Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Vinet Alexandre – Moralistes des seizième et dix-septième siècles

Vinet Alexandre - Moralistes des seizième et dix-septième siècles - Bibliothèque numérique romande - Antoine Maurin portrait d'Alexandre VinetVinet Alexandre – Moralistes des seizième et dix-septième siècles : «Sous le terme général de moralistes, nous n’entendons pas seulement ceux qui ont traité de la morale d’une manière scientifique. Ceux qui donnent à l’âme humaine une juste idée d’elle-même, lui valent autant que ceux qui l’endoctrinent. La peine que prennent ceux-ci est vaine le plus souvent. En morale, la règle est peu de chose ; le motif est tout. Du moins, la règle n’est utile qu’à ceux qui sont disposés à l’observer, et cette disposition ne peut être que le résultat d’une affection ou d’un intérêt.» (suite…)

Vinet Alexandre – Études sur la littérature française au XIXe siècle. Tome III. Sainte-Beuve, Edgar Quinet, Michelet, etc.

Vinet Alexandre - Études sur la littérature française au XIXe siècle. Tome III. - Bibliothèque numérique romande - Charles-Louis Glardon - Alexandre Vinet portrait posthumeVinet Alexandre – Études sur la littérature française au XIXe siècle. Tome III. Sainte-Beuve, Edgar Quinet, Michelet, etc.: «Ce troisième volume continue et complète les deux premiers. Leur ensemble comprend toute la pensée de Vinet sur le grand mouvement littéraire français dont il fut le spectateur et le juge. […] d’une manière générale on peut dire que le romantisme tout entier est là, saisi dans son principe et suivi dans ses conséquences, apprécié par un critique qui était à la fois un homme d’un goût très sûr et très fin, un moraliste et un écrivain.» (Préface) (éd. part. LABEX OBVIL) (suite…)

Flaubert Gustave – Smarh

Flaubert Gustave - Smarh - Bibliothèque numérique romande - détail de Le Jardin des délices de Jérôme BoschFlaubert Gustave – Smarh : Œuvre de jeunesse, Smarh est l’histoire d’une tentation, d’un conflit entre les forces du bien et du mal. Décidé à tenter Smarh, un saint homme qui vit en ermite, et à lui faire perdre sa foi, Satan va lui démontrer l’omniprésence du mal et affirmer sa toute-puissance dans le monde des hommes et de leurs péchés. Il est accompagné de Yuk, le dieu du grotesque. Au final, tout est vanité : le génie, l’amour, l’orgueil, la gloire. Reste la question « est-ce que la poésie est un monde tout aussi mensonger que l’autre ? » … (suite…)

Flaubert Gustave – La Tentation de Saint Antoine

Flaubert Gustave - La Tentation de Saint Antoine - Bibliothèque numérique romande - Pieter Brueghel Le Jeune La Tentation de Saint AntoineFlaubert Gustave – La Tentation de Saint Antoine:

Saint Antoine, anachorète en Thébaïde, vit, de sa hutte, une nuit de visions tentatrices présentées par Hilarion, un ancien disciple. D’innombrables sectateurs et Dieux antiques défilent dans leur diversité et leurs étrangeté, leurs pratiques voluptueuses, cruelles ou mystiques, tous possesseurs de LA vérité. Puis le Diable lui-même présente au saint la science et le cosmos en face de sa croyance. Inspirée par le tableau de Breughel le jeune et le Faust de Goethe, cette œuvre inclassable, poème en prose, script de film ou nouvelle philosophique, œuvre grimaçante à la superbe plastique dont Flaubert écrivit trois versions et qu’il qualifia d’«Œuvre de toute ma vie» vous touchera «telle un boulet de canon» sans vous laisser indifférentE. (suite…)

Staël-Holstein Germaine de – Réflexions sur le suicide

Staël-Holstein Germaine de - Réflexions sur le suicide - Bibliothèque numérique romande - Louis-Ami Arlaud portrait miniature de Germaine de StaëlStaël-Holstein Germaine de – Réflexions sur le suicide : C’est pour les malheureux qu’il faut écrire; ceux qui sont en possession des prospérités de ce monde, ne s’instruisent que par leur propre expérience, et les idées générales en toutes choses ne leur paraissent que du temps perdu. Il n’en est pas ainsi de ceux qui souffrent: la réflexion est leur plus sûr asile, et séparés par l’infortune des distractions de la société, ils s’examinent eux-mêmes et cherchent, comme un malade qui se retourne dans un lit de douleur, quelle est la position la moins pénible qu’ils puissent se procurer. (suite…)

Staël-Holstein Germaine de – De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales

Staël-Holstein Germaine de - De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales - BNR - Portrait de Germaine e Staël par Vladimir BorovikovskyStaël-Holstein Germaine de – De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales : L’on m’a reproché d’avoir donné la préférence à la littérature du Nord sur celle du Midi, et l’on a appelé cette opinion une poétique nouvelle. C’est mal connaître mon ouvrage que de supposer que j’aie eu pour but de faire une poétique. J’ai dit, dès la première page, que Voltaire, Marmontel et La Harpe ne laissaient rien à désirer à cet égard; mais je voulais montrer le rapport qui existe entre la littérature et les institutions sociales de chaque siècle et de chaque pays; et ce travail n’avait encore été fait dans aucun livre connu. Je voulais prouver aussi que la raison et la philosophie ont toujours acquis de nouvelles forces à travers les malheurs sans nombre de l’espèce humaine. (suite…)