Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Donat Marc – Le Mort vivant

Donat Marc - Le Mort vivant -Bibliothèque numérique romande - Jean-Louis Glaussel Danger Laura Barr-WellsDonat Marc – Le Mort vivant (suivi de Ses Cheveux et de La Femme au chien) : Henderson Jeffrys, inventeur et homme d’affaire, est tombé, inerte, dans son laboratoire. Le diagnostic est sans appel : une atrophie musculaire qui le condamne à brève échéance. Mais cet homme si plein de vie ne supporte pas sa nouvelle condition. Pour lui, mieux vaut la mort ! Alors son fidèle serviteur le ramène au pavillon où il menait ses recherches. Là-bas, Doyn son médecin qui l’a suivi, observe de l’extérieur d’étranges événements. Quelqu’un marche… mais que ses pas sont lourds ! Et cette voix d’outre-tombe qui sème la terreur ? Dès lors, Jeffrys se transforme en un être bizarre, avec une plaie ouverte sur le visage, qui fuit la  compagnie de tous sauf celle de son valet. Doyn le poursuit pour connaitre le fin mot… Tout cela finira mal ! (suite…)

Adam Pierre – Les Buveurs d’Espace

Adam Pierre - Les Buveurs d'Espace - Bibliothèque numérique romande - Jean-Louis Glaussel Coucher de soleil sur la MéditerranéeAdam Pierre – Les Buveurs d’Espace : En gare Montparnasse, deux voyageurs en colère: Lucien Guillon, un ingénieur français et James Barcling, un riche américain. Chacun souhaite retirer sa malle déposée au départ du train, à Saint-Nazaire. Mais de malle, il n’y en a qu’une et, ouverte, elle révèle, non les affaires de l’un d’eux, mais un homme étrange qui bondit et s’enfuit… Ces circonstances bizarres scellent l’alliance de ces deux hommes qui vont partir dans une fabuleuses exploration avec un engin révolutionnaire mais marqué par quelques pannes, conçu par Louis Guillon, en vue de recueillir les riches gisements du «Pôle Alpha». Cependant des bandits, voleurs des deux malles alertés eux aussi, tenteront, jusqu’à la fin de l’aventure, d’éliminer les deux associés ainsi qu’Helen, la fille de Barcling, pour s’approprier leurs découvertes. (suite…)

Falk Henri – L’Âge de Plomb

Falk Henri - L'Âge de Plomb - Bibliothèque numérique romande - Neuville J’étais prêt à partirFalk Henri – L’Âge de Plomb : Parmesif est lieutenant-gouverneur au Gabon. La vie, pour ce haut fonctionnaire colonial, y est fort agréable jusqu’au jour où il voit son chien perdre subitement ses poils, et son perroquet ses plumes. Sa femme ne tarde pas à perdre ses cheveux, et lui-même voit les poils de sa barbe tomber. En peu de temps, tous les hommes et animaux d’Afrique équatoriale sont touchés par la mystérieuse maladie. S’agit-il d’une mue comme celle des serpents, qui deviendrait contagieuse? Mais l’Europe et les États-Unis sont touchés à leur tour. Il faut d’urgence trouver l’explication et le remède. Après avoir connu son âge d’or, la société entre dans l’âge du plomb: l’existence de chacun est bousculée, l’économie mondiale chamboulée. Les humains doivent se terrer ou s’équiper lourdement. La pénurie de matériel de protection menace … À l’ère du coronavirus, ce récit visionnaire et cocasse, malgré son cadre démodé, apporte une touche d’humour bienvenue. (suite…)

Pujol René – Au temps des brumes

Pujol René - Au temps des brumes - Bibliothèque numérique romande - Claude Monnet L’Église de Vernon dans le brouillardPujol René – Au temps des brumes : Voici une histoire qui vous rappellera «Le Soleil noir». Ici, pas de réchauffement climatique, toutefois, mais une noirceur qui se répand sur la terre. À Meudon, les colocataires de Madame Gorgette tentent bien, le premier jour, de rejoindre leur travail à Paris. Mais, dans le noir absolu comment s’y retrouver ?  Et comment un train peut-il circuler ? Heureusement Juliette et Jacques, deux jeunes colocataires, ne manquent pas de ressources… Car, au contraire d’un brouillard, ce sont des particules mystérieuses qui obscurcissent l’air. Et, une fois un lieu envahi, l’atmosphère devient et reste opaque. C’est tout le mode de vie moderne (de 1930) qui est bloqué et toute l’organisation sociale mise en péril. (suite…)

Moselli José – La Fin d’Illa

Moselli José - La Fin d'Illa - Ebooks libres et gratuitsMoselli José – La Fin d’Illa : La découverte d’un manuscrit, écrit dans une langue inconnue, par l’équipage d’un baleinier, nous fait vivre les derniers mois de la vie des habitants d’une île à la technologie très avancée, Illa. Rair, dictateur d’Illa, vient d’imaginer un moyen de doubler la longévité de ses habitants, en prélevant chez des humains le sang nécessaire à leur survie. Jusqu’ici, les effluves osmotiques destinés à les nourrir provenaient des porcs et des esclaves, d’anciens «nègres» réduits à l’état de singes. Xié, chef de guerre, qui acceptait ce privilège et soutenait ce régime, refuse de se repaître de ses ennemis. Sa révolte, qui ne puise à aucune idéologie, s’affirme comme le pur réflexe d’un homme conduit progressivement jusqu’au seuil de l’abjection par la société où il vit. Dès lors s’engage un combat impitoyable contre le factieux… (édition partenaire ELG) (suite…)

Pujol René – Le Soleil noir

Pujol René - Le Soleil noir - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells maquette - NASA / JPL-Caltech / SwRi / MSSS / AstroHD photo (CC. NC-SA)Pujol René – Le Soleil noir : Dans une petite ville de la Gironde, un jeune instituteur invite sa fiancée et ses parents à passer chez lui les vacances de Noël.  Mais, la nuit du vingt-cinq décembre, le climat change brusquement: de jour en jour, il fait chaud, de plus en plus chaud… 25° en janvier, c’est exceptionnel. Mais vingt-neuf puis quarante… jusqu’à ce que le thermomètre – gradué jusqu’à cinquante – explose. Les gens et les bêtes se sentent mal, meurent d’insolation, la végétation est brulée. Des tempêtes et des bourrasques de vent emportent toitures, maisons, gens et vignobles. Et une courte marche au soleil suffit à tuer. L’instituteur et sa famille pensent à se réfugier dans les galeries, plus tempérées, d’une carrière. Mais, rapidement, au dehors, la température est telle que des combustions spontanées se produisent, nombreuses…  Et, dans la mine,  des combats, des meurtres, de l’anthropophagie… En effet les provisions s’épuisent ! (suite…)