Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Jarry Alfred – Les Almanachs du Père Ubu 1899 1901

Jarry Alfred - Les Almanachs du Père Ubu 1899 1901 - Bibliothèque numérique romande illustration A. Jarry issu de l'édition de référenceJarry Alfred – Les Almanachs du Père Ubu 1899 1901 : Deux almanachs du tournant du siècle (1899 et 1901) à la manière de Jarry où l’on retrouve le Père Ubu dans ses œuvres, sa conscience et bien d’autres comme le fourneau en ballade à Paris. Ci-inclus des recettes et connaissances utiles, l’agronome citadin , des éphémérides de l’Île du Diable, des conseils aux capitalistes perd-de-famille, et le Grand Ordre de la Gidouille au complet.

(suite…)

Combe T. – Les Yeux clos

Combe T. - Les Yeux clos - Bibliothèque numérique romande - illustration issue de l'édition de référenceCombe T. – Les Yeux clos (Trilogie de guerre vol. 1) : Un jeune soldat français, blessé à la guerre et devenu aveugle, est reçu par sa famille suisse pour un séjour de convalescence dans leur ferme du Jura. Mais Pierre, à la surprise de toute la famille qui s’attendait à soutenir un handicapé dépressif, est d’apparence gaie et souriante, il ne se plaint pas et fait beaucoup d’effort pour être agréable et jouer avec ses jeunes cousins. Il s’adapte si bien à sa nouvelle situation, que lorsqu’arrive Lucette, la fille un peu gâtée et capricieuse des propriétaires de la ferme, elle s’attache très vite à Pierre et sait se rendre utile et agréable. (suite…)

Sand George – Francia – Un Bienfait n’est jamais perdu – Aux Riches – Dernières pages (Impressions et souvenirs)

Sand George - Francia - Un Bienfait n'est jamais perdu - Aux Riches - Dernières pages (Impressions et souvenirs) - Bibliothèque numérique romande - Sylvie S. Coucher de soleilSand George – Francia – Un Bienfait n’est jamais perdu – Aux Riches – Dernières pages (Impressions et souvenirs) : Francia, fille d’une danseuse de Moscou est entretenue par un voisin. Elle a vécu, avec sa mère et son frère, la Bérézina où  sa mère a disparu avec de nombreux civils fugitifs. Des années plus tard, en 1814, lors de l’arrivée du Tsar Alexandre à Paris, elle reconnaît le jeune officier qui l’a sauvée. L’officier, Diomède Mourzakine, un prince russe, la remarque et prend de ses nouvelles. Il n’est pas insensible à cette jeune fille réservée qui ne lui demande rien si ce n’est des informations sur sa mère. Mais son entourage s’inquiète de cet intérêt… Suivi de: Un bienfait n’est jamais perdu, George Sand aux riches et Dernières pages (Impressions et souvenirs). (suite…)

Staël-Holstein Germaine de – Réflexions sur le suicide

Staël-Holstein Germaine de - Réflexions sur le suicide - Bibliothèque numérique romande - Louis-Ami Arlaud portrait miniature de Germaine de StaëlStaël-Holstein Germaine de – Réflexions sur le suicide : C’est pour les malheureux qu’il faut écrire; ceux qui sont en possession des prospérités de ce monde, ne s’instruisent que par leur propre expérience, et les idées générales en toutes choses ne leur paraissent que du temps perdu. Il n’en est pas ainsi de ceux qui souffrent: la réflexion est leur plus sûr asile, et séparés par l’infortune des distractions de la société, ils s’examinent eux-mêmes et cherchent, comme un malade qui se retourne dans un lit de douleur, quelle est la position la moins pénible qu’ils puissent se procurer. (suite…)

Mill John Stuart – De l’assujettissement des femmes

Mill John Stuart - De l'asservissement des femmes - Bibliothèque numériue romande - Imagerie d'épinal planche 52Mill John Stuart – De l’assujettissement des femmes : «Ce qu’on appelle aujourd’hui la nature de la femme est un produit éminemment artificiel; c’est le résultat d’une compression forcée dans un sens, et d’une stimulation contre nature dans un autre sens.» Cette phrase qui rappelle celle de Simone de Beauvoir, se retrouve dans ce texte philosophique datant de 1869 qui traite de l’inégalité des sexes du point du vue politique, économique et moral. (suite…)

Balzac Honoré de – Croquis et Fantaisies

Balzac Honoré de - Croquis et Fantaisies - Bibliothèque numérique romande - Jean-Louis Glaussel Feux d'artifice et barqueBalzac Honoré de – Croquis et Fantaisies : Des nouvelles très courtes et d’autres plus longues comme le voyage d’un lion d’Afrique à Paris. Le fils du roi de la jungle correspond avec son père africain en donnant aux personnages côtoyés des identités d’animaux de son pays. La comparaison est étonnante mais réaliste. Les peines de cœur d’une chatte anglaise, c’est la vieille Angleterre avec toute l’hypocrisie de l’époque. La jeune chatte fait connaissance de matous plus ou moins respectables, comme ce français que se permet de tutoyer cette chatte de distinction. Et aussi… (suite…)