Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Sand George – Césarine Dietrich

Sand George – Césarine Dietrich - Bibliothèque numérique romande - Sylvie S. Fresque 16eSand George – Césarine Dietrich : «J’avais trente-cinq ans, Césarine Dietrich en avait quinze et venait de perdre sa mère, quand je me résignai à devenir son institutrice et sa gouvernante.» C’est ainsi que débute ce roman peu connu de G. Sand, paru en 1870.  Devenir la préceptrice de Césarine, cette jeune fille de 15 ans, belle, brillante, passionnée, habile manipulatrice, n’est pas une tâche facile. (suite…)

Combe T. – Fiancés

Combe T. – Fiancés - Bibliothèque numérique romande - Chaurel Paysage sagnardCombe T. – Fiancés : Deux histoires des « Hauts » neuchâtelois, deux amours contrariées, sur fond de vie villageoise narrée avec la fine observation psychologique de T. Combe. On craint pour les amoureux mais, comme dans toute histoire d’amour, tout finira bien ! Mais ces deux nouvelles sont aussi bien plus. Avec des personnages attachants depuis le « mège » (guérisseur) Job jusqu’à Esther la couturière, Julie, Julien, et tous les autres, ou avec, encore, les « vilains », comme la tante Judith et la famille de riches paysans ladres, vous assisterez à la représentation de la troupe théâtrale du village, vous ferez votre marché avec madame Mathey ou vous vous promènerez dans les rue du village alors que, sur les bancs adossés aux façades, les habitants se détendent du travail de la journée… (suite…)

Bove Emmanuel – Adieu Fombonne

Bove Emmanuel - Adieu Fombonne - Bibliothèque numérique romande -Félix Vallotton Villa Beaulieu HonfleurBove Emmanuel – Adieu Fombonne : « Par certains aspects Adieu Fombonne, m’a rappelé le Sang Noir de Louis Guilloux, belle sobriété d’écriture et cette manière identique de multiplier les personnages. » (Romain28, Babelio.) « Adieu Fombonne, publié en 1937, est le roman d’Emmanuel Bove, avec Un soir chez Blutel, qui fut le moins bien accueilli par la critique de l’époque. … mais c’est toujours du Bove, et c’est beaucoup. Il a en tout cas cette particularité d’être le seul roman heureux de l’œuvre. » (Ouellet, F. (1994). Pleins feux sur Emmanuel Bove. Nuit blanche, magazine littéraire, (58), 64–65.) (suite…)

Sand George – La Daniella (tome 2)

Sand George – La Daniella 2 - Bibliothèque numérique romande - Jean-Claude Stehli Chemin et arbres en ItalieSand George – La Daniella (tome 2) : Accusé de sacrilège et de conspiration, Jean Valreg doit se cacher dans le palais en ruine de Mandragone. Les deux amoureux vivent, malgré les circonstances, une parenthèse de bonheur. Jean profite de l’isolement pour développer sa peinture et découvre en Daniella un talent de cantatrice. Mais les nuages s’amoncellent… Et le refuge de la Mandagone est-il aussi sûr et aussi isolé que prévu ? Sur un rythme accéléré, les événements s’enchainent : fuites, combats, drames, jalousies et dérision ne trouveront cependant un fin heureuse que grâce aux nombreux amis de notre couple. (suite…)

Sand George – La Daniella (tome 1)

Sand George – La Daniella 1 - Bibliothèque numérique romande - Achille Etna Michallon Paysage inspiré par la vue de Frascati,Sand George – La Daniella (tome 1) : L’Italie ! la patrie des peintres ! Jean Valreg, ne peut manquer ce rite de passage essentiel à son art. Mais déception ! Si le paysage du Latium le séduisent, la Rome de l’époque, malgré ses monuments splendides, avec ses combines et l’exploitation des touristes le laisse de marbre ou suscite son indignation. Sa rencontre avec une famille de riches anglais – mais aussi avec Tartaglia, un romain débrouillard et serviable et un peintre français blasé – révèle son ambivalence : vaut-il mieux rester terre à terre comme lord B*** ou manifester une admiration conventionnelle, mais sans grand sentiment, devant ces chefs d’œuvre comme lady Harriet ou son confrère Brumières ? Et quelle femme préfère-t-il ? La jeune héritière, miss Médora, ou la Daniela, sa femme de chambre et une simple repasseuse ? (suite…)

Bove Emmanuel – Journal écrit en hiver

Bove Emmanuel - Journal écrit en hiver - Bibliothque numérique romande - Paul Klee Moonshine (détail)Bove Emmanuel – Journal écrit en hiver : Anti-héros bovien, Louis Grandville est un jeune homme jaloux et manipulateur qui fait peser sur sa femme Madeleine, un peu frivole mais fidèle, le poids d’une observation inquiète et permanente de ses moindres faits et gestes.  Son journal relate sa destruction méthodique de l’harmonie de leur couple, de scènes de jalousie en accusations, jusqu’au départ de Madeleine, rupture qui, d’une certaine façon, soulagera Louis. Cette chronique conjugale cruelle et désespérée étudie avec minutie le désaccord dans un couple au moyen d’une écriture aux résonnances quasi proustiennes. (suite…)

Pin It on Pinterest