Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Scott Walter – Ivanhoé

Scott Walter - Ivanhoé - Bibliothèque numérique romande - Eugène Delacroix Rébecca enlevée par le templierScott Walter – Ivanhoé : Wilfred d’Ivanhoé, fils du noble saxon Cédric, est épris de la pupille de son père Lady Rowena. Mais Cédric, ferme partisan du retour sur le trône d’Angleterre de la race saxonne, pense marier Rowena à Atelsthane, chevalier saxon de sang royal. Il exile son fils Ivanhoé qui part pour la Croisade avec Richard Coeur de Lion dont il gagne la confiance, l’estime et l’affection. En l’absence de son frère, le Prince Jean veut s’emparer du trône… Paru en décembre 1819, Ivanhoé est le premier roman de l’écrivain écossais Walter Scott consacré au Moyen Âge. Il fait partie des Waverley Novels.

(suite…)

Chateaubriand François-René de – Mémoires d’Outre-tombe (tome III)

Chateaubriand - Moémoires d'Outre-tombe 3 - Bibliothèque numérique romande - Louis-François, Baron Lejeune bataille de MoscouChateaubriand François-René de – Mémoires d’Outre-tombe (tome III): « Si Napoléon en avait fini avec les rois, il n’en avait pas fini avec moi », proclame Chateaubriand au début de ce troisième tome des Mémoires d’outre-tombe. Le propos peut paraître exagéré, même de la part d’un auteur qui n’a jamais péché par excès de modestie. Toujours est-il qu’entre son retour de Jérusalem en 1807 et la chute de l’Empire en 1815, l’écrivain devient l’une des plus redoutables figures de l’opposition.

En 1807, alors que Napoléon est au faîte de sa gloire, Chateaubriand fait paraître dans le Mercure plusieurs articles où il dénonce le despotisme de l’État : il ose même comparer l’Empereur à Néron. Cette témérité lui vaut aussitôt les foudres de Napoléon qui supprime la revue et menace l’auteur d’arrestation Forcé de quitter la capitale, Chateaubriand achète à vil prix la propriété de la Vallée-aux-Loups, près de Sceaux, qu’il entreprend de rénover. C’est durant cet exil involontaire qu’il compose son épopée en prose, les Martyrs. Elle sera violemment attaquée dans les journaux lors de sa parution en 1809. La même année survient un nouvel événement qui le brouille une fois de plus avec le pouvoir. Son cousin, Armand de Chateaubriand, qui sert d’intermédiaire clandestin aux Princes en exil, est arrêté pour conspiration. Obligé de ravaler sa fierté, l’écrivain va plaider la cause de son parent auprès de Fouché, le ministre de la police de Napoléon. En vain. Le Vendredi saint au petit matin, il apprend, une heure trop tard, qu’Armand vient d’être sommairement exécuté.

En 1811, de retour à Paris, Chateaubriand fait paraître son Itinéraire de Paris à Jérusalem. L’ouvrage, chaleureusement accueilli par le public et la critique, marque pourtant la fin de sa carrière littéraire proprement dite. À la même époque, l’Empereur, soucieux de sa propre renommée, cherche à se concilier le célèbre auteur et le fait nommer à l’Académie française. L’usage veut alors que le nouvel immortel fasse non seulement l’éloge de son prédécesseur, mais celui de l’Empereur. Or, Chateaubriand a bien des défauts, mais il n’a jamais été le laquais de personne. Il compose un discours de réception où les allusions à la liberté bafouée sont légion. Napoléon, à qui on a soumis le texte, en supprime rageusement toute une partie et exige de profondes révisions. Chateaubriand, outré, refuse, préférant renoncer avec éclat à un fauteuil auquel, en réalité, il ne tient guère. Le 4 septembre 1812, après divers démêlés avec le pouvoir, l’écrivain est prié de s’éloigner à nouveau de la capitale. C’est donc à Dieppe qu’il reprend ses Mémoires pour les transformer peu à peu en une vaste fresque historique. La figure de l’Empereur, dont il se veut le nouveau Tacite, y tient une place prépondérante.

Napoléon, qu’il considère comme son frère ennemi et son plus grand rival, a véritablement hanté Chateaubriand, qui lui consacre tout le reste du volume. Au génie conquérant du vainqueur d’Arcole et d’Austerlitz, le mémorialiste oppose son génie d’écrivain et d’intellectuel qui a lui-même marqué l’histoire de son temps. En Napoléon, qu’il admire pour son audace, son endurance et sa ténacité, Chateaubriand ne voit ni l’héritier de la Révolution ni le réformateur avisé de l’État, mais un nouvel Attila, assoiffé de pouvoir et de sang. Cette biographie, dessinée à grands traits vigoureux, présente des aperçus fascinants sur la jeunesse de Bonaparte ; elle offre aussi des pages visionnaires sur les massacres de Jaffa, les campagnes d’Espagne et de Russie et sur la chute de l’Empire. Le tome III s’achève en 1815, à la veille de Waterloo, au moment où Chateaubriand s’apprête à entamer sa troisième carrière, celle qu’il prise par-dessus tout : la carrière politique. [Sources : Ghislain de Diesbach, Chateaubriand (Perrin 1995) ; Jules Lemaître, Chateaubriand (Calman-Levy 1912).]

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT
Télécharger les 6 volumes en une fois (réalisé par notre partenaire Aldus) : ePUB

Dickens Charles – Un Conte de deux Villes

Dickens Charles - Un Conte de deux Villes - Bibliotèque numérique romande - Prise de la Bastille AnonymeDickens Charles – Un Conte de deux Villes (dans une traduction d’Emmanuel Bove) : « C’était le meilleur des temps, c’était le pire des temps ; c’était l’âge de la sagesse, c’était l’âge de la folie ;… » Ainsi débute cette fresque historique mêlant les destins personnels à la Révolution française. En 1775, Jarvis Lorry, employé d’une banque londonienne, se rend à Paris avec Lucie Manette pour ramener en Angleterre le père de celle-ci, le docteur Alexandre Manette, embastillé à tort pendant 18 ans et tenu pour mort. Un couple d’aubergistes du quartier de St-Antoine (futur berceau des soulèvements populaires) héberge le docteur Manette depuis sa libération, mais le pauve homme a perdu la raison. Sa fille jure de se consacrer à sa guérison une fois de retour à Londres. Charles Darnay, son amoureux, la soutient et la protège. Lorsqu’il se fiance avec Lucie, Charles avoue au docteur Manette ses véritables origines – un secret qu’il lui fait jurer de ne jamais révéler. Mais l’Histoire le rattrapera…

Au fil de ce « Conte », les drames personnels vont se croiser à distance avant de se trouver liés par la grande Histoire et l’incandescence de la Révolution. Dickens écrivit ce roman alors même que sa vie personnelle et professionnelle était en pleine tourmente. Il le publia sous forme de feuilleton en 1859 dans la revue All the Year Round qu’il venait de fonder. Le succès fut immédiat. Vendu à plus de deux cents millions d’exemplaires, c’est l’une de ses œuvres les plus populaires, qui fut adaptée de nombreuses fois pour l’écran et le théâtre. La traduction, signée Emmanuel Bove, fut publiée pour la première fois dans la revue Regards en 1936 et reprise par les Éditions Criterion en 1991. (titres dans d’autres traductions : 1989 : Le Conte de deux cités ou, 1861 : Paris et Londres en 1793.)

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Soulié Frédéric – Le Vicomte de Béziers (tome 2)

Soulié Frédéric - Le Vicomte de Béziers 2 - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Rivage en direction de MaguelonneSoulié Frédéric – Le Vicomte de Béziers (tome 2) : L’assemblée des chevaliers convoquée à Montpellier par Roger, le vicomte de Béziers est compromise par les manœuvres du clergé. Déconsidéré, le vicomte perd bien des alliés et bien des vassaux. La croisade commence par Béziers. Elle y sera sanglante. Réfugié derrière les murailles de Carcassonne, Roger tient en échec Simon de Montfort et les croisés qui ne sont liés par leurs vœux que pour une période déterminée. Le découragement les gagne alors que  les chefs de la croisade  refusent la médiation proposée par Pierre d’Aragon. Ultime solution, ils tentent la trahison. Les assiégés renoncent alors à la lutte et leur échappent par un incroyable subterfuge. Heureusement Roger a gardé bien des amis. Foë, Catherine, et  Agnès se sont réconciliées et ces dernières se sont lancées dans une aventureuse expédition  pour le sauver.  Et ses fidèles, menés par Buat, organisent un coup de main. Leur ruse réussit mais Roger a-t-il éclairci toutes les incompréhensions qui se sont accumulées avec ses proches ?

Ce second tome du Vicomte de Béziers poursuit la fresque historique sur la croisade albigeoise que Frédéric Soulié évoque également dans « Le Comte de Toulouse ».

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Soulié Frédéric – Le Vicomte de Béziers (tome 1)

Soulié Frédéric - Le Vicomte de Béziers 1 - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Béziers depuis FoncérannesSoulié Frédéric – Le Vicomte de Béziers (tome 1) : Au début du 13e siècle, dans ce qui est aujourd’hui l’Occitanie, va fondre la Croisade contre les Albigeois. Trois seigneurs suzerains s’affrontent : Roger, le vicomte de Béziers et seigneur de Carcassonne, Pierre, le roi d’Aragon et comte de Montpellier, et enfin le Comte de Toulouse. Ces derniers ont conclu une entente secrète avec les éléments les plus radicaux du clergé, tel le moine Dominique ainsi qu’avec Mison, le nouveau nonce du Pape Innocent III, pour dépouiller Roger de ses terres et se les approprier dans le contexte de la croisade que prêche Innocent III. Le prétexte ?  Roger protège les hérétiques sur ses terres. C’est que la réforme progresse alors que le clergé semble se préoccuper uniquement de richesses matérielles. Couvents et évêques ont racheté les droits de justice des seigneurs lorsqu’ils étaient aux Croisade ou à la faveur de leurs difficultés pécuniaires. Et il ne fait pas bon, sous les tribunaux ecclésiastiques d’être accusé d’hérésie. Roger, qui ne voit pas tout de suite le piège tendu, comprendra peu à peu l’étendue de la machination en se rendant à Montpellier pour les huit jours de la « foire libre ». Mais il rencontre sur les routes bandits et ennemis… Pourra-t-il avertir l’assemblée des seigneurs du danger qui attend la région ?

Ce premier tome du Vicomte de Béziers est le début d’une fresque historique sur la croisade albigeoise que Frédéric Soulié évoque également dans « Le Comte de Toulouse ». « Nous ne l’avons pas imaginé, écrit Frédéric Soulié, et nous n’en aurions eu garde. En effet, l’histoire, bien lue, est un si sublime spectacle, que nous avons trop de conscience pour vouloir la plâtrer des sornettes de notre imagination. Ce que nous tentons c’est d’amasser dans ce livre, comme dans une représentation à bénéfice, les bons acteurs et les belles scènes. Et puis, s’il faut tout dire, cette histoire est celle du pays de l’auteur, et il se garderait bien d’en effacer ou d’en changer un trait, comme il se croirait sacrilège de toucher à un portrait de famille ; car, c’est un si doux plaisir de raconter en prononçant des mots d’enfance, d’écrire Toulouse, Montpellier, Foix, Carcassonne, où on a vécu. »

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Rosny aîné J.-H. – La Guerre du Feu

Rosny a¨^iné J.-H. - La Guerre du Feu - Ebooks Lbres et GratuitsRosny aîné J.-H. – La Guerre du Feu : Un beau livre, qui a inspiré un non moins beau film… « Depuis des générations, la vie de la tribu des Oulhamrs s’est organisée autour du feu. Mais s’ils savent conserver les braises et attiser les flammes, ils sont en revanche incapables d’allumer le feu, qu’ils conservent précieusement dans trois cages gardées jour et nuit par quatre femmes et deux guerriers. Or un jour, au cours d’un affrontement sauvage avec une tribu ennemie, les cages où brûlait le Feu, source de vie, sont détruites. C’est la catastrophe. Vaincu, le clan fuit derrière son chef Faouhm, en proie au froid et à la nuit. En désespoir de cause, celui-ci promet alors sa nièce Gammla ainsi que le bâton du commandement au guerrier qui rapportera le feu à la tribu. Un volontaire se présente immédiatement : Naoh, fils du Léopard, le plus grand et le plus agile des Oulhamrs qui depuis longtemps épiait et convoitait Gammla. Il choisit pour compagnons Nam et Gaw, deux jeunes guerriers légers et rapides, plutôt que deux autres guerriers plus robustes. Puis, par défi et goût du combat, Aghoo fils de l’Aurochs – une brute velue qui vit à l’écart avec ses deux frères et quelques femmes terrorisées – défie Naoh en promettant qu’il sera celui qui conquerra la flamme. » (Wikipédia)

Édition du groupes des « Ebooks Libres et Gratuits »

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – DOC