Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Gotthelf Jérémias – Kathi la grand’mère (1ère partie)

Gotthelf Jérémias – Kathi la grand’mère 1 - Bibliothèque numérique romande - Ancha Champs de coquelicots en ProvenceGotthelf Jérémias – Kathi la grand’mère (1ère partie) : Nous sommes au milieu du XIXe siècle dans l’Emmenthal (vallée de l’Emme). Kathi vit seule, avec son petit-fils Petit-Jean, dans un très modeste chalet près de la rivière. Elle cultive un jardin et un petit champ de lin qui fait sa fierté. Un soir, un orage extrêmement violent détruit une bonne partie des cultures. Sans ressource désormais, comment Kathi va-t-elle passer l’hiver ?

Gotthelf Jérémias : Le pasteur Albert Bitzius (1797 – 1854) qui écrivit une série de romans sous ce pseudonyme est attaché à son terroir de la campagne bernoise dont il utilise parfois le langage local. Conservateur, il met en valeur le monde paysan, la morale, la religion et refuse modernité ou capitalisme. Ses histoires et ses personnages, malgré leur rusticité, atteignent toutefois, au fil de la narration, un réalisme, une forme d’universalité qui transcende époques et régions.

 

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Wallace Edgar – Angel Esquire

Wallace Edgar - Angel Esquire - Bibliothèque numérique romande - Maquette Laura Barr-Wells photo Martin Leng ancienne voiture sans doute une SingerWallace Edgar – Angel Esquire : Le vieux Réale, patron de plusieurs casinos égyptiens, s’est retiré à Londres, sa fortune faite. Il a fait construire dans sa maison un gigantesque coffre-fort. William Spedding, son avoué, a recueilli son testament sur lequel figurent ses anciens complices, Jimmy, Connor et Massey ainsi que Kathleen Kent la fille d’une de ses victimes. Sa fortune appartiendra à celui ou celle qui résoudra le rébus qu’il y a laissé et trouvera le mot qui peut ouvrir le coffre. Christopher Angel de Scotland Yard aura besoin de toute sa perspicacité pour résoudre les meurtres qui en découleront et trouver le sésame de l’affaire.

Un Edgar Wallace de bonne facture, une énigme dans laquelle s’estompe la frontière entre bons représentants de la loi et méchants cambrioleurs.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Lagerlöf Selma – L’argent de Monsieur Arne

Lagerlöf Selma - L'Argent de Monsieur Arne - Bibliothèque numérique romande - Anne Van de Perre aquarelle Route neigeuse du JuraLagerlöf Selma – L’argent de Monsieur Arne : Monsieur Arne est un pasteur, riche propriétaire. Sa fortune en argent, qu’il garde dans un coffre, fait des envieux… jusqu’au drame ? Elsalil, sa fille adoptive, va se retrouver face à son destin, funeste.

Selma Lagerlöf, première femme à recevoir le prix Nobel de littérature en 1909, nous livre ici un bijou de la littérature fantastique : cette longue nouvelle plonge le lecteur dans les paysages glacés de Suède, avec ses fjords, ses bateaux pris dans les glaces et ses drames humains.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Roorda Henri (Balthasar) – À prendre ou à laisser

Roorda Henri - À prendre ou à laisser - Bibliotèque numérique romande - Sylvie Savary - Lac Léman vu de Sauvabelin au dessus de LausanneRoorda Henri (Balthasar) – À prendre ou à laisser : Roorda Henri (1870-1925), pédagogue et professeur de mathématiques lausannois,  est aussi un humoriste, pamphlétaire et anarchiste, connu sous le pseudonyme de Balthasar. Paru en 1919, « À prendre ou à laisser –Le programme de lecture du professeur d’optimisme » réunit ses chroniques humoristiques publiées dans « La Tribune » et dans « La Gazette ».

Prenant le contrepied de la morale petite-bourgeoise de l’époque, H. Roorda décortique nos gestes les plus anodins dans quelques soixante-dix petits textes, perles d’humour pince-sans-rire, caustiques, sarcastiques, où l’absurde le dispute au politiquement incorrect. Sur fond de Première Guerre Mondiale, sa philosophie est désabusée mais positive, d’une fraîcheur étonnante.

