyère leur a parfois permis de réussir assez bien dans la fable », reconnaissons pourtant, que la simplicité de son poème :

Sur les flancs du Moléson,
Ah ! voyez ce frais gazon !
Entendez les chansonnettes
Du pinson, des alouettes ;
Chantons, que l’on soit prêt !
Partons pour le chalet. […]

n’a rien de maladroit…

Téléchargements : ePubPDFPDF A5Kindle-Mobipocket – HTMLword-odt

Zola Émile – L’Assommoir

Zola Émile - L'Assomoir - ELGZola Émile – L’Assommoir : Un roman d’Émile Zola publié en feuilleton dès 1876 dans Le Bien public, puis dans La République des Lettres, avant sa sortie en livre en 1877 chez l’éditeur Georges Charpentier. C’est le septième volume de la série Les Rougon-Macquart. L’ouvrage est totalement consacré au monde ouvrier et, selon Zola, c’est « le premier roman sur le peuple, qui ne mente pas et qui ait l’odeur du peuple ». L’écrivain y restitue la langue et les mœurs des ouvriers, tout en décrivant les ravages causés par la misère et l’alcoolisme. À sa parution, l’ouvrage suscite de vives polémiques car il est jugé trop cru. Mais c’est ce naturalisme qui, cependant, provoque son succès, assurant à l’auteur fortune et célébrité.

L’Assommoir est le septième roman de la fresque Les Rougon-Macquart. Ce roman à scandale est le premier qui traite la condition ouvrière au XIXe siècle. Le personnage principal, Gervaise, est la fille d’Antoine Macquart et de Joséphine Gavaudan. Elle est la sœur de Jean et Lisa Macquart. Cependant, ces informations ne peuvent être connues par la seule lecture du roman, mais par l’arbre généalogique publié par Zola et par le premier roman de la série, La Fortune des Rougon. Dans celui-ci, on trouve, entre autres, des explications sur l’infirmité de Gervaise (alcoolisme d’Antoine Macquart et violence vis-à-vis de sa femme, enceinte de Gervaise), ainsi qu’un début de description du penchant de Gervaise pour l’alcool, buvant de l’anisette avec sa mère. L’action de L’Assommoir commence après que Lantier a emmené Gervaise et leurs enfants à Paris. Très peu de passages mentionnent la vie de Gervaise en province, à Plassans, et pratiquement rien n’est dit de sa famille, si ce n’est qu’elle aurait une sœur charcutière à Paris, Lisa Macquart, qui est un personnage important dans Le Ventre de Paris. (Wikipédia)

Édition du Groupe des ebooks libres et gratuits.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – DOC