Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Sue Eugène – L’Envie (Les sept Péchés capitaux)

Sue Eugène - L'Envie (Les sept Péchés capitaux) - Bibliothèque numérique romande -Photo Rartat L’Envie, mosaïque, Basilique de Notre-Dame de Fourvière Sue Eugène – L’Envie (Les sept Péchés capitaux) : Marie Bastien, dont le mari est une brute, vit retirée avec son fils Frédérik, qu’elle a habitué à vivre simplement. Le jour où celui-ci se rend au château voisin de Pont-Brillant, il devient envieux. Cette envie se change bientôt en haine envers le marquis. Son précepteur Henri David lui fait comprendre que l’envie au contraire peut aboutir au désir d’être meilleur. David a une influence bénéfique sur Frédéric et sa mère et devient amoureux de celle-ci. Malheureusement cet amour arrive trop tard. (suite…)

Rousseau Jean-Jacques – Lettres écrites de la montagne

Rousseau Jean-Jacques – Lettres écrites de la montagne - Laura Barr-Wells Creux-de-Champ un matin de printempsRousseau Jean-Jacques – Lettres écrites de la montagne : Rousseau rédige les neuf Lettres écrites de la montagne entre octobre 1763 et mai 1764, en réponse aux Lettres écrites de la campagne de Jean-Robert Tronchin, procureur général de Genève (septembre 1763), qui justifient la condamnation de Rousseau lui-même et de ses œuvres par le gouvernement genevois. Les idées de l’écrivain sont en effet considérées comme subversives et dangereuses. Rousseau se trouve alors à Môtiers dans la principauté de Neuchâtel, dans une situation particulièrement difficile puisqu’il est menacé d’emprisonnement à Paris (après la parution de l’Émile et du Contrat social) et qu’il ne peut se rendre à Genève, dont il est pourtant citoyen, sous peine d’arrestation, pour les mêmes raisons. Quelques amis de Rousseau font une «représentation» auprès des autorités pour le défendre et demander au Conseil de revenir sur sa condamnation. (suite…)

Mardrus J. C. (trad.) – Le Livre des mille et une nuits (tome quatrième)

Mardrus J. C. (trad.) - Le Livre des mille et une nuits 4 -Bibliothèque numérique romande - Miniatures arabo-persannesMardrus J. C. (trad.) – Le Livre des mille et une nuits (tome quatrième) : Le roi Schahriar recommence à s’ennuyer et menace à nouveau Schahrazade de la tuer, si elle ne lui raconte pas une histoire qui lui change les idées. La princesse ne se laisse pas impressionner et continue à raconter ses «histoires dans les histoires.» Elle les ponctue, pour faire diversion, de courtes anecdotes, drôles, coquines parfois, sur l’amour: L’amour est-il supérieur entre hommes, entre femmes, entre femmes et hommes, l’homme plus âgé que la femme ou le contraire? Le tout accompagné de nombreuses citations du Coran pour étayer chaque propos et donner raison à tous! Une belle leçon de tolérance… (suite…)

Maeterlinck Maurice – L’Intelligence des fleurs

Maeterlinck Maurice - L'Intelligence des fleurs - Bibliothèque numérique romande - Anne Van de Perre Iris 5Maeterlinck Maurice – L’Intelligence des fleurs : Dans cet essai, Maeterlinck «décrit avec émerveillement les ressources que déploient les plantes pour leur reproduction.» Il décrit avec brio les différents mécanismes qu’utilisent les plantes, attachées à leur sol, pour disséminer leurs graines qu’ils soient mécaniques, aériens ou par le biais des insectes qu’elles attirent. Les mécanismes d’adaptation de toute sorte sont aussi divers comme ce pin ayant poussé sur une falaise ou le blé lorsque il n’est plus soumis aux rigueurs de l’hiver. Alors intelligence d’espèce, hasard ou dessein de la nature ? Mais ces mécanismes d’adaptation et de communication sont indubitables. Les découvertes récentes sur les mécanisme d’alarme et de communication de ces communautés de plantes que représentent les forêts nous le confirment. Maeterlinck a d’ailleurs l’intuition de nous parler des arbres et des forêts, «une des puissances de la terre». (suite…)

Sand George – Malgrétout

Sand George - Malgrétout - Bibliothèque numérique romande - Enkele Rivierlandschap in de Ardennen bij zonsondergangSand George – Malgrétout : Sarah Owen raconte à une amie l’histoire de son amour pour le musicien Abel, qui l’aime follement, mais a du mal à résister à la vie mondaine, alors que Sarah est plutôt prude. Ce roman épistolaire, bien qu’écrit vers la fin de la vie de George Sand, peut avoir été inspiré par les amours de l’auteur et de Frédéric Chopin. (suite…)

Sue Eugène – La Paresse (Les sept Péchés capitaux)

Sue Eugène -La Paresse (Les sept Péchés capitaux) - Bibliothèque numérique romande - FélixVallotton La ParesseSue Eugène – La Paresse (Les sept Péchés capitaux) : Florence de Luceval est très paresseuse. Elle reste parfois allongée une journée entière. Son mari, lui, est hyperactif : il ne rêve que de voyages et propose à Florence de partir pour le Caucase. Elle, plutôt que de l’accompagner ainsi au bout du monde, préfère se séparer. Mais elle est ruinée : comment vivre sans argent ? Son cousin Michel, aussi paresseux qu’elle, est sans argent lui aussi. Il entretient une relation amoureuse avec la meilleure amie de Florence. Mais son mari les surprend et la chasse. Michel et Florence font alors le projet d’aller vivre dans le midi. Mais, pour cela, il faut de l’argent… Et donc, travailler… (suite…)