Sous forme de pensées pleines de bon sens populaire, de petits récits faussement naïfs, de descriptions au ton bonhomme, Roorda critique la société des bien-pensants lausannois, porte un regard très critique sur la Grande Guerre, se moque du monde social, politique et économique dans lequel il vit, mais sans méchanceté gratuite. Juste un peu de cynisme à la Alphonse Allais. Et c’est encore d’une actualité folle, si vous n’en lisez qu’un, lisez « La détente cordiale », vous vous y retrouverez… Quelques citations choisies : L’éternuement est international : on n’éternue jamais avec un accent étranger… Si, avant de prendre parti dans quelque grande lutte, tu hésites, consulte ta femme… L’homme sera peut-être vaincu par la petite bête. Il est déjà très embêté lorsqu’il a des fourmis dans les jambes, la puce à l’oreille ou une araignée au plafond… On est toujours l’ahuri de quelqu’un…

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Nodier Charles – Jean Sbogar

Nodier Charles - Jeasn Sbogar - Bibliothèque numérique romande - Anne Van de Perre Canale grande VeniseNodier Charles – Jean Sbogar : Conçu en 1812 sur les lieux même de l’action (principalement Trieste et Venise), Jean Sbogar est l’histoire d’une jeune fille fragile, Antonia et de sa sœur, Lucile Alberti, des françaises élevées près de Trieste. Dans la région, sévit aussi un chef de bande, Jean Sbogar, qui rançonne paysans et voyageurs. Célèbre mais objet de crainte, il ne peut, bien sûr, avoir quoi que ce soit de commun avec ces jeunes femmes.

Comme l’écrit Sainte-Beuve : « le style de Nodier, avec une grâce et une souplesse qui ne seront qu’à lui et qui composeront son caractère, atteindra à peindre de la sorte les mouvements prompts, les reflets soudains, les chatoiements infinis de la verdure et des eaux, moins sans doute, dans toute scène, les grands traits saillants et simples qu’une multitude de surfaces nuancées et d’intervalles qui semblaient indéfinissables et qu’il exprime. Ainsi, dans Jean Sbogar, sa plume saisira le vol des goélands qui s’élèvent à perte de vue et redescendent en roulant sur eux-mêmes, comme le fuseau d’une bergère échappé à sa main. Ainsi, à un autre endroit, il prolongera dans le sable fin et mobile de la plage les ondulations vagues qui bercent la voiture et le rêve d’Antonia. Son mouvement de style, aux places heureuses, est tout-à-fait tel, parfois rapide et plus souvent bercé. »

Nous vous présentons ici, dans un français actualisé, la version de 1832 de ce roman, revue alors et corrigée par Charles Nodier.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Huguenin Christine – Femmes artistes peintres à travers les siècles (tome 1)

Huguenin Christine – Femmes artistes peintres à travers les siècles 1 - Bibliothèque numérique romande - Maquette Laura Barr-WellsHuguenin Christine – Femmes artistes peintres à travers les siècles (tome 1) : Connaissez-vous Catharina van Hemessen ? Ou Sofonisba Anguissola, Fede Galizia, Giovana Garzoni, Mary Beale, Rachel Ruysch, Rosalba Carriera, Angelica Kauffmann, Adelaïde Labille-Guiard ou encore Constance Marie Charpentier ?

Non ? Elles furent pourtant des artistes peintres douées, célèbres à leur époque, des précurseuses qui réalisèrent des carrières artistiques aux parcours semés d’embûches et de contraintes. Considérées comme des artisanes, leur travail était souvent vu comme un passe-temps, mal accepté par la société. Elles ne pouvaient pas fréquenter les académies, devaient payer pour avoir le droit d’étudier, il leur était interdit d’apprendre l’anatomie humaine ou la perspective. Elles durent évoluer, pour la plupart, dans des genres dit mineurs comme le portrait, les scènes de genre, ou la nature morte.

Elles ont réussi à sortir du lot en côtoyant les grands de leur époque. Elles touchèrent des personnes qui surent reconnaître leur talent et des mécènes qui leur permirent de vivre de leur art.

Beaucoup ne signaient pas leurs tableaux, ce qui fait qu’aujourd’hui on ne trouve plus traces d’eux. Leurs œuvres ont parfois été attribuées à leur père ou à un autre peintre masculin. Même pour celles qui ont eu une grande notoriété de leur vivant, elles ont toutes en commun d’être tombées immanquablement dans l’oubli jusque dans les années 70, où des experts et le public se sont à nouveau intéressés à leur travail.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Pergaud Louis – Dernières histoires de bêtes, Le miracle de Saint-Hubert

Pergaud Louis – Dernières histoires de bêtes, La légende de Saint-Hubert - Bibliothèque numérique romande - Anne van de PerrePergaud Louis – Dernières histoires de bêtes, Le miracle de Saint-Hubert : On connaît surtout Louis Pergaud pour être l’auteur de La Guerre des boutons. Mais cet écrivain franc-comtois a aussi reçu, en 1911, le prix Goncourt pour De Goupil à Margot où il met en scène dans sa région des histoires d’animaux tout en leur prêtant des impressions, des réactions et des souffrances proches des nôtres. Socialiste et antimilitariste, il allait pourtant décéder, en 1915, dans les tranchées de la Grande Guerre. Ces Dernières histoires de bêtes sont parues à titre posthume.

Entre écureuils et geais, la concurrence peut-elle aller jusqu’à un combat en règle ? Le petit peuple rampant et volant qui habite la grande haie de la Combe a ses prédateurs qu’ils soient éperviers, buses et …pie-grièche. Tasson le blaireau est-il vraiment en sécurité dans son terrier ? Quand souffle le vent et tombe la neige on peut entendre les hurlements des maîtres de l’hiver, de retour. Pendant le réveillon les villageois fêtent mais renards et mendiants ont faim… Qui est le plus rusé, les chasseurs et leur chien ou Goupil, le renard ? Quand Roussard le lièvre trouve un truc pour échapper à Lisé le braconnier et son chien Miraut. Nous avons rajouté à ces histoires Le miracle de Saint-Hubert dans laquelle Louis Pergaud réinterprète à sa façon la légende de la conversion de Saint-Hubert.

Huit nouvelles de la forêt, des champs et des villages, parfois tragiques, dans une langue superbe.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Muralt Béat-Louis de – Lettres sur les Anglais et les Français

Muralt Béat-Louis de - Lettres sur les Anglais et les Français - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary Jardin des TuileriesMuralt Béat-Louis de – Lettres sur les Anglais et les Français : Béat-Louis de Muralt est né à Berne en 1665 et décédé à Colombier (Neuchâtel), en 1749. Protestant, il fait des études de droit et de théologie à Genève puis, la carrière militaire étant le principal débouché de « travailleurs migrants » suisses de l’époque, il devient capitaine des gardes suisses à Versailles. Revenu en Suisse, piétiste convaincu, il entre en conflit avec l’église protestante de Berne. Dès lors, il s’établit sur les terres de son épouse à Colombier d’où il écrit plusieurs œuvres religieuses et mystiques.

Les Lettres sur les Anglois et les François ont été écrites au cours d’un voyage de jeunesse en France, en Angleterre et aux Pays-Bas. Empreintes de morale, elles  contribuent au mythe du caractère national suisse et de la simplicité primitive de ses mœurs qu’il oppose à la superficialité de la socialité française et à l’égoïsme libéral des Anglais. Malgré cette lourdeur, l’humour ou le trait bien observé font souvent mouche. La publication de ces lettres fit d’ailleurs scandale en France et fut l’objet de plusieurs réfutations. Rousseau reprit une partie des thèses de la pureté originelle des mœurs rurales suisses face à celles de Paris dans Julie ou la Nouvelle Héloïse. On trouve aussi des emprunts de ses théories sur les caractères nationaux chez Voltaire et Marivaux ou, pour la Suisse, chez Alfred de Haller.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Huguenin Oscar – L’héritage de Blaise

Huguenin Oscar - L?Héritage de Blaise - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary Lac de NeuchâtelHuguenin Oscar – L’héritage de Blaise : Au milieu du XVe siècle, Colombier et Auvernier sont deux villages voisins au bord du lac de Neuchâtel. À Colombier, il y a « Monseigneur Antoine de Colombier », sa dame et ses gens, le curé Udriet et, parmi la population des villages, des notables dont Claude Junod, un riche vigneron d’Auvernier… Il y a aussi, à Auvernier, les Grandjean qui ont la science des herbes et que la rumeur publique traite de sorciers. L’inquisition a passé, il n’y a pas si longtemps. Elle n’a pas épargné le propre frère du curé accusé de sorcellerie alors que « la Jaquette » Grandjean, aujourd’hui sénile, a échappé à l’échafaud. Blaise, son petit-fils, fait vivre la famille du produit de sa pêche.

Une reconstitution de la vie des villages neuchâtelois au XVe siècle et une histoire touchante qui se lit aisément.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Trolliet Marie (Mario) – Un vieux pays

Troillet Marie - Un vieux pays - Bibliothèque numérique romande - Sylvie SavaryTrolliet Marie (Mario) – Un vieux pays, croquis valaisans : cette écrivaine valaisanne de la fin du 19ème siècle est née dans le pays de Vaud près de Lucens et s’est établie en Valais dont sa famille était originaire. Elle a souvent signé ses chroniques du nom de Mario***.

« Un Vieux pays » regroupe huit chroniques qui ont pour cadre Zermatt, Savièze, Vercorin, Chermignon, le val d’Anniviers et le Lötschental. Marie Trolliet y décrit les coutumes ancestrales, les légendes, les traditions et les pratiques religieuses, toujours aussi prégnantes, qui s’attachent à ces lieux.

En observatrice tantôt amusée, tantôt émue, mais toujours avec une distance critique, Marie Trolliet évoque ce Valais qu’elle aimait tant – celui d’avant l’arrivée du chemin de fer – où monter à Zermatt prenait une journée. Elle pressent le basculement que le monde moderne apportera en ces lieux.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Pin It on Pinterest

Share This