Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Huguenin Oscar – Nos vieilles Gens

Huguenin Oscar - Nos vieilles Gens - Bibliothèque numérique romande - Chaurel La Sagne en hiverHuguenin Oscar – Nos vieilles Gens : Dans ces quatre nouvelles parues en 1900, Oscar Huguenin évoque la vie simple du Jura neuchâtelois, toujours avec générosité, tendresse et légère ironie. Le parler des « Hauts » dont il entremêle ses dialogues leur est un ajout savoureux. Dans L’Apprenti tailleur, une famille de La Sagne se demande à qui confier la confection de deux nouveaux costumes. Au vieux « cosandier », plus très à la mode, ou au nouveau tailleur ? Dans L’Oncle du Brésil, les héritages ne sont pas toujours ceux que l’on imagine. Avec Pour la pipe que ne ferait-on pas pour fumer tranquillement sa bouffarde ? Enfin, avec La Guerre civile, la Guerre des Femmes du Locle en 1738 fit bien des victimes parmi les jeunes gens. Il fallut l’intervention du Conseil d’État neuchâtelois pour mettre fin à ce conflit. (suite…)

Sand George – Les Maîtres sonneurs

Sand George – Les Maîtres sonneurs - Bibliothèque numérique romande Havang (NL) Paysage près d'Issoudan - Sand George – Les Maîtres sonneurs (édition illustrée par M. V. Wheelhouse) : Étienne Depardieu dit Tiennet, aime sa cousine Brulette et leur ami d’enfance Joseph, un gars un peu spécial, renfermé et secret, qui passe pour un crétin. Or Joseph est féru de musique. Il part avec un cornemuseux bourbonnais, rencontré par hasard. Joseph étant tombé malade de trop souffler dans son instrument, son compagnon Huriel vient dans le Bourbonnais demander l’aide de son amie Brulette dont Joseph se morfond. Peut-être pourrait-elle le guérir. Brulette et Tiennet partent donc à l’aventure. Ils retrouvent leur ami malade et essayent de le ramener chez eux. Mais Joseph a un caractère fort et têtu. S’ensuivent une série d’aventures amoureuses et amicales entre ces quatre personnages de rencontre, mais aussi d’affrontements violents entre musiciens jaloux.  (suite…)

Gotthelf Jérémias – Heur et Malheur d’un Maître d’École (deuxième partie)

Gotthelf Jérémias – Heur et Malheur d'un Maître d'École 2 - Bibliothèque numérique romande - A. Anker SchulknabeGotthelf Jérémias – Heur et Malheur d’un Maître d’École (deuxième partie) : Pierre a refait sa carrière dans ce nouveau village où l’école n’est guère la priorité première des paysans notables. Il épouse Madeleine la fille d’un savetier. Mais son salaire ne permet pas réellement au couple nouer les deux bouts et malgré les revenus qu’ils tirent de leurs travaux supplémentaires. Peu à peu Pierre se décourage. Si les villageois décident de construire une nouvelle école, leur décision est fondée sur une rivalité entre villages plutôt qu’une volonté de développer l’enseignement. Cependant l’État de Berne, le gouvernement cantonal, décide d’unifier l’enseignement pour mettre fin aux abus. Mais, la réforme, pleine d’idées pédagogiques, est confrontée aux rivalités de notables et aux réalités budgétaires. Tous les enseignants sont convoqués pour des cours de recyclage, à leurs frais, puis subissent des tests d’aptitude. Les résultats, assortis de conséquences salariales, sont volontairement sévères. (suite…)

Gotthelf Jérémias – Heur et Malheur d’un Maître d’École (première partie)

Gotthelf Jérémias – Heur et Malheur d'un Maître d'École 1 - Bibliothèque numérique romande - A. Anker L'Examen à l'ÉcoleGotthelf Jérémias – Heur et Malheur d’un Maître d’École (première partie) : Pierre naît dans une famille de tisserands-paysans pauvres dans la campagne bernoise dans la première moitié du 19e siècle. Très tôt, il apprend le métier et doit travailler dur, sans aucun salaire. Doué pour apprendre, il est remarqué par son instituteur, le régent, qui lui apprend à écrire et à compter, matières pourtant réservées aux enfants des familles aisées. Mais à la maison sa vie est un enfer et il n’est pas question qu’il s’encombre d’un savoir inutile ni qu’il suive une autre voie que de tisser pour sa famille. Comment pourra-t-il quitter cette vie et devenir instituteur lui-même? Et quelle est la vie d’un jeune instituteur qui ignore tout des relations sociales dans un village où règnent les notables et le pasteur? Un intéressant témoignage sur l’école du 19e siècle dans l’Emmenthal (vallée de l’Emmen) bernois. (suite…)

Gaskell Elizabeth – Cousine Phillis et autres nouvelles

Gaskell Elizabeth - Cousine Phillis et autres nouvelles - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Maison de Jesmond Newcastle-u-T.Gaskell Elizabeth – Cousine Phillis et autres nouvelles :

Cousine Phillis : Paul Manning, un jeune ingénieur, est amené à faire la connaissance d’une branche de sa famille qu’il ne connaît pas. Il tombe immédiatement sous le charme de sa jolie cousine Phillis. Le malheur viendra… Avec une originalité certaine, Elisabeth Gaskell fait le portrait d’une jeune fille idéale brisée par l’amour et l’inconstance d’un homme. La douce résignation et l’apaisement auquel elle se force après sa grande émotion sont dépeints avec précision et sensibilité. C’est aussi un témoignage sur le mode de vie rural de l’Angleterre à l’époque victorienne, par une auteure de la génération qui suit Jane Austen.

L’œuvre d’une nuit de mai décrit la descente aux enfers d’une famille, jusqu’alors aisée et heureuse, d’un attorney de province, M. Edward Wilkins. Après avoir perdu son épouse, il reste avec sa fille Ellenor, alors âgée de six ans, qui représente tout pour lui : récit du destin inéluctable qui transforme une vie idéale en cauchemar, adouci toutefois par la noblesse de caractère d’Ellenor et la fidélité de Dixon.

Dans Le héros du fossoyeur, deux hommes, assis sur le mur d’un cimetière en viennent à se poser la question « Comment définiriez-vous un héros ? » Après avoir tenté plusieurs définitions, ils entendent le fossoyeur s’approcher et leur demander la permission de leur raconter une histoire.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Rod Édouard – Luisita

Rod Édouard - Luisita - Bibliothèque numérique romande - Philoude photos prises depuis les Abbesses à EchandensRod Édouard – Luisita : Les Baudruz sont une famille de paysans vignerons d’un petit village de La Côte (rive lémanique entre Lausanne et Genève). Le père, libre penseur, soixante-dix ans « sans plier le dos », mène la ferme – la mieux tenue du village – avec ses deux fils, Pierre et Gaspard des jumeaux bien dissemblables, l’un sage et l’autre un peu tire au flan, un peu buveur, ainsi qu’avec avec la femme de Pierre, Julie. Fiers de leur vin, tous travaillent durement malgré les aléas du travail de la vigne, les intempéries et le développement du phylloxera. Édouard Rod nous décrit la vie d’un village vaudois au siècle passé avec beaucoup de vérité : il y a le pasteur, qui traverse « par raccourci » le champ des Baudruz pour visiter une voisine malade mais ne refuse pas un verre de blanc, le régent (l’instituteur) un jeune venu d’ailleurs et fier de son savoir, le syndic (le maire) qui est à couteaux tirés avec les Baudruz, le facteur et tous les autres… Mais voilà que l’oncle Charles, qui « courrait les cinq partie du monde », vient à décéder dans un hôpital de Buenos-Aires. Que faire alors de l’orpheline, Luisita Baudruz ?

Édouard Rod, né en 1857 à Nyon (originaire de Ropraz), est un écrivain vaudois établi à Paris, ami de Zola, de Maupassant, de Barrès. Critique réputé, Édouard Rod écrit d’abord des romans « naturalistes » à la manière d’Émile Zola puis se dégageant de cette influence, il s’attache à présenter des cas de conscience, des dilemmes moraux. Il est décédé à Grasse en 1910. Un prix Édouard Rod a été fondé en 1996 sous l’impulsion de Jacques Chessex, lui aussi de Ropraz.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT