Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Sue Eugène – La Colère (Les sept Péchés capitaux)

Sue Eugène - La Colère (Les sept Péchés capitaux) - Bibliothèque numérique romande - Combat naval - l'abordage du Kent de Garneray anonymeSue Eugène – La Colère (Les sept Péchés capitaux) : Yvon Cloarec, juge apprécié de sa hiérarchie, et très amoureux de son épouse, n’a qu’un seul défaut: il se met facilement en colère. Des colères… incontrôlées et incontrôlables. C’est lors d’une dispute avec sa femme enceinte, qu’il provoque la mort de celle-ci et traumatise sa fille pour la vie. Il va racheter sa faute et devenir… Une fois de plus Eugène Sue nous démontre que, comme chacun de ses Sept péchés capitaux, la colère peut se révéler, conformément à la théorie des passions de Charles Fourier, finalement bénéfique pour la société. (suite…)

Töpffer Rodolphe – Histoire de Monsieur Cryptogame (Partie 2)

Töpffer Rodolphe – Histoire de Monsieur Crytogame - Bibliothèque numérique romande - Rodolphe Tépffer couverture originaleTöpffer Rodolphe – Histoire de Monsieur Cryptogame (Partie 2) : Ci-derrière se poursuivent au naturel les vicissitudes de Monsieur Cryptogame, et comme quoi le dégel n’amène pas que le beau temps mais la ruine d’Alger.. Aux dites sont annexés les retrouvailles de la belle Provençale et la fin tragique d’Elvire qui fut victime du papier timbré.

Va, petit livre, et choisis ton monde, car, aux choses folles, qui ne rit pas baille ; qui ne se livre pas, résiste ; qui raisonne, se méprend ; et qui veut rester grave, en est maître. (suite…)

Soulié Frédéric – Le Comte de Foix

Soulié Frédéric - Le Comte de Foix - Bibliothèque numérique romande - Édouard Jean-Marie Hostein détail de Ville de FoixSoulié Frédéric – Le Comte de Foix : Deux ans après l’entrée de Simon de Montfort dans Toulouse, autour de 1217, sa domination sur le Midi n’est pas encore entièrement assurée. En prêchant la croisade contre les Albigeois (1209-1229), le pape Innocent III avait promis à tous ceux qui s’y engageraient les mêmes indulgences qu’aux croisés de terre sainte. Voyant dans cette expédition peu lointaine un moyen avantageux de gagner leur salut, les barons français avaient été nombreux à répondre à l’appel. Mais au fil du temps, avec la guerre qui s’éternise et les alliances qui se font et défont au gré d’influences tant locales qu’internationales, ils ont hâte de rentrer chez eux, forçant Montfort à renouveler constamment ses troupes.

(suite…)

Payró Roberto J. – La Mer d’Eau douce – El Mar dulce (tome/tomo 2)

Payró Roberto J. - La Mer d'Eau douce - El Mar dulce 2 - Bibliothèque numérique romande - Desembarco de Juan Díaz de SolísPayró Roberto J. – La Mer d’Eau douce – El Mar dulce (tome/tomo 2) : Juan Díaz de Solís fut-il un explorateur malheureux ? Le voyage avait pourtant bien commencé ! Après une agréable escale à Tenerife, ses caravelles ne rencontrèrent que les bords de la mer des Sargasses et atteignirent sans encombre la terre d’Amérique dans le golfe de Rio de Janeiro, alors terre vierge. Les explorateurs s’y ravitaillèrent  et poursuivirent leur navigation vers le Sud. Le 20 février 1516, Solís découvre alors une mer brune. Pourrait-elle être le passage recherché de tous, le passage qui communique avec l’océan Pacifique ? Mais, oh merveille, cette mer brune est une mer d’eau douce! (suite…)

Payró Roberto J. – La Mer d’Eau douce – El Mar dulce (tome/tomo 1)

Payró Roberto J. - La Mer d'Eau douce - El Mar dulce 1 - Bibliothèque numérique romande - Mx Granger Anochecer en Colonia del SacramentoPayró Roberto J. – La Mer d’Eau douce – El Mar dulce (tome/tomo 1) : Dans quelles circonstances le Rio de la Plata fut-il découvert et exploré par les Espagnols? Le traité de Tordesillas et sa fameuse ligne de démarcation semblait avoir mis un point final aux ambitions de nouvelles explorations américaines par les Espagnols. Ferdinand II le catholique, le roi d’Espagne, ne pouvait mécontenter son cousin Manuel Ier, le Portugais, jaloux de ses nouvelles possessions américaines. Ferdinand s’adresse donc à un capitaine portugais, quelque peu aventurier et alcoolique, Juan Díaz de Solís, pour monter une expédition aux buts déclarés très anodins. Mais l’establishment maritime espagnol dont la Casa de Contratación de Séville, tout comme l’ambassadeur du Portugal, voient d’un fort mauvais œil ce projet qui leur échappe et qui, pour les Portugais, violerait le traité de Tordesillas. Luttes politique, bureaucratie et hostilité larvée constitueront le cadre de ce premier tome jusqu’au départ, enfin! des trois caravelles de Juan Díaz de Solís. (suite…)

Mardrus J. C. (trad.) – Le Livre des mille et une nuits (tome deuxième)

Mardrus J. C. (trad.) - Le Livre des mille et une nuits 2 Bibliothèque numérique romande - Miniature persane fait dans le 16e siècle de notre ère, le livre Khamse ou Panj Ganj Cinq Tesoro, Nezami GanjaviMardrus J. C. (trad.) – Le Livre des mille et une nuits (tome deuxième) : Le tome 2 débute à la 45ème nuit par un des plus longs récits du recueil complet, l’histoire pleine de rebondissements du roi Omar al-Némân, roi de Bagdad , et de ses deux fils. L’histoire est bien sûr entrecoupée d’autres histoires magnifiques et cruelles de couples d’amoureux (Le bel Aziz qui finira émasculé parce qu’il a trompé sa jeune épouse Aziza), de belles princesses séduisantes (Nozhatou qui épousera son frère sans le savoir), de vieilles sorcières maléfiques (Mère-des-Calamités) et de mangeurs de haschich. (suite…)