Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Leblanc Maurice – La Forêt des Aventures

Leblanc Maurice - La Forêt des Aventures - Bibliothèque numérique romande - photo Anne Van de Perre Sentier forestierLeblanc Maurice – La Forêt des Aventures ou Peau d’âne et Don Quichotte (avec André de Maricourt) :

Le petit Pierre, un jeune parisien rêveur, pétri de contes, plein d’imagination et de courage, se retrouve à la campagne avec sa maman, de santé délicate. Il y fait la connaissance de Violette, une petite fille malicieuse et réaliste. Les deux enfants partent à l’aventure dans la forêt voisine, une forêt mystérieuse… Ils vont rencontrer des nains terrifiants, Cendrillon, Grand-mère et le loup, Ali Baba, Barbe-Bleue, et même le Prince charmant.

Maurice Leblanc, qu’on connaît plus comme auteur d’Arsène Lupin que comme conteur (bien qu’il ait écrit des contes dans le journal Gil Blas) s’amuse beaucoup à jouer avec les contes de Perrault et mêle sans cesse le réel et l’irréel. Ainsi Pierre et Violette, à chaque fois qu’ils sont en pleine féérie, sont doucement ramenés à la réalité.

La Forêt des Aventures est un récit initiatique qui raconte comment l’on passe de l’enfance à l’adolescence et comment les tendres chimères de l’enfance laissent peu à peu la place à la réalité de la vie, toute aussi troublante et enchanteresse. Cette histoire touche l’enfant resté en chacun de nous … Tous les ingrédients du conte y sont présents : amour, peur, mort, parcours initiatique dans la forêt profonde, et même la morale de la fin de l’histoire : la réalité devient fantasmagorique si on la regarde avec des yeux d’enfant et la nature peut être féérique en elle-même. On apprend ce qu’est la vie, on grandit en se confrontant à ses peurs et à ses rêves d’enfant.

Le texte, qui date de 1932, est magnifiquement écrit, les descriptions de la nature sont très précises et poétiques. Maurice Leblanc ne s’adresse pas tant aux enfants qu’aux adultes … qui ont été des enfants.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – DOC-ODT

Eberhardt Isabelle – Rakhil

Eberhardt Isabelle - Rakhil - Bibliothèque numérique romande - Prise de vue: anonyme (carte postale E.L. édit. Alger); Eberhardt Isabelle – Rakhil : Annaba/Bône, Algérie, 1889. Dans le cimetière juif, une pierre tombale délaissée portant une inscription énigmatique : Rachel… Isabelle Eberhardt, une jeune femme tourmentée de vingt ans vient d’arriver en Algérie, avec sa mère, depuis Genève. Attirée par les lieux étranges elle découvre cette sépulture qui la fascine et l’angoisse à la fois… Imaginant le destin de cette femme avec laquelle elle se perçoit en affinité, en sororité, elle en construira le destin dans un roman qui restera lui-même souffrant, abandonné, repris tour à tour, et finalement inachevé….

Dès son arrivée, et contrairement à ses contemporains, Isabelle Eberhardt, vit parmi les indigènes et non pas en « coloniale ». Fortement influencée par sa mère d’origine luthérienne mais en même temps fascinée par le monde des prostituées, Isabelle Eberhardt part à la recherche du destin imaginaire et tragique de Rachel, prostituée juive à l’enfance malheureuse, « très belle et très aimée ». On a prédit à celle-ci, par deux fois, un grand amour et une mort violente. Pour son héroïne, Isabelle Eberhardt manifeste un sentiment ambivalent d’amour/haine, à la fois attirance pour Rachel, son histoire et son destin d’autre moi fantasmé, et, en même temps rejet, d’une plume plutôt acerbe, manifesté dans une description peu bienveillante du monde juif dans lequel vit son héroïne, description où se retrouve tout ce que son milieu, son éducation, ses lectures empreintes d’orientalisme à la Loti et son attirance pour le monde musulman a pu conjuguer de préjugés. À la recherche d’un idéal lui permettant d’échapper à sa condition misérable, Rachel tombe amoureuse de Mahmoud, jeune musulman, élevé en Europe et de retour au pays pour lequel il ne se sent ni attaches ni convictions religieuses, qui défie les mœurs et coutumes islamiques qui régissent la société musulmane dans laquelle on le contraint de se fondre. Mais avec ce beau jeune homme qui s’ennuie et qui a séduit plusieurs jeunes femmes pour passer le temps, la prédiction va malheureusement se concrétiser et finir dans le sang…

À Rakhil, roman de jeunesse mal aimé, on pourrait reprocher le manque de cohérence et quelques maladresses, alors que se mêle à l’intrigue un enthousiasme mal maîtrisé pour le monde musulman. Mais on sent poindre déjà dans cet écrit, plus sensuel et passionné que les autres, tous les thèmes qui vont faire l’intérêt de son œuvre : la condition de la femme, la religion musulmane, la vie dans le désert. Et le talent d’Isabelle Eberhardt excelle dans des descriptions de paysages et de lieux. Soulignons encore la clairvoyance, toute d’actualité, d’Isabelle Eberhardt vis-à-vis de la condition de la femme dans le monde arabe, son soutien à leur cause ainsi que son analyse éclairée et plutôt prémonitoire du conflit entre jeune et ancienne générations chez les hommes musulmans, entre modérés et extrémistes. Plus de cent ans après, cette dualité existe et n’est pas encore résolue… Rakhil est la septième œuvre de cette étrange nomade d’origine genevoise publiée par la BNR.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – DOC-ODT

Stevenson Robert Louis – Le Roman du Prince Othon

Le Roman du Prince Othon - R.-L Stevenson - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary Rochers et brume Suisse SaxoneStevenson Robert Louis – Le Roman du Prince Othon : Et si vous étiez prince de Grunewald, une principauté des alpes alémaniques qui n’est pas sans ressemblance avec la Ruritanie du Pays de Zenda ? Falot et un peu indécis, votre seule passion est la chasse. Les affaires de l’État ? Cela se délègue fort bien à son ministre ! Gondremark, ledit ministre, s’occupe de tout. On le dit très proche de votre épouse, Séraphine, mais qu’importe ?

Mais… Une chasse un peu longue et vous voici reçu chez des braves gens qui ignorent votre identité. Et vos oreilles, qui ne sifflaient pourtant pas, vous en apprennent de belles ! Ce que pense le peuple de vous, de votre épouse et de votre ministre qui prépare d’ailleurs une guerre. Vous voilà forcé d’intervenir… Mais comme vous ne connaissez vraiment rien à la politique, vous voici manœuvré par Gondremark et trahi par Séraphine. Vous finissez enfermé.

Heureusement que vous êtes un personnage de roman ! Tout ne s’arrête pas là et vous rencontrez la comtesse de Rosen, aventurière intrigante et séduisante. Amoureuse de Gondremark, elle va tout faire pour l’éloigner de Séraphine et vous aider en vous faisant élargir par la même occasion. Vous voilà à nouveau sur la route, ainsi que Séraphine : l’occasion d’un retour sur vous-même.

Épisodes trépidants et romanesques, descriptions bucoliques et politiques, introspection et action, ce roman de Stevenson est un condensé de vie qui, sans être L’Île au Trésor, ne manque pas de charme. Et, pour ce pauvre prince, auquel vous ne pourrez manquer de vous attacher, tout finira bien !

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5Kindle-Mobipocket – HTML – DOC-ODT

Monnet Louis – Voyage de Favey et Grognuz

Voyage de Favey et Grognuz - Louis Monnet - Bibliothèque numérique romande - Chromolithographie exposition universelleMonnet Louis – Voyage de Favey et Grognuz ou deux paysans vaudois à l’Exposition universelle de 1878 à Paris : L’exposition universelle de 1878 ! Pourquoi ne pas y faire un saut ? Mais dans le train de Paris, il y a Favey et Grognuz des paysans du Gros-de-Vaud. Ils vont «pedzer» le narrateur dans la Ville Lumière: exotisme vaudois garanti ! Un récit de voyage ? Un émerveillement pour la Ville Lumière ? Surtout, l’Aventure avec un grand A de deux paysans vaudois, jamais sortis de leur coin de pays, qui montent à Paris en 1878. Hilarant et délicieux récit d’un choc de cultures, fait de découvertes bizarres, de rencontres loufoques et de situations rocambolesques. On visite en même temps que Favey et Grognuz le Paris fastueux des Champs-Élysées et des grands boulevards, mais aussi le Paris populaire des Halles … et des bals. Mais on (re)découvre avant tout ce savoureux patois aux mots « bien de chez nous », qui expriment tout le charme du terroir du Pays de Vaud, et la richesse, l’humour d’une langue un peu trop vite oubliée.

Louis Monnet (1831-1901) est né dans une famille d’agriculteurs près de Cossonay en Suisse. Il se destine à l’enseignement mais découvre rapidement qu’il n’est pas fait pour ce métier. Après un court séjour à Paris, comme employé de librairie, il revient à Lausanne où il ouvre une librairie et devient fonctionnaire de l’administration cantonale. En 1862 il crée avec Louis Favrat la revue Le Conteur Vaudois ; consacrée à des histoires et anecdotes locales et populaires, au patois vaudois, aux innovations et développements de l’agriculture et de l’industrie, on y trouve les signatures d’écrivains vaudois connus, des pasteurs et des intellectuels comme Alfred Cérésole. (Source de la biographie : Wikipédia).

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – DOC-ODT

Radcliffe Ann – Les Visions du Château des Pyrénées

Les Visions du Château des Pyrénées - Ann Radcliffe - Bibliothèque numérique romande - photo Sylvie Savary Escaliers d'égliseRadcliffe Ann – Les Visions du Château des Pyrénées : « La lune découvrait toute l’horreur du pays que l’on traversait. Le courant était bordé d’un côté par des rochers escarpés, et de l’autre par des forêts sombres dont la cime se perdait dans les nues… On parvint à l’entrée d’une immense caverne, dont les profondeurs ne réveillaient que des idées de nuit éternelle et de destruction, et dont les échos sourds, répondant au bruit des rames et au bouillonnement des eaux, redoublaient la terreur des malheureuses captives. » Ainsi Ann Radcliffe nous décrit-elle l’enlèvement de Victoria, l’orpheline du comte Ariosto alors qu’elle tentait de fuir le nouveau mari de sa tante et tutrice, Polydore, comte de Vicence. Car Polydore, rejeton d’une famille puissante, mais maléfique, avait, en dépit de son mariage, des vues sur la jeune et délicate Victoria.

Victoria se retrouve alors prisonnière dans un mystérieux château en bord de mer près de Cadaquès. Des bruits terribles et surnaturels, des apparitions de chevalier noir, des trappes qui s’ouvrent, des escaliers qui s’escamotent, des ponts qui s’ouvrent au-dessus de l’abîme, des statues qui bougent, des souterrains humides et effrayants, des passages dissimulés, des cavernes où la mer afflue …. Ajoutez des faux billets, des lettres qui n’arrivent jamais à destination, un acte de naissance dérobé… et vous aurez tous les ingrédients d’un roman aux multiples rebondissements, un peu à la manière d’un James Bond, où les héros, même quand on les croit perdus, s’en sortent toujours !

Ann Radcliffe, 1764-1823, est une romancière britannique, pionnière du roman gothique. Elle inspirera Walter Scott, Dostoïevski ou Balzac.

Nous avons repris, dans notre titre, l’attribution des « Visions du Château des Pyrénées » à Ann Radcliffe, attribution qui est celle de l’ensemble des éditions françaises. Toutefois, nous devons signaler que l’édition originale anglaise « The romance of the Pyrenees » est signée par Catherine Cuthberston. Pourquoi les éditions françaises ont-elles attribué ce roman à Ann Radcliffe bien qu’il ne fasse pas partie de sa bibliographie reconnue ? Avaient-ils des informations permettant de relier Catherine Cuthberston à Ann Radcliffe ? Ou était-ce simplement parce que cette dernière était plus renommée, hypothèse fort plausible ? Nous n’avons aucune information nous permettant de trancher et nous nous bornons à rééditer notre édition de référence, tout en signalant qu’il est très probable que cette œuvre ne soit pas de Ann Radcliffe.

Mais, au fait, qui était Catherine Cuthberston ? Un grand mystère entoure cette auteure dont on ne sait réellement rien… de sa vie, de sa naissance ou de son décès. Ann Radcliffe était pourtant très discrète sur sa vie, mais la biographie de Catherine Cuthberston ne comporte que des points d’interrogation. Où vivait-elle ? Fut-elle célibataire ? Ou au contraire, mariée, fut-elle la sœur de Helen Craigh ? Quelques auteurs ont prétendu qu’elle se faisait aider par une sœur dans l’écriture de ses romans… Mais de tous les éléments cités ici, rien n’est certain.

Mentionnons encore deux points qui ressortent de la lecture. Tout d’abord, l’action, qui se déroule, pour l’essentiel, près de Cadaquès (dans l’édition française) alors que Ann Radcliffe a voyagé extensivement en Languedoc et dans les Pyrénées. Et ensuite, la construction du roman, qui met en avant des phénomènes fantastiques trouvant une explication rationnelle à la fin, construction typique des œuvres d’Ann Radcliffe, comme l’explique Wikipédia : « It was her technique « the explained supernatural », the final revelation of inexplicable phenomena, that helped the Gothic novel achieve respectability ». Dans tous les cas c’est un très joli roman que nous avons lu avec plaisir et dont nous vous souhaitons une bonne lecture !

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – word-ODT

Saint-Exupéry Antoine de – Vol de Nuit

Vol de Nuit - Antoine de Saint-Exupéry - Bibliothèque numérique romande - tabelau Vincent van Gogh La Nuit étoilée Saint-Exupéry Antoine de –  Vol de Nuit : Avec « Vol de nuit » vous plongerez dans l’univers de la nuit et celle des débuts de l’aviation commerciale. Ces vols nocturnes que nous décrit Antoine de Saint-Exupéry acheminent des sacs de courrier entre les continents, première tentative d’une aviation commerciale, encore un peu balbutiante, pour concurrencer les autres moyens de transport.

Alors directeur de l’Aérospatiale d’Argentine, Antoine de Saint-Exupéry aborde avec beaucoup de sensibilité, dans ce roman, les thèmes du devoir et de la discipline. Pour le chef de poste, elles sont indispensables à la réalisation d’un projet de cet ampleur et à la marche du progrès mais elles s’opposent à l’individualisme des pilotes. Il évoque encore le monde déstabilisant de la nuit qui plonge les pilotes dans un inconnu sans repères mais aussi dans la réflexion intérieure.

Le courage des pilotes, l’intransigeance du chef Rivière pour amener ses hommes à se dépasser dans l’action, le combat sans issue du pilote Fabien face aux éléments naturels ou encore la faiblesse de l’inspecteur Robineau, illustrent ce combat pour une idée que décrit André Gide dans sa préface à Vol de Nuit* : « Le bonheur de l’homme n’est pas dans la liberté, mais dans l’acceptation d’un devoir ». Rivière, en maintenant coûte que coûte le départ du courrier pour l’Europe, fait un pari sur l’avenir. Il accepte que tout progrès puisse s’accompagner d’échecs. Ceux-ci ne doivent pas remettre en question la cause pour laquelle on se bat. Mais il reste taraudé par la question posée par un ingénieur rencontré lors la construction d’un pont : cette œuvre vaut-elle la vie d’un homme ?
(* Cette préface ne sera libre de droit en Suisse et en Europe qu’en 2022.)

Attention ! Cette œuvre n’est pas libre de droit en France (auteur « mort pour la France ») et ne peut être téléchargée librement par les résidents français. Ces textes, libres de droit en Suisse, pourraient également ne pas l’être dans votre pays. Avant de télécharger, vérifiez votre législation nationale. Tout téléchargement malgré ces restrictions engage votre propre responsabilité.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – word-ODT