Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Laporte André – En Suisse le sac au dos (troisième partie)

Laporte André - En Suisse le sac au dos (troisième partie) - Bibliothèque numérique romande - photo Sylvie S.Laporte André – En Suisse le sac au dos (troisième partie) : Dans ce dernier tome, le voyage en Suisse de nos trois jeunes Parisiens et de leur guide suisse se poursuit par la Suisse allemande: Lucerne et son lion sculpté qui rappelle la participation de 700 Suisses à la défense de Louis XVI et le massacre dont ils furent les victimes, puis visite à la statue de Winkelried qui se sacrifia pour sauver ses compatriotes, l’ascension du Pilate, le Rigi où le guide leur raconte l’éboulement de 1795. Les jeunes gens peuvent entendre différentes légendes, en plus des faits historiques, ils sont ravis de leur voyage à travers ces magnifiques paysages bucoliques et de voguer sur le lac des Quatre-Cantons. Puis départ pour Zurich, là encore c’est l’occasion de parler de Zwingli, de Lavater, et de quelques épisodes historiques, puis Einsiedeln, Glaris, les Grisons, où ils assistent à une chasse au chamois, le lac de Constance et les chutes du Rhin. (suite…)

Maeterlinck Maurice – Le Miracle de Saint Antoine

Maeterlinck Maurice - Le Miracle de Saint Antoine - Bibliothèque numérique romande - Les treize mardis de Saint-Antoine de Padoue, premier mardiMaeterlinck Maurice – Le Miracle de Saint Antoine : Sur le seuil de la porte de cette riche maison flamande, un clochard : un maigre vieillard hirsute, vêtu d’une sorte de robe de bure boueuse, informe, sans couleur et rapiécée. Tellement crotté que Virginie, la servante, en plein nettoyage, le laisse à peine entrer. C’est que sa maîtresse, une vielle demoiselle acariâtre est décédée. L’enterrement a lieu l’après-midi et tous les neveux, nièces cousins et héritiers sont réuni pour la cérémonie … et l’héritage. Le clochard annonce sans ambages qu’il est Saint-Antoine appelé par les prières de la servante pour ressusciter la vielle demoiselle. Est-il fou ou alcoolique? Et ce saint à la si pauvre mine sera-t-il reçu dans cette maison bourgeoise jusque dans la chambre funéraire? Si Virginie renonce, non sans soupirer, au leg de sa maîtresse, les héritiers y seront-ils prêts? Finalement, après mille atermoiements, Saint Antoine parviendra à ses fins… Mais quel est le châtiment pour un acte aussi antisocial? (suite…)

Mardrus J. C. (trad.) – Le Livre des mille et une nuits (tome premier)

Mardrus J. C. (trad.) - Le Livre des mille et une nuits 1 - Bibliothèque numérique romande - illustrateur Seljuk du 13e siècle Sughrat (Socrate) enseignant ses élèvesMardrus J. C. (trad.) – Le Livre des mille et une nuits (tome premier) : Shaharazade est une princesse que son père a unie, mais avec son consentement et par esprit de sacrifice, au sultan Shariar, qui chaque nuit exige une nouvelle vierge et la tue ensuite. Mais la princesse est intelligente, elle prend avec elle sa jeune sœur qui demande une histoire chaque soir pour s’endormir. Heureusement elle a plus d’une histoire dans son sac, elle raconte si bien et sait si bien jouer de ses effets et du suspense, qu’au bout de la nuit, elle échappe à la mort, le roi étant impatient d’entendre la suite. «À ce moment de sa narration, Schaharazade vit apparaître le matin, et s’arrêta discrètement dans son récit.» Ce leitmotiv revient à la fin de chaque nuit et introduit la suivante. (suite…)

Dujardin Édouard – Les Lauriers sont coupés

Dujardin Édouard - Les Lauriers sont coupés - Bibliothèque numérique romande - Karduelis Prunus laurocerasusDujardin Édouard – Les Lauriers sont coupés : Daniel Prince, un jeune Parisien, se prépare à aller dîner. Il s’habille avec soin ; il ira ensuite chercher Léa d’Arsay, la femme qu’il aime, au théâtre. Elle l’attendra à la fin de la représentation. On le devine en manque d’argent ; il s’imagine en homme riche, cédant aux requêtes pressantes de Léa. Il prépare ses phrases, hésite. Ses pensées se succèdent, se croisent et se juxtaposent. Dans une lettre à ses parents, Dujardin décrit ainsi son roman « C’est le récit de six heures de la vie d’un jeune homme qui est amoureux d’une demoiselle – six heures, pendant lesquelles rien, aucune aventure n’arrive ». En réalité, il vient d’écrire le premier roman en forme de monologue intérieur, un procédé littéraire novateur, qui inspirera des années plus tard J. Joyce, V. Larbaud, A. Schnitzler, W. Faulkner, V. Woolf, S. Beckett entre autres.

(suite…)

Lemonnier Camille – Noëls flamands

Lemonnier Camille - Noëls flamands - Bibliothque numérique romande - Pierre Bruegel l'ancien Recensement à BethléemLemonnier Camille – Noëls flamands : «Tout à coup, Lemonnier change de manière. Il ferme ses écrins, éteint ses feux. Le style se serre, la phrase n’a plus cette hâte fébrile, ces cahots, ces soulèvements joyeux qui l’emportent et la font jaillir, elle se dépouille également de sa grandesse fastueuse, de ses traînes éclatantes. L’artiste la tisse à nouveau, la teint de couleurs plus amorties, arrive soudain à une simplicité puissante, à un campé d’un naturel vraiment inouï. Les scènes de la vie nationale sont sur le chantier. L’auteur va nous retracer l’existence des déshérités du Brabant, et alors défilent devant nous six nouvelles merveilleuses : La Saint Nicolas du batelier; le Noël du petit joueur de violon; un mariage dans le Brabant; Blœmentje; la Sainte-Catherine et le Thé de la tante Michel.» (J.-K. Huysmans). (suite…)