Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Vallotton Félix – La vie meurtrière

Vallotton Félix - La Vie meurtrière - Bibliothèque numérique romande - Félix Valotton Vlase Le HavreVallotton Félix – La vie meurtrière : Peintre, sculpteur et graveur sur bois, Félix Vallotton (Lausanne, 1865 – Paris, 1925) a connu le succès dans les arts plastiques. Plus confidentielle est son œuvre d’écrivain :  plusieurs romans, publiés après son décès, font pourtant la preuve de son talent.

La vie meurtrière retrace l’histoire  de Jacques Verdier, un homme banal  qui, cependant, dès l’enfance s’interroge : porte-t-il en lui la mort qu’il transmet – malgré lui ? –  à ceux qu’il aime ? Écrite dans une langue où le peintre se mêle à l’écrivain dans des descriptions subtiles et vivantes, avec des raccourcis de langage saisissants, cette histoire sombre, où l’horreur, d’abord discrète,  voisine avec le banal, puis finit par s’imposer au lecteur comme un coup de poing à l’estomac.

Téléchargements :  ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTMLword-ODT

Mussard Jeanne – Par les annonces

Mussard Jeanne – Par les annonces - Bibliothèque numérique romande - Anne van de Perre FenêtreMussard Jeanne – Par les annonces : La genevoise Jeanne Mussard est une « maîtresse d’école », poétesse et écrivaine de la fin du 19e siècle. Prolifique, son « activité ne connaît pas de lassitude et […] les publications se suivent sans relâche » dit d’elle son confrère F. Amiel. Son œuvre poétique est encore connue de nos jours telle Épines et fleurs, un recueil de poèmes. Elle dut toutefois quitter Genève car la ville n’offrait guère de subsistance à une femme divorcée.

Cette nouvelle explore les possibilités des petites annonces, une nouveauté à l’époque. L’auteure imagine que se mélangent une annonce matrimoniale et celle d’une recherche de logement. Quiproquos et romance font le charme de cette histoire agréable à lire.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Olivier Juste – Le pré aux noisettes (Tome 2)

Olivier Juste – Le pré aux noisettes 2 - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Paysage du Gros de VaudOlivier Juste – Le pré aux noisettes (Tome 2) Dans le pays de Lunay (c’est le pays de Vaud, bien sûr !), Michel et Marthe Fabrice voient leur retraite du Pré aux Noisettes au bord de la Vignonne (la Venoge ?) mise en cause par la Municipalité. Leurs amis auront fort à faire pour les aider d’autant qu’ils ont eux-mêmes leurs propres soucis : Valentin doit trouver qui sont ses parents, Céline voit son père s’opposer à ses rencontres avec Mauverney et Marguerite est toujours liée par le « contrat » de son père. Heureusement que le docteur a gardé quelques cartes dans sa manche ! Mais quels seront les effets de la révolution qui se développe ?

Ce dernier roman de Juste Olivier, une œuvre de maturité, est aussi d’une lecture agréable qui vous tient accroché au développement de l’intrigue qui se déroule entre ce couple avec son monde à part, leurs amis et les mœurs rigides de la campagne vaudoise  du milieu du 19e siècle.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Olivier Juste – Le pré aux noisettes (Tome 1)

Olivier Juste - Le Pré aux Noisettes 1 - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Alpes de Savoie ai dessus de BelmontOlivier Juste – Le pré aux noisettes (tome 1) :

Fabrice, le « régent » (l’instituteur) et sa femme Marthe forment un couple très unis. Ils ont l’habitude de s’isoler dans leur retraite du « Pré aux Noisettes ». Voilà qui ne plaît guère dans un petit village vaudois à l’époque de la révolution de 1845. Les langues vont bon train. Que peuvent-ils y faire ? Il faut absolument y mettre fin !

Ce dernier roman de Juste Olivier, une œuvre de maturité, est aussi d’une lecture agréable qui vous tient accroché au développement de l’intrigue qui va se dérouler entre ce couple avec son monde à part, leurs amis et les mœurs rigides de la campagne vaudoise  du milieu du 19e siècle.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Roorda Henri (Balthasar) – Le roseau pensotant

Roorda Henri - Le Roseau pensotant - Bibliothèquue numérique romande -Laura Barr-Wells Sentier sous les roseaux Mafate RéunionRoorda Henri (Balthasar) – Le roseau pensotant : La Bibliothèque numérique romande est fière de vous présenter le 100e livre numérique réalisé par les « Bourlapapey ». « Le roseau pensotant : humour de tous les jours » est un recueil de chroniques de l’humoriste anarchiste et « prof de math » lausannois Henri Roorda paru en 1923. Cet essai fait une nouvelle fois la part belle à la dérision, à l’humour caustique et sarcastique dans nos vies quotidiennes.

« Au temps de Pascal, l’homme était un roseau pensant. Mais, pour les hommes d’aujourd’hui, l’obligation de penser est beaucoup moins impérieuse. Nos prédécesseurs ont pensé pour nous ». Le roseau pensotant, c’est donc l’homme du XXe siècle atteint d’une fainéantise et d’une faiblesse de raisonnement parce que la technologie a réduit considérablement les difficultés de survie. H. Roorda observe avec cynisme et désillusion drolatique, mais sans jamais se prendre au sérieux, ce monde qui change et qui va de plus en plus vite, le bourrage de crâne inutile des écoliers et les pseudos-progrès apportés. On se régale de ses descriptions sur les bonnes manières : oui à un bouquet de fleurs dans la main, mais non à un chou-fleur ou à un édredon. « Les sages nous disent : « Pour vivre heureux, vivons cachés. » Mais les grands ont beaucoup de peine à se cacher ; il y a toujours un bout qui dépasse. »

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Eberhardt Isabelle – Dans l’ombre chaude de l’Islam

Eberhardt Isabelle – Dans l’ombre chaude de l’Islam - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary Kangaroo IslandEberhardt Isabelle – Dans l’ombre chaude de l’Islam : Dans cette partie de son œuvre, le Sud-Oranais, écrite peu avant sa mort en 1904, Isabelle Eberhardt nous emmène au Maroc, dans la citadelle religieuse du désert, Kenadsa, à Eloued et dans le Mellah. Ses textes sont moins introvertis et torturés que dans ses précédentes œuvres, ils sont très descriptifs : le statut des femmes esclaves, une scène d’amour nomade, un jour de marché,  des rites mortuaires, une assemblée berbère et son organisation juridique par le marabout, le printemps au désert. Ces descriptions sont un témoignage unique sur cette période de la colonisation française et une invitation au voyage dans les lumières du désert.

À la fin, une longue chronologie sur la vie d’Isabelle Eberhardt et de son œuvre, des témoignages émouvants de personnes qui l’ont côtoyée, vous permettront d’approcher d’un peu plus près cette femme mystérieuse et avide de liberté.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword