Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Huysmans Joris-Karl - Sac au dos - Bibliothèque numérique romande - Antique illustration des écoles civiles et militaires françaises : hôpitalHuysmans Joris-Karl – Sac au dos (versions de L’Artiste 1877 et de Les Soirées de Médan 1880): Aux antipodes de l’exaltation romantico-militaire du discours patriotique sur la guerre franco-prussienne dix ans après la défaite de 1871, Joris-Karl Huysmans reprend, «vu d’en bas», dans une narration naturaliste teintée d’humour, les souvenirs de sa brève mobilisation (il fut évacué du front après moins d’un mois pour dysenterie) et de ses séjours dans les hôpitaux militaire. La déchéance des corps crûment décrite et l’absurde ne trouvent remède que dans la dérision et l’amitié.

Deux soldats «potaches» du 6ème bataillon des mobiles de la Seine, un jeune étudiant parisien et son ami peintre, sont évacués vers l’arrière dans une désorganisation militaire quelque peu chaotique. Ils échoueront dans un service hospitalier d’Évreux où ils n’auront de cesse de soudoyer les infirmiers, séduire et tromper les religieuses, flouer leurs médecins-chef ou s’évader vers des «virées» en ville afin de rendre supportable leur vie où tout manque et, avant tout, un «sens» au pesant ennui qu’ils subissent. À quelques jours de l’occupation prussienne, le narrateur obtient, par piston, un congé et retrouve le confort – bien relatif – de sa vie parisienne.

Mobilisé à 22 ans, J.-K. Huysmans tira trois récits de ses souvenirs (Le chant du départ, La léproserie et Chalons). Ce seront les bases de Sac au dos, qu’il publie à 29 ans dans une revue bruxelloise, «L’Artiste». Trois ans plus tard, en 1880, il remanie son texte et inclus cette nouvelle version dans un recueil collectif «Les soirées de Médan» où contribuent Émile Zola, Guy de Maupassant, Henri Céard, Léon Hennique et Paul Alexis. Dans cette période naturaliste de J.-K. Huysmans, qui parsème cette nouvelle de descriptions acérées, perce déjà l’ironie que l’on retrouvera dans À rebours. Nous vous proposons, pour cette édition numérique, les deux versions de ce texte.

« Mon ami et moi étions arrivés à ce degré d’abrutissement qui vous jette sur un lit, s’essayant à tuer, dans une somnolence de bête, les longues heures des insupportables journées. »

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT

Pin It on Pinterest

Share This