Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Eberhardt Isabelle - Inédits et textes originaux - Bibliothèque numérique romande - photo Sylvie S.Eberhardt Isabelle – Inédits et textes originaux : Pourquoi rééditer des nouvelles d’Isabelle Eberhardt publiées entre 2012-2013 par la BNR? Parce que «Inédits et textes originaux» sont des œuvres non remaniées telles qu’elles ont paru du vivant de l’auteure dans la presse de l’époque (notamment Nouvelle Revue moderne, L’Athénée, Les Nouvelles, La Revue blanche, La Dépêche algérienne et l’Akhbar). La présente édition ne se veut pas exhaustive de l’œuvre d’Isabelle Eberhardt, mais elle lui rend justice. (Re)Lire Isabelle Eberhardt, c’est voyager avec une femme en avance sur son temps et qui a osé vivre sa liberté.

Nos recherches se sont appuyées sur les informations contenues dans Écrits sur le sable de Marie-Odile Delacour et Jean-René Huleu (éditions B. Grasset 1988 et 1990). Plusieurs nouvelles sont inédites en version numérique: Infernalia, Vision du Moghreb, Per fas et nefas, Silhouettes d’Afrique-Les Oulémas, écrites sous le pseudonyme de N. Podolinksy, ainsi que L’Âge du néant, écrit durant l’Exposition universelle 1900 de Paris, sous le pseudonyme de Mahmoud Saadi. Sud Oranais – Impressions est la version conforme aux articles livrés chaque semaine au journal algérien l’Akhbar par I. Eberhardt, entre janvier et juin 1904. Le prémonitoire Paradis des Eaux est ici dans sa version d’origine, sans les alourdissements dus à Victor Barrucand (version Eberhardt «Être seul, c’est être libre, et la liberté était le seul bonheur accessible à la nature du vagabond». Version Barrucand: «Être seul, c’est être libre, et la liberté était le seul bonheur nécessaire à ma nature inquiète, impatiente, orgueilleuse quand même»).

L’orthographe et la ponctuation d’origine sont respectées, de même que la graphie, parfois aléatoire, des noms arabes. Les titres originaux des nouvelles ont été rétablis (ex. Le Vagabond au lieu de La Rivale dans Pages d’Islam) et des erreurs éditoriales rectifiées (ex. Exploits indigènes, paru dans Pages d’Islam, avait été attribué à tort à I. Eberhardt).

(Re)découvrez avec nous l’œuvre fascinante de cette pionnière qui osa vivre libre et assumer son amour du désert tout en portant un regard critique sur la société coloniale de l’époque.

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT