Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Twain Mark – Le Prince et le Pauvre

Twain Mark - Le Prince et le Pauvre - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells (maquette), William Scrots (peinture, attr.), The Hooligans, 1899 (Victorian Web, scan de Jacqueline Banerjee), détail de Couverture de la première édition en anglais, 1881 Twain Mark – Le Prince et le Pauvre : Si un prince, futur successeur d’Henry VIII, et un jeune garçon des bas quartier londoniens se ressemblaient ?  Et s’ils échangeaient leur vêtements ? Et s’ils échangeaient leur vie ? C’est ce qui arrive Tom Canty et à Édouard Tudor, prince de Galles. Mark Twain nous narre avec brio les aventures de ce prince qu’il plonge dans la vie abominables des classes pauvres et celle de Tom propulsé jusqu’au trône royal. (suite…)

Maeterlinck Maurice – La Vie des Termites

Maeterlinck Maurice - La Vie des Termites - Bibliothèque numérique romande - Scott Bauer Une brèche dans un nid de termites souterrains à FormoseMaeterlinck Maurice – La Vie des Termites : Ce sont les termites, ces autres insectes à l’organisation sociale complexe, que Maurice Maeterlinck nous présente bien des années après son essai sur La Vie des Abeilles. Quelle différence! Aveugles et sans défenses naturelles, les termites ont besoin de températures élevées (mais pas trop) et d’une atmosphère humide. Or les régions du globe où se sont développés ces rescapés du tertiaire (voire du primaire) sont arides. La termitière est donc un univers clos à l’atmosphère contrôlée qui projette au loin ses conduits souterrains. Architectes «de l’intérieur», condamnés à ne jamais voir leurs édifices, ils ravagent sans être remarqués les arbres ou maisons auxquels ils s’attaquent «du dedans». Des mécanismes biologiques (cultures de champignons ou bactéries intestinales), leur permettent de se nourrir de cellulose, universellement répandue. Alors, encore une fois, devant ce mode de vie complexe, instinct ou intelligence? (suite…)

Maeterlinck Maurice – La Vie des Abeilles

Maeterlinck Maurice - Le Vie des Abeilles - Bibliothèque numérique romande - illustration de ruches au Moyen-Âge du Tacuinum sanitatisMaeterlinck Maurice – La Vie des Abeilles : La «république» des abeilles, est une impressionnante organisation, une forme élaborée de vie sociale et travailleuse. Mais «l’esprit de la ruche» est-il une tradition rigide incapable d’évolution ? Ou serait-ce une forme d’intelligence collective adaptative ? Impossible de répondre tant sont différentes les perceptions et la structure des hommes et des abeilles. Familier et connaisseur des ruches, Maeterlinck nous entraîne à leur découverte, à celle des reines, des ouvrières et de tous leurs habitants,  à celle du vol nuptial et de l’essaim, puis au développement de la nouvelle ruche. Compilation ou œuvre de pionnier ? Qu’importe ! C’est d’abord une fresque remarquable aux prémices de la sociologie animale. (suite…)

London Jack – Ce Spot

London Jack - Ce Spot - Bibliothèque numérique romande - Bud Glunz Un qimmiq (chien de traîneau) se repose pendant un voyage de Moose Factory Island,London Jack – Ce Spot : Vous aimez les animaux? Votre chien est le plaisir de votre foyer? Ce Spot vous fera changer d’avis! Un beau chien pourtant… Pas de race définie, ni husky, ni malamute mais un chien de traîneau avec de l’allure et de superbes muscles. C’est sa tache noire sur le côté qui lui a valu le nom de Spot. Il est malin, incroyablement malin. Et chapardeur aussi. C’est presque surréel: quoique vous fassiez, aussi loin que vous soyez, il reviendra toujours vers vous… Encore faudrait-il que vous le souhaitiez! (suite…)

Dumas Alexandre – Les Serpents

Dumas Alexandre - Les Serpents - Bibliothèque numérique romande - Geoff Galice Imantodes cenchoaDumas Alexandre – Les Serpents : Un serpent sous votre lit ! Qui n’a vécu cette terreur de son enfance ? Dumas s’attaque – littérairement, s’entend – à cet animal dont, il prévient en exorde : « S’il y a un animal maudit dans la création, c’est le serpent : Satan prend sa forme pour s’introduire dans le paradis terrestre, et, sous sa forme, tente la femme, la séduit et damne le genre humain, dont nous avons l’honneur de faire partie. Au seuil de toutes les religions, siège le serpent, comme fait ou comme symbole. ». L’occasion pour Dumas de revenir à la mythologie, à l’histoire biblique, à l’antiquité avec Mithridate, Octave, Antoine, Cléopâtre ou Tibère et au Moyen-Âge. Puis il nous conte des aventures de serpents fascinateurs, de constrictors, de vipères à corne, de crotales et de charmeurs de serpents. Du Jardin des plantes à Carcassonne, de l’Amérique du Sud à l’Afrique, légendes, histoires de chasseurs ou de naturalistes, ses récits vous divertiront ou vous étonneront. Alexandre Dumas ne craint pas de pimenter son récit de digressions comme celle du lézard romain apprivoisé par son ami administrateur de L’Indépendant ou de souvenirs personnels. Tout est-il vrai ? Je ne saurais vous le dire. Mais j’y ai appris quelque chose et mon intérêt ne s’est pas démenti.

Téléchargements : ePUB – PDF – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT

Pergaud Louis – La Vie des Bêtes : Psychologie animale

Pergaud Louis - La Vie des Bêtes : Psychologie animales - Bibliothèque numérique romande - Martin Pettitt Profil d'une tête de Renard roux Pergaud Louis – La Vie des Bêtes : Psychologie animale : En préambule du présent recueil, Louis Pergaud présente La Fontaine et la psychologie animale. Grand poète mais moins grand observateur du monde animalier, La Fontaine, à la suite d’Ésope, pour Pergaud,  utilise la fable et les animaux pour mieux critiquer le genre humain.

Suivent plusieurs textes concis et savoureux sur le rire du chien, Toto le chat, Jacquot le geai, le lièvre, l’hirondelle, etc. différents animaux qu’il a pu observer dans son jardin et dans la campagne environnante de sa Franche-Comté natale. Certains chapitres (la vengeance du bouc) nous replongent dans la bande de gosses délurés de La Guerre des boutons.

Le langage est parfois léger, empreint de « rabelaiseries », souvent humoristique et cocasse (le chien satyre), toujours très vivant et poétique. Pergaud est soucieux de rétablir la vérité (la poltronnerie du lièvre, l’hypocrisie du chat) sur ses amis animaux, sans tomber dans la théorie naturaliste, en suivant son bon sens et son amour de l’observation et de l’anecdote. À l’heure d’internet et des documentaires animaliers savants, ces textes réjouissent par leur légèreté et leur sensibilité.

En fin de livre, un roman inachevé, à peine esquissé,  pour nous rappeler que Louis Pergaud, ce pacifiste, lauréat du prix Goncourt de 1910,  est mort très jeune, fauché dans les tranchées de la grande guerre à Verdun en 1915.

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-MOBI – HTML – DOC/ODT