Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Moselli José -Sang et diamants (John Strobbins le détective cambrioleur) - Bibliothèque numérique romande - Illustration de l'édition de référenceMoselli José – Sang et diamants (John Strobbins le détective cambrioleur) : John Strobbins a acheté une villa dans une nouvelle station de la côte californienne. Installé depuis quelques jours, il remarque, dans son jardin, un homme en fuite. L’inconnu semble un cambrioleur qui s’éloigne, son coup fait. Curieux, Strobbins le prend en filature. Parvenu devant une maison isolée, l’homme entre par la porte et Strobbins, par la cheminée. Il y découvre l’inconnu assassiné, un poignard dans le dos. La police arrive alors qu’il est encore penché sur le cadavre…

José Moselli, publia plus de 70 épisodes des aventures de John Strobbins, le détective-cambrioleur en épisodes dans L’Épatant entre juin 1911 et 1930. Nous vous proposons ici trois de ceux-ci en attendant d’autres de l’année 1912… et même un peu plus.

De son vrai nom Joseph Moselli, (1882-1941), né dans une famille de banquier, se tourna d’abord vers la mer: ayant débuté comme mousse, il finit officier dans la marine marchande non sans avoir déserté à l’occasion. Puis il débute dans le journalisme à Paris-Jour, avec la rubrique de l’Actualité maritime. «Avec José Moselli, « l’écrivain sans livre« , la littérature populaire explose dans tous les sens ! De 1910 à 1939, il va remplir les pages des fascicules Offenstadt-SPE. Dans le cadre du  roman d’aventures, José Moselli s’est essayé aux genres les plus divers : anticipation, espionnage, romans de cape et d’épée, romans policiers. Il aborda d’ailleurs très tôt le roman policier, et c’est dans L’Épatant du 22 juin 1911 que débuta vraiment la première des grandes séries policières de Moselli, avec les aventures de John Strobbins, détective cambrioleur… Mais, s’il excelle dans le roman policier et le roman d’aventures, il atteint des sommets dans la science-fiction. Tombé dans l’oubli, il sera retrouvé grâce à la revue Fiction qui rééditera, en 1962, La Fin d’Illa.» (BD nostalgie : BD d’antan, José Moselli)

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans) –  Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT