Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Epuy Michel – Anthéa ou l’étrange planète

Epuy Michel - Anthéa ou l'étrange planète - Bibliothèque numérique romande - photo Dan Burbank comète Lovejoy Epuy Michel – Anthéa ou l’étrange planète : De la science-fiction suisse ? Écrite vers 1900 ? Et pourtant… Nous vous proposerons trois essais dont, pour commencer, un texte précurseur de Michel Epuy (de son vrai nom Léon Vaury). Cet essai d’un écrivain et traducteur coutumier d’autres genres littéraires est une vraie réussite.

Dans Anthéa ou l’étrange planète, une comète frôle la terre et « dépose » sur son passage un astéroïde, une planète miniature. Arrivée à la bonne vitesse et avec le bon angle, celle-ci se satellise en orbite géostationnaire au-dessus de Quito. Pour un jeune astronome ambitieux, le narrateur, c’est l’occasion rêvée. Prêt à tout, il part pour Quito et compte que ses observations lui apporteront succès professionnel et renommée. Il ne tarde pas à constater des phénomènes étranges et se lance dans un projet fou, celui d’atteindre cette planète et de la visiter. Impossible ? Selon toute probabilité… Mais, s’il allait réussir, que pourrait-il trouver dans ce monde étranger ? Et gare aux Aliens !

Paru en 1918 dans une revue littéraire, ce court roman reçut les éloges de J.-H. Rosny aîné. Édité en 1923 dans la collection « Bibliothèque de la plume de paon », de Delachaux & Niestlé, il fut réédité dans l’anthologie de Serge Lehmann « Chasseur de Chimères » (édition Omnibus) puis dans « Défricheurs d’imaginaire », une anthologie de la science-fiction suisse romande parue en 2009 sous la direction de Jean-François Thomas.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – DOC-ODT

Nodier Charles – Le nouveau Faust et la nouvelle Marguerite

Le nouveau Faust et la nouvelle Marguerite - Charles Nodier - Bibliothèque numérique romande - Lawrence Alma Tadema Faust et MargueriteNodier Charles – Le nouveau Faust et la nouvelle Marguerite : Charles Nodier le confesse d’emblée, il a eu deux grandes passions dans sa vie : l’envie d’être le héros d’une histoire fantastique, comme, par exemple, de rencontrer une fée, un revenant, un sorcier ou un diablotin. La seconde était l’ambition de ficeler une bonne histoire fantastique, bien extravagante et bien innocente. La bienséance l’empêche de parler des 700 femmes qu’il aurait aimées (rêve ou réalité, il ne le précise pas !), et comme le fantastique ne se déniche pas sous un caillou, il cède à l’idée de se donner au diable. Pour notre plus grand plaisir à nous, lecteurs du XXIe siècle !

Amandus, joli garçon, charmeur et dépensier, a une tare, « comme il y a des taches sur le soleil » : il ne sait pas écrire. C’est donc Maxime, son compagnon de nombreuses aventures, qui prendra la plume pour toucher le cœur de la ravissante Marguerite. Sauf que les deux en sont amoureux ! … Maxime décide alors d’invoquer le diable. Un peu de Cyrano, beaucoup d’esprit et de drôlerie font de ce court texte une découverte rafraîchissante.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – DOC-ODT

Nodier Charles – Trésor des Fèves

Trésor des fèves - Charles Nodier - Bibliothèque numérique romande - photo Anne Van de Perre Nodier Charles – Trésor des Fèves et autres récits : Si vous aimez le merveilleux, ce petit volume est pour vous ! Mais attention : les contes selon Nodier, s’ils vous transportent dans un monde où les limites du possible explosent sans avoir l’air d’y toucher, comme dans Trésor des Fèves et Fleur des Pois, ils peuvent aussi vous introduire dans un univers où les génies, loin de jaillir d’une bouteille pour exaucer des vœux extravagants, se transforment en « petits vieillards percés par la pluie, transis de froid, et probablement mourant de faim », pour enseigner à de jeunes oisifs l’art de vaincre l’ennui qui les mine, comme le Génie Bonhomme

Dans l’Homme et la fourmi – un conte écologiste avant la lettre – ou dans Sibylle Mérian, l’auteur met à profit son savoir d’entomologiste pour nous donner une leçon de modestie ou nous rappeler que dans la nature la réalité dépasse de loin la fiction !

Nodier n’oublie pas non plus qu’il est bibliothécaire et bibliophile. Dans le Bibliomane, il nous entraîne à sa suite dans une errance érudite à travers divers lieux de Paris parsemés de livres, où il accompagne Théodore, une épave atteint du « typhus des bibliomanes », qui collectionne les livres, non pas pour leur contenu, mais pour leur reliure ! Et il nous fait rencontrer au long de ce périple toute une galerie de personnages, plus ridicules les uns que les autres, qu’il peint à grands traits en exerçant de façon savoureuse sa verve satirique.

Le dernier texte, Polichinelle, s’apparente plutôt à une réflexion, satirique mais aussi politique, sur Guignol et le théâtre de marionnettes vus comme un miroir.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5Kindle-MobipocketHTMLword-ODT

Andersen Hans Christian – Les Souliers rouges et autres Contes (3ème partie)

Les Souliers rouges et autres Contes - Hans Christian ANdersen - Bibliothèque numérique romande - Photo Sylvie Savary Fresque de Lune au DanemarkAndersen Hans Christian – Les Souliers rouges et autres Contes (3ème partie) : Des galoches magiques, qui réalisent les souhaits de celui qui les porte ? Elles vont avoir plusieurs propriétaires qui, tous, réaliseront leur souhait un peu fou (remonter le temps, voyager). Mais qui, ensuite, retrouveront leur réalité et leur vie avec, somme toute, beaucoup de plaisir… Et la lune ? Si elle racontait tout ce qu’elle peut observer du monde et des gens discrètement depuis le ciel, la nuit ? Elle est en Inde, en France, en Suède, à Venise, à Pompeï ou Copenhague, elle voit tout : c’est une succession d’images quasi cinématographiques, parfois très courtes, mais toujours pleines d’empathie et de poésie. Et ainsi, de nombreux autres contes…

Andersen a l’art de faire parler et penser les objets, même les plus courants, comme une tirelire, un encrier, une fleur, une paire de chaussure ou un astre. Il sait leur donner vie et leur insuffler toute sa poésie personnelle et ses rêves d’enfants. Un plaisir renouvelé !

Avec cette dernière partie s’achève notre reprise des Contes d’Andersen issus de la trilogie traduite par Ernest Grégoire et Louis Moland, illustrée par Yann d’ Argent : Contes danois, Nouveaux Contes danois et Les Souliers rouges et autres Contes. Dans cette partie : Les Galoches du Bonheur, La Plume et l’Encrier, Le Lin, Livres d’Images, La vieille Lanterne, La Tirelire, Les deux Coqs, Ogier le danois, Les Feux-Follets sont dans la Ville.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5Kindle-Mobipocket – HTMLword-ODT

Andersen Hans Christian – Les Souliers rouges et autres Contes (2ème partie)

Les Souliers rouges et autres Contes 2 - Hans Christian Andersen - Bibliothèque numérique romande - Sillouhettes découpées DanemarkAndersen Hans Christian – Les Souliers rouges et autres Contes (2ème partie) : Voici, dans le troisième (et dernier) volume de la traduction des Contes d’Andersen par Ernest Grégoire et Louis Molan, illustrée par Yan’ Dargent, une deuxième partie que nous vous proposons ici. Elle contient des contes célèbres comme Le Briquet ou L’intrépide Soldat de Plomb, mais aussi d’autres chefs d’œuvre de poésie onirique (Le Vieux Ferme-l’Œil) ou fantastique (L’Ombre). Andersen témoigne aussi des progrès techniques et scientifiques de son époque : la pose du câble télégraphique sous-marin dans Le grand Serpent de Mer, ou la photographie dans Le Bisaïeul. Il donne la parole à des êtres inanimés (L’Homme de neige), des objets (Le Sanglier de bronze), des animaux, la nature (L’Histoire de l’Année), des êtres légendaires ou même des êtres réels, qui doivent se surpasser pour atteindre leur but et prétendre au bonheur (Le Jardin du Paradis).

Toujours originaux et variés, ces contes sont tour à tour légers, drôles, moraux, grinçants, nostalgiques, graves ou candides. Des contes à (re)lire dans leur version originale, tant ils sont intemporels, plein d’imagination et de trouvailles émouvantes. Le plus dur – dit le Vieux Ferme-l’Œil- , c’est que j’ai à descendre toutes les étoiles pour les récurer et les rendre brillantes. J’en prends un tas dans mon tablier, en ayant soin d’abord de les numéroter, et je fais de même des trous d’où je les décroche ; comme cela je puis remettre chacune à sa place, sinon elles ne tiendraient pas, et tout le firmament finirait par crouler

Contes de cette deuxième partie : Le Sarrasin, Le grand Serpent de Mer, Ce que racontait la vieille Jeanne, Le Briquet, L’intrépide Soldat de Plomb, L’Ange, Le vieux Ferme l’Œil, Le Sanglier de Bronze, La Comète, Le Gnome et l’Épicier, Le Bisaïeul, C‘est le Rayon de Soleil qui parle, La Pierre philosophale, Le Bonheur dans une Branche, L’Homme de Neige, Le Livre muet, L’Histoire de l’Année, Le Jardin du Paradis, L’Ombre, La Vieille Cloche d’Église.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5Kindle-Mobipocket – HTMLword-ODT

Andersen Hans Christian – Les Souliers rouges et autres Contes (1ère partie)

Andersen Hans Christian - Les Souliers rouges 3 - Bibliothèque numérique romandeAndersen Hans Christian – Les Souliers rouges et autres Contes (1ère partie) : Les Souliers rouges et autres contes sont le troisième volume de la traduction des Contes d’Andersen par Ernest Grégoire et Louis Molan, illustrée par Yan’ Dargent. Une première partie de ce volume, que nous vous proposons ici, contient des contes célèbres comme Les Souliers rouges et La Petite Fille aux allumettes (deux histoires assez sombres, d’ailleurs) …et d’autres, légers ou moraux, nostalgiques, ironiques, candides, ou empreints de la présence de la mort : L’Infirme, Le Papillon, Il faut une différence, Les Coureurs, La Pierre tombale, Le Coffre Volant, Margoton, Le dernier Rêve du Chêne, La Théière, La Cloche, Le Roi des Aulnes, La Famille heureuse, La Vieille Maison.

À nouveau, Andersen donne la parole à des êtres inanimés, des animaux, des êtres légendaires ou même des êtres réels, qui doivent se surpasser pour atteindre leur but et prétendre au bonheur. De contes à relire pour retrouver son âme d’enfant, ou à lire à vos enfants, tant ils sont intemporels, plein d’imagination et de trouvailles, émouvants et bien écrits.

Revisités maintes fois que ce soit par Walt Disney ou d’autres éditeurs pour enfants, édulcorés et simplifiés, parfois à l’extrême, ces contes sont présentés ici dans une traduction fidèle du texte danois d’Andersen : c’est un plaisir de se replonger dans ces originaux, magnifiques…

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – word-ODT