Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Gide André - Corydon - Bibliothèque numérique romande - Éphèbe au bandeau sur amphore Nola attique photo de Marie-Lan Nguyen (licence CC-BY 2.5).Gide André – Corydon : Sous-titré «dialogues socratiques», cet essai sur l’homosexualité commencé en 1910 et qu’André Gide ne publia sous son nom qu’en 1924, met en scène la discussion d’un narrateur, hétérosexuel, avec Corydon, un ami médecin perdu de vue et dont la réputation est sulfureuse. Corydon, s’attache à démonter les préjugés moraux contre l’homosexualité masculine, par de nombreux recours à l’éthologie et à l’histoire des sociétés. Il veut démontrer, après Sigmund Freud, que cette homosexualité n’est pas une perversion mais une variante des comportement sexuels et conteste la théorie, alors dominante à ce sujet, du «troisième sexe». Son interlocuteur, lui oppose la morale de l’époque contre ce «vice infâme» puis se laisse peu à peu fléchir.

Ce « coming out » d’André Gide, extrêmement risqué à l’époque et qu’il différa longtemps, ne manqua pas de faire scandale. Certains, comme Paul Léautaud lui firent un accueil favorable. Son ami, Paul Claudel, par contre, le somma de renoncer à publier, puis coupa toute relation avec lui. Il faut donc relever le courage de Gide dans sa défense contre les préjugés. Acceptons que les démonstrations de cet essai soient aujourd’hui datées. Les théories scientifiques citées par Corydon ont évolué considérablement et ont été complétées ou réfutées par d’autres. Sa vision des femmes, réduites à leur rôle de reproductrices de l’espèce sans désir propre, n’est d’actualité aujourd’hui que pour de rares conservateurs. Le «gay» viril, au désir irrépressible qui s’oriente vers ses semblables, est seul défendu par André Gide qui renvoie à la perversion, à l’anormalité ou au silence les autres composantes LGBTIQ+. Mais, en plus d’être l’écriture superbe d’un écrivain, cet essai reste un témoignage d’une lutte contre des préjugés sociaux prégnants et violents. Il mérite d’être lu à ce titre.

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT