Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Staël Germaine de – De l’influence des passions sur le bonheur des individus et des nations

Staël Germaine de – De l’influence des passions sur le bonheur des individus et des nations - Bibliothèque numérique romande Staël Germaine de – De l’influence des passions sur le bonheur des individus et des nations : Germaine de Staël a travaillé des années sur cet ouvrage De l’influence des passions sur le bonheur des individus et des nations, commencé avant la révolution. Elle cherchait à y développer sa pensée, (qu’elle reprendra dans d’autres de ses œuvres) sur le bonheur des nations lié à la liberté et au bon gouvernement. Arrive la révolution de 1789 puis la terreur. Républicaine mais détestant les forfaits qui ont été commis au nom de la liberté elle cherche à comprendre ce qui les a provoqués.

Dans ce livre, écrit aussi dans le contexte d’une relation difficile avec Benjamin Constant (rencontré en 1794), elle s’adresse aux « passionnés » comme elle et «fait une revue pessimiste, des passions bonnes et mauvaises et des malheurs qu’elles engendrent. Dans la mesure où même les plus belles et les plus pures […] font dépendre des autres le bonheur individuel, elles sont néfastes. Ni l’amour, ni les affections familiales, ni l’amitié n’apportent le bonheur, puisqu’on doit compter sur les autres qui se dérobent.»*

De manière très bouddhiste avant la lettre, elle finit par conclure que le bonheur réside dans le désengagement des passions et que «le sage doit en définitive se contenter de ce qui ne dépend que de lui et rechercher la sérénité qu’apportent la réflexion, l’étude, le progrès de la pensée»* : «En composant cet ouvrage, où je poursuis les passions comme destructives du bonheur, où j’ai crû présenter des ressources pour vivre sans le secours de leur impulsion, c’est moi-même aussi que j’ai voulu persuader ; j’ai écrit pour me retrouver, à travers tant de peines, pour dégager mes facultés de l’esclavage des sentimens, pour m’élever jusque à une sorte d’abstraction qui me permit d’observer la douleur en mon âme, d’examiner dans mes propres impressions les mouvemens de la nature morale, et de généraliser ce que la pensée me donnait d’expérience. Une distraction absolue étant impossible, j’ai essayé si la méditation même des objets qui nous occupent, ne conduisait pas au même résultat, et si, en approchant du fantôme, il ne s’évanouissait pas plutôt qu’en s’en éloignant. J’ai essayé si ce qu’il y a de poignant dans la douleur personnelle, ne s’émoussait pas un peu, quand nous nous placions nous-mêmes comme une part du vaste tableau des destinées […] Je l’ai essayé, et je ne suis pas sûre d’avoir réussi dans la première épreuve de ma doctrine sur moi-même».

Il n’en reste pas moins que certains de ces chapitres, comme ceux sur l’ambition, sur la vengeance ou sur l’esprit de parti (le fanatisme) sont d’une actualité politique et sociale frappante. (*extraits du site de La Société des études staëliennes que nous recommandons aux lecteurs intéressés, http://www.stael.org/.)

Téléchargements : ePub– PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword-ODT

Conan Laure – Angéline de Montbrun

Conan Laure - Angéline de Montbrun - Bibliothèque électronique du QuébecConan Laure – Angéline de Montbrun : Maurice Darville est amoureux d’Angéline de Montbrun. Le père de celle-ci, autoritaire et reclus, a fui le monde et les richesses pour vivre avec sa fille sur une ferme à Gaspé. Il accepte le mariage pour les vingt ans de sa fille. Maurice part faire des études en France et à son retour, le père d’Angéline, pour qui elle a un attachement intransigeant, se tue dans un accident de chasse. Angéline tombe alors «dans une prostration complète, absolue, qui fit désespérer de sa vie». (éd. BeQ.) (suite…)

Sand George – Lettres d’un voyageur (tome 2)

Sand George - Lettres d'un voyageur (tome 2) - Bibliothèque numérique romandeSand George – Lettres d’un voyageur (tome 2) : Dans ce deuxième tome, George Sand a quitté l’Italie pour la France et la Suisse. Elle s’adresse à ses correspondants, comme Franz Liszt, non pour décrire les paysages de ses voyages mais pour exprimer ce qu’elle ressent sur plusieurs sujets : la beauté, son amour des livres et de la musique, le poète, la noblesse et le pouvoir, le protestantisme, Lavater, le physiognomoniste zurichois, et même la vigne et le vin. Puis, elle revient à ses lettres de voyage en passant à Chamonix, Genève, le pays de Gex, Martigny et enfin Fribourg : « Je vois tout au travers des impressions personnelles », écrit-elle. Dans sa dernière lettre, elle répond avec beaucoup de bon sens à M. Nisard, le critique littéraire, qui l’accuse de ne présenter dans ses romans qu’une vision négative du mariage.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword-ODT

Pestalozzi Johann Heinrich – Léonard et Gertrude

Pestalozzi Johann Heinrich - Léonard et Gertrude - Bibliothèque numérique romandePestalozzi Johann Heinrich – Léonard et Gertrude : Dans le petit village de Bonnal, Léonard, le maçon, un brave homme pourtant, préfère le cabaret à son travail. Sa femme, Gertrude, et leurs enfants vivent dans la misère. Gertrude prend la résolution de s’adresser au Comte d’Arnheim, dont dépend le village afin de lui exposer ses problèmes. Le comte confie alors un travail à Léonard. Seulement, il n’a pas consulté son bailli, Humel, qui est aussi le cabaretier du village. Humel va s’opposer de toutes forces à cette réalisation qui pourrait lui faire perdre ses clients et son pouvoir.

Ce roman au moralisme prégnant vaut cependant mieux que cela : ses dialogues et des descriptions pleines de vie nous dressent un tableau quasi ethnologique de la vie villageoise en Suisse allemande. L’intrigue fourmille de rebondissements. Pestalozzi qui connut lui-même la ruine et la misère, y glisse ses théories sur l’éducation, inspirées de l’Émile de Rousseau, son maître à penser. Le succès de Léonard et Gertrude dans le monde alémanique changea la vie de Pestalozzi. Il écrivit une première puis une deuxième suite à ce roman y développant davantage ses théories sur l’éducation et la prévention sociale.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword-ODT

Reybaud Fanny – Misé Brun

Reybaud Fanny – Misé Brun - Bibliothèque numérique romandeReybaud Fanny – Misé Brun : 1780, veille de Fête-Dieu à Aix-en-Provence, toutes les maisons sont illuminées et décorées, et il règne une joyeuse effervescence. Sauf chez l’orfèvre, où sa jeune épouse, Misé Brun, s’ennuie. Trop belle, aux yeux de son mari et de sa tante, pour être exposée aux regards, elle est confinée à domicile. Mais elle rêve à cet inconnu qui l’a sortie, il y a quelques semaines, des griffes du comte de Nieuselle, un aristocrate dépravé qui avait tenté de l’enlever. Qui est-il ? … Et si elle le revoyait, que se permettrait-elle ?

Née en 1802 à Aix-en-Provence, Fanny Arnaud est passionnée de lettres et se met tôt à l’écriture en commençant par des traductions de romans espagnols. La Provence restera souvent le cadre de ses écrits. Elle épouse le journaliste marseillais Charles Reybaud avec qui elle s’établit à Angers puis à Paris. Proche des milieux saint-simoniens, Charles devient le gérant du Constitutionnel, qui ouvrira ses colonnes à Fanny. Prolifique, elle trouve le succès et ses romans sont traduits en plusieurs langues. Quelquefois un peu conformiste dans ses œuvres, elle prend aussi parti et s’engage, notamment contre l’esclavage.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword-ODT

Sand George – Lettres d’un voyageur (tome 1)

Sand George - Lettres d'un voyageur (tome 1) - Bibliothèque numérique romandeSand George – Lettres d’un voyageur (tome 1) : En 1834, George Sand entame un voyage de trois ans à travers l’Italie, la France et la Suisse.  Dans ce recueil inclassable, elle rédige ses impressions, ses diverses lettres à Musset puis à ses amis.

Ce ne sont pas des récits de voyage, mais des évocations romantiques d’émotions ressenties, des réflexions morales et politiques, sur le suicide, le mal de vivre, l’amitié, les républicains, la famille… George Sand, qui écrit ici au masculin, lance un long cri d’amour à Musset qu’elle a déjà quitté, et des cris d’amitié fidèle à ses autres amis.  Elle se sent subjuguée par Venise et ses environs : Venise la nuit, les chants, les cris et les injures des gondoliers. Ses moments de bonheur intense et de désespoir profond sont  décrits dans une prose très poétique et sensuelle.

Téléchargements : ePub – PDFPDF A5 – Kindle-Mobipocketword-ODT