Jarry Alfred - Gestes - Bibliothèque numérique romande - Toulouse Lautrec Chocolat dansantJarry Alfred – Gestes : Ce recueil d’une trentaine d’articles est paru dans « La Revue blanche » en 1902. La “méthode” pataphysique de Jarry – sa “science des solutions imaginaires” – alliée à sa poésie lui permettent d’écrire sur tous les sujets. Hilarants et légers comme les confetti, le volant de badminton ou l’appendice du roi, ou tragiques et provoquants comme la peine de mort, les noyés ou l’anthropophagie.  C’est ce qu’on appelle laver son lynchage au sein de sa famille. … Les noyés, comme les poissons, sont riches en phosphore, constituent donc un excellent engrais ; il n’y a pas d’autre justification à chercher de ce fait, qu’on ne manque pas une occasion, leur capture menée à bien, de les mettre en terre.

Alfred Jarry (1873-1907), né à Laval dans une famille de la petite bourgeoisie, fréquente les lycées de cette ville puis de Saint-Brieuc. Un de ses professeurs incarne aux yeux de ses élèves “tout le grotesque qui est au monde”. L’enseignant devient le héros d’une littérature scolaire, dont un texte intitulé Les Polonais que Jarry, en classe de première, va mettre en forme de comédie et représenter sur un théâtre d’ombres puis au “Théâtre des Phynances”, théâtre de marionnettes installé au domicile des Jarry. Le premier succès arrive avec Les Minutes de sable mémorial (1894), César-Antéchrist (1895), dont la première partie est constituée des quatre premiers actes d’Ubu roi. Ubu Roi paraît en volume en 1896 et fait scandale, donnant lieu à ce qu’on a appelé “la bataille d’Hernani du symbolisme”. Plusieurs œuvres verront le jour à titre posthume. (Sources de cette biographie : Wikipédia, Encyclopédie Larousse en ligne.)

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC-ODT

Pin It on Pinterest

Share This