Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Philippe Charles-Louis – Croquignole

Philippe Charles-Louis - Croquignole - Bibliothèque romande - Sylvie Savary Parc des tuileriesPhilippe Charles-Louis – Croquignole : La vie des petites gens, des couturières, des ouvriers n’avait pas de secret pour Charles-Louis Philippe, qui était lui-même issu d’un milieu très pauvre. Dans ce récit, il décrit le quotidien de Félicien, Claude et Croquignole, employés de bureau, dont les journées s’étirent sans fin et sans intérêt. Il y a aussi Angèle, la chemisière, et Fernande, une ancienne prostituée. Dans leurs existences, peu de place pour le rêve ou pour les sentiments, la nécessité de gagner son pain l’emporte sur le reste. Parfois, tout de même, quelques étincelles de bonheur, des rencontres, ou ces promenades dans Paris. Lorsque Croquignole hérite 40’000 francs, c’est la fête et l’occasion d’un festin gargantuesque. Mais l’argent lui brûlera les doigts et l’emportera dans un tourbillon tragique.

Charles-Louis Philippe est né en 1874 dans l’Allier, dans un milieu pauvre. Grâce à une bourse, il peut faire des études puis travailler comme agent de la ville de Paris. Auteur de nouvelles, de poésies et de romans (dont Bubu de Montparnasse), il est l’un des cofondateurs de la Nouvelle Revue française. Il décèdera prématurément en 1909 à Paris (source Wikipédia).

L’écriture de Charles-Louis Philippe est particulière, fluide et poétique. Elle passe du raffinement à la rudesse, de l’humour au drame. Avec en filigrane l’énorme tendresse de Ch.-L. Philippe pour ses personnages. Un écrivain à (re)découvrir absolument.

Téléchargement : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Malot Hector – La Fille de la Comédienne

Malot Hector - La Fille de la Comédienne - Bibliothèque numérique romande - Acquigny Un château renaissance à la mesure de l’hommeMalot Hector – La Fille de la Comédienne : Quand le marquis Arthur de Rudemont accepte de revoir la comédienne Emma Lajolais, une ancienne maîtresse qui vit ses dernières heures, il ne s’attend pas à découvrir qu’il est le père d’une jeune fille. Car, s’il  avait passé une partie de sa vie à Paris, dans les plaisirs mondains, il coule maintenant des jours paisibles en compagnie d’une tante, d’un oncle et d’un personnel tout dévoué dans son château familial de Normandie.

Emma le supplie d’aller chercher sa fille Denise dans le couvent où elle est placée et de prendre soin d’elle. Pour que Denise puisse parfaire son éducation, le marquis engage alors une institutrice, Clémence Beaujonnier. Mais, en route pour le  château, il réalise que l’arrivée de ces deux jeunes femmes ne va pas faire le bonheur des habitants, en particulier, celui d’Arthème de Carquebut et de sa sœur Mme Mérault qu’il a recueillis il y a dix ans. Pourtant,  au fil du temps, il s’attache de plus en plus à  Denise. Mais est-elle vraiment sa fille ? Dès lors, la bonté aveugle d’Arthur va se heurter à une partie de son entourage, notamment à Clémence Beaujonnier, l’institutrice, et à Arthème de Carquebut : complots, manipulations et tromperies n’auront qu’un seul but, celui de s’emparer de l’héritage du marquis. Y parviendront-ils ? L’intrigue se poursuivra dans la deuxième partie de ce roman intitulée L’Héritage d’Arthur.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Christophe – L’Idée fixe du Savant Cosinus (4ème partie)

Christophe - L'Idée fixe du Savant Cosinus 4 - Bibliothèque numérique romande - maquette Pierre B.Christophe – L’Idée fixe du Savant Cosinus (4ème partie) :

« Ce remarquable ouvrage est rempli d’aperçus nouveaux autant que philosophiques. Il est, à la fois, instructif et moralisateur. Instructif parce qu’à chaque pas le lecteur est invité à fouler les plates-bandes de la science pure et à en extraire une masse de conséquences pratiques et variées, si tant est qu’il soit possible d’extraire une conséquence d’une plate-bande! Moralisateur, parce que les nombreux séjours de notre héros sur la paille humide des geôles prouvent, jusqu’à l’évidence, qu’il est sage d’avoir la plus grande déférence pour les règlements en général et pour ceux qui sont contradictoires en particulier.« 

Dans cette quatrième partie, nous assistons à la résurrection de Cosinus (à la grande déception son cousin Fenouillard). À nouveau il tente de voyager mais à ses risques et périls. Finalement il visitera les égouts parisiens tandis que Madame Bélazor, elle… Une idylle est en chemin…

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF fascimilé – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Proust Marcel – Du Côté de chez Swann – À la recherche du temps perdu 1

Proust Marcel - Du Côté de chez Swann - À la recherche du temps perdu 1 - Bibliothèque numérique romande - Camille Pissarro Jardin d'Octave Mirbeau aus Damps Proust Marcel – Du Côté de chez Swann – À la recherche du temps perdu tome 1) : Longtemps, je me suis couché de bonne heure… c’est ainsi que commence « Cambray » la première partie de « Du côté de chez Swann », le début de « À la recherche du temps perdu ». Proust nous convie dans les souvenirs du héros, les lieux de son enfance, les époques de sa vie, ses chambres à coucher. À ces mémoires conscientes surgiront, dans la « scène de la Madeleine », des mémoires subconscientes, des pans entiers de souvenirs. Cambray est un portrait de la vie de la famille du narrateur, de ses domestiques et des habitants, donnant lieu à des peintures de personnages pleins d’humour. Puis « Un Amour de Swann », un « roman dans le roman », est l’occasion d’un retour en arrière dans la vie de Charles Swann. Sa rencontre chez les Verdurin avec celle qui sera sa femme, Odette, et surtout sa jalousie maladive sont les thèmes de cette partie. La troisième partie, « Noms de pays : le nom » évoque les rêveries du narrateur, ses envies de voyage, lui à qui la maladie interdit jusqu’à une sortie au théâtre. C’est donc à travers les horaires des trains qu’il voit Balbec et surtout Venise. Dans la déception de la confrontation à la réalité, le rêve réintroduit l’enchanté des paysages afin de les rendre à la hauteur des espérances du narrateur. L’œuvre proustienne devient dès lors plus une esthétique qu’un roman pur. (source : Wikipédia)

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Les sept volumes de À la recherche du temps perdu en un seul ePUB  (3,7 Mo)

Rosny aîné J.-H. – Les Navigateurs de l’Infini

Rosny aîné J.-H. - Les Navigateurs de l'Infini - Bibliothèque numérique romande - NASA photo montrant l'atmosphère de MarsRosny aîné J.-H. – Les Navigateurs de l’Infini (suivi de Les Astronautes) : Le Stellarium ! Un vaisseau spatial et une découverte qui permet à trois hommes, de partir à la découverte de Mars. Un long voyage. À l’arrivée, une planète qu’ils vont explorer et dont ils découvrent les habitants, des êtres de différentes natures. Les Tripèdes, un race pacifique, ressemble le plus aux hommes. Les Zoomorphes, aux formes d’animaux préhistoriques de toutes tailles sont, eux composés d’une matière minérale. Ils envahissent peu à peu les territoires des Tripèdes. Et enfin, les Éthéraux, êtres aériens composés de rayonnements. Sera-t-il possible de communiquer avec eux ?

C’est avec les Tripèdes que les Terriens trouveront le plus de contact, grâce à leur moyen de communication par signaux de style Morse et leur intelligence immense : « Leurs visages même, malgré leurs six yeux et l’absence de nez, leurs visages dont la peau était nue, suggéraient je ne sais quoi d’homologue à notre espèce… » Les trois Terriens feront leur possible, grâce à leurs connaissances scientifiques, pour aider les Tripèdes à arrêter la progression destructrice des Zoomorphes, qui peu à peu anéantit une civilisation résignée et peu encline à l’initiative.

Le narrateur tombe amoureux d’une des créatures féminines, Grâce, la fille du Chef implicite. Après un deuxième voyage (chapitre Les Astronautes), accompagnés cette fois de la sœur d’un des héros dont le narrateur est aussi amoureux, les  trois astronautes rentreront sur Terre avec le chef des Tripèdes et sa fille Grâce, qui concevra sur Terre, « un enfant », simple émanation de leurs moments de tendresse et du désir de la mère.

Composé comme le livre de bord de leurs expériences scientifiques et surtout humanistes sur Mars, ce roman datant de 1925 est digne d’un Jules Verne, un des chefs d’œuvre de Rosny aîné où pour la première fois, l’écrivain utilise le terme « astronautique » et imagine un rapprochement entre un mâle terrien et une femelle extraterrestre. Il place au centre de ses livres la communication à l’autre, le risque de disparition d’une race à cause de l’impossibilité de comprendre l’autre (cf. la Mort de la Terre, les Xipéhuz).

Souvent publié sans deuxième partie, « Les Astronautes », nous vous proposons ce livre dans sa version intégrale.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Huguenin Oscar – Maître Raymond de Loeuvre

Huguenin Oscar - Maître Raymond de Loeuvre - Bibliothèque numérique romande - Yves Häusermann Depuis les hauts de Peseux, BoudryHuguenin Oscar – Maître Raymond de Loeuvre : Un maître d’école de Boudry, au 16e siècle, né dans le Gard dans le sud de la France ? C’est ce que mentionnent des archives de Boudry qu’a exhumées Oscar Huguenin.  C’est qu’en effet, en 1545, le roi François Ier a demandé au Parlement de Provence d’exécuter l’arrêt rendu quelques années auparavant contre les colonies « vaudoises » (huguenotes) de la région de Mérindol et de Cabrières. Une expédition fut montée et, selon un historien, l’abbé Moréty, près de trois mille personnes moururent à l’occasion du sac de Cabrières. « Le reste de ces misérables Vaudois qui s’étaient sauvés dans les bois, y moururent presque tous de faim, à la réserve des plus robustes qui se retirèrent à Genève et dans les cantons protestants. ».

C’est sur ce fond historique qu’Oscar Huguenin, reconstruit de manière romancée, le destin de Raymond de Lœuvre, ce maître d’école qui, échappé à ces massacres, s’établit à Boudry où il reçut charge d’enseignement et s’intégra à la vie locale. Un livre « engagé » d’Oscar Huguenin qui démontre encore qu’il est un excellent conteur.

Oscar Huguenin est né à la Sagne, en 1842, dans une famille d’horlogers. Doué pour les études et le dessin, il devint néanmoins horloger comme ses parents jusqu’à l’âge de 18 ans. Le pasteur de sa paroisse le décide alors à faire des études d’instituteur. Dès lors, il partage sa vie entre l’enseignement et le dessin, sa passion. Des soucis de santé l’obligent à marquer le pas. Il se plonge dans la lecture : Töpffer, Cooper, Erckmann-Chatrian, Jérémias Gotthelf et surtout Charles Dickens, son auteur favori. Devenu professeur de dessin et installé avec sa famille à Boudry, dans le climat plus clément du bord du lac de Neuchâtel, il étudie les archives de la commune et publie, à 42 ans, son premier roman, l’Armurier de Boudry. Il écrira de nombreux romans décrivant « l’ancien temps », dont l’action est souvent située à la Sagne. La maladie finit par triompher et il décède en 1903.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT