Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Verne Jules – Vingt mille lieues sous les mers

Verne Jules – Vingt mille lieues sous les mers - Ebooks Libres et GratuitsVerne Jules – Vingt mille lieues sous les mers : Ce roman, parmi les plus célèbres et des plus traduits de notre littérature, apparaît sans conteste comme une des œuvres les plus puissantes, les plus originales et les plus représentatives de Jules Verne. Tout commence en 1866: la peur règne sur les océans. Plusieurs navires prétendent avoir rencontré un monstre effrayant. Et quand certains rentrent gravement avariés après avoir heurté la créature, la rumeur devient certitude. L’Abraham Lincoln, frégate américaine, se met en chasse pour débarrasser les mers de ce terrible danger. Elle emporte notamment le professeur Aronnax, fameux ichthyologue du Muséum de Paris, son domestique, le dévoué Conseil, et le Canadien Ned Land, «roi des harponneurs». Après six mois de recherches infructueuses, le 5 novembre 1867, on repère ce que l’on croit être un «narwal gigantesque». Mais sa vitesse rend le monstre insaisissable et lorsqu’enfin on réussit à l’approcher pour le harponner, il aborde violemment le vaisseau et le laisse désemparé. Aronnax, Conseil et Ned Land trouvent refuge sur le dos du narwal. Ils s’aperçoivent alors qu’il s’agit d’un navire sous-marin…

Édition du Groupe des ebooks libres et gratuits.

Téléchargements : ePUB (édition illustrée : 11,5 Mo) – PDF – PDF (édition illustrée : 16,3 Mo) – Kindle-MOBI (édition illustrée : 11,8 Mo) – DOC-ODT

Sand George – Kourroglou

Sand George - Kourroglou - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary Vallée de la Mort CrèteSand George – Kourroglou : « Köroghlu, « fils de l’aveugle », est un héros célèbre de l’Asie antérieure à l’Asie centrale, dans une aire englobant l’Anatolie, le Caucase et le Turkestan. […] Artiste et brigand, combattant valeureux, pillard et redresseur de torts, Kourroglou incarne le type du bandit social, du hors-la-loi que le seigneur ou l’État poursuivent comme un criminel, mais en qui les opprimés voient un vengeur, un justicier : « le chef de brigands qui a défrayé tant de romans et de mélodrames sous l’Empire, sous la Restauration, et jusque dans la littérature romantique, a toujours amusé tout le monde, et l’intérêt principal s’est toujours attaché à ce personnage terrible et mystérieux. […] George Sand fut la première à traduire et à préfacer Köroghlu dans notre langue, […] Création populaire anonyme, Kourroglou s’inscrit dans cette grande redécouverte des folklores qui passionne l’époque romantique et qui mobilise George Sand elle-même, par exemple dans ses romans Jeanne (1844) et Les Maîtres sonneurs (1853). » (Françoise Genevray, Quoi, vous n’avez pas lu Kourroglou !, La Revue des Ressources, 29 janvier 2007).

De cette œuvre « très belle et très curieuse » George Sand nous conseille : « … j’insiste, et je dis : Lisez Kourroglou ; c’est amusant, quoique ce soit beau. »

(suite…)

Sand George – L’Uscoque

Sand George - L'Uscoque - Bibliothèque numérique romande - ^Sylvie Savary Château Kantara ChypreSand George – L’Uscoque : À Nohant, l’hiver de 1837 à 1838, j’avais très froid dans ma chambre, et, en m’endormant, je voyais des paysages fantastiques, des mers agitées, des rochers battus des vents. La bise qui sifflait au dehors, et le feu qui pétillait dans ma cheminée, produisaient des cris étranges, des frôlements mystérieux. De cette obsession est issu l’Uscoque un roman d’aventures, d’amours malheureuses et de pirates qui s’attaquent aux navires franchissant les chapelets d’îles de l’Adriatique entre Venise et la Grèce. Historiquement, en effet, les Uscoques étaient des pirates d’origine croate installés au XVIe siècle sur la côte est de l’Adriatique au service des Autrichiens contre les Turcs, servant en réalité aussi de façon plus complexe à attaquer l’hégémonie vénitienne sur les côtes ioniennes. (Marianne Lorenzi, L’Uscoque di George Sand: riscritture veneziane di un pirata dello ionio del XVI secolo)

George Sand met en scène Ezzelino et Orio Soranzo des princes vénitiens rivaux et amoureux de la même femme, Giovanna Morosini. Ils se retrouvent quelques années plus tard dans une forteresse perchée sur les falaises d’une île désolée dont Orio est gouverneur et où Giovanna l’a rejoint pour son malheur. Les pirates du mystérieux Uscoque rôdent pratiquement sous les yeux des navires vénitiens et se sont attaqués à la galère d’Ezzelino. La rivalité entre les deux hommes atteint son paroxysme et l’un doit mourir. Mais la victoire du méchant ne lui portera pas bonheur…. Quel rôle va jouer l’ambiguë Naam, qui accompagne Orio, son maître, sous un vêtement masculin et le seconde dans ses forfaits ? Cette figure attachante d’une amoureuse honnête et fidèle jusque dans le crime paiera-t-elle aussi de sa vie sa passion pour Orio ?

(suite…)

Radcliffe Ann – L’Italien ou ou le confessionnal des pénitents noirs

Radcliffe Ann - L'Italien - BeQRadcliffe Ann – L’Italien ou ou le confessionnal des pénitents noirs : Quand paraît L’Italien ou le confessionnal des Pénitents noirs, Ann Radcliffe est déjà célèbre, suite à la publication d’un précédent roman gothique, Les mystères du château d’Udolphe. Elle est encensée par des auteurs comme Byron, « monk » Lewis, Walter Scott. Elle influencera les sœurs Brontë et Dickens.

« Châteaux et tours en ruines, salles obscures à peine éclairées par un étroit soupirail ou pauvrement illuminées par des torches, couloirs étroits et voutes humides, porte secrètes et escaliers dérobés; rien ne manque aux décors de ce roman dans la pure tradition gothique. Si vous y ajoutez des crimes odieux, des religieux diaboliques, la terrible Inquisition, des révélations inattendues et des parentés énigmatiques vous obtenez un modèle du genre. (stcyr04 in Babelio)

(suite…)

Radcliffe Anne – La Forêt ou l’Abbaye de Saint-Clair (tome 3)

Radcliffe Anne - La Forêt ou l'Abbaye de Saint-Clair tome 3 - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary Roches de MémisesRadcliffe Anne – La Forêt ou l’Abbaye de Saint-Clair (tome 3):

Voici la suite et la fin des aventures ébouriffantes d’Adeline et de Théodore. Grâce à M. La Motte, Adeline a pu s’échapper de l’abbaye et fuir les dessins funestes fomentés à son encontre par le marquis de Montalte. Elle franchit le Rhône et arrive en Savoie où la famille de M. Leluc l’accueille chaleureusement. Mais elle ne pense qu’à Théodore, toujours en prison, aux mains du marquis et qui doit être condamné à mort. Comment le retrouver et le sauver ? De la Savoie en Occitanie, de rencontres impromptues en découvertes, de rebondissements en surprises, les multiples péripéties qu’affrontent Adeline et Théodore tiennent le lecteur en haleine jusqu’au bout. Adeline aura enfin la réponse aux questions et aux mystères qu’elle pressent et trouvera finalement ce qu’elle désire.

(suite…)

Radcliffe Ann – La Forêt ou l’Abbaye de Saint-Clair (tomes 1-2)

Radcliffe Ann - La Forêt ou l'Abbaye de Saint-Clair 1-2 - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Château d'OronRadcliffe Ann – La Forêt ou l’Abbaye de Saint-Clair (tomes 1-2) : Pierre de La Motte et son épouse sont contraints de fuir Paris après une affaire de jeu. Perdus en chemin, ils font halte dans une maison isolée, habitée par des brigands qui les contraignent à emmener Adeline, une jeune fille apeurée, confiée par son père aux mains de geôliers libertins. La Motte souhaite quitter le pays le plus vite possible, mais un accident de voiture déjoue ses plans. Ils doivent se cacher, avec Adeline et leurs fidèles domestiques. Au plus profond d’une forêt, ils trouvent un monastère en ruine qui les abritera, pensent-ils, des dangers. Adeline, remise des terreurs de sa captivité, rencontre un chevalier aimant, mais qui disparaît brusquement. Un noble étranger, le marquis de Montalte, amateur de belles jeunes filles, frappe alors à la porte de l’abbaye…

Une forêt touffue, des murs écroulés, des portes dérobées, une trappe sous le plancher, une nature fantasque et bruyante, des tapisseries qui cachent des souterrains, un père qui livre sa fille à des barbares, des restes de squelette, des meubles empoussiérés, un poignard rouillé, un ancien manuscrit de 1742, des rumeurs d’apparitions accompagnées de bruits extraordinaires – tous les ingrédients du roman gothique du XVIIIème siècle se trouvent réunis. Dans cet imaginaire galopant, les multiples péripéties amènent rebondissements et retournements de situations qui tiennent le lecteur en haleine.

(suite…)