Femmes

Agoult Marie d’ – Mes souvenirs

Agoult Marie d’ – Mes souvenirs - Bibliothèque numérique romandeAgoult Marie d’ – Mes souvenirs : « Six pouces de neige sur vingt pieds de lave », a-t-on dit de moi, et non sans justesse, écrivait Marie de Flavigny, comtesse d’Agoult (1805-1876), surtout connue pour avoir été la compagne de Franz Liszt durant 9 ans. Pour cela, elle quitta du jour au lendemain son mari et ses filles pour vivre librement sa passion amoureuse avec le pianiste et compositeur le plus adulé de son époque. Le couple – non marié – eut trois enfants dont Cosima, la future épouse de Wagner.

Ces Souvenirs (le premier de ses écrits autobiographiques) décrivent son enfance, son adolescence et sa vie de jeune épouse et mère de famille, avec une foule d’anecdotes, de détails très vivants. Fine observatrice de la l’aristocratie et de son mode de vie finissant, elle jette un regard souvent ironique sur les mœurs de l’époque. « Il était entendu qu’une demoiselle bien élevée, lorsqu’elle entrait dans le monde, devait avoir appris avec ou sans goût, avec ou sans dispositions naturelles, la danse, le dessin, la musique, et cela dans la prévision d’un mari qui, peut-être, il est vrai, n’aimerait ni les arts ni les bals, et qui, au lendemain du mariage ferait fermer le piano, jeter là les crayons, finir les danses, mais qui, possiblement aussi, en serait amateur. »

Téléchargements : ePubPDF– PDF A5 – Kindle-Mobipocketword-ODT

Combe T. – Cinq épisodes d’une vie (tome 2)

Combe T. - Cinq épisodes d'une vie - Bibliothèque numérique romande - Daderot - Parc Monceau ColonnadeCombe T. – Cinq épisodes d’une vie (tome 2) : Thérèse et Pierre vivent leur lune de miel, lorsque… Dès lors Thérèse passera de durs moments à tenter de surmonter sa peine, de Londres à l’Écosse puis à Paris. Mais pourra-t-elle à nouveau faire confiance, se confier ? Ou restera-t-elle raidie dans sa colère et son compte à soi ? Heureusement, écrit-elle, il y avait toujours la nécessité de gagner sa vie et son petit talent de conteuse. Dans ce deuxième tome, où se réalisent nos pressentiments du début, à la foi plus introspectifs et d’avantage tournés vers l’extérieur, T. Combe campe avec verve les milieux artistiques de Londres et de Paris et nous amène peu à peu vers la conclusion de son récit. À ne pas manquer.

Adèle Huguenin-Vuillemin, née au Locle, en 1856, dans une famille d’horlogers, fut institutrice à 16 ans. C’est pour compléter son revenu qu’elle se mettra à écrire à 21 ans, avec succès.  Elle séjournera à Londres puis à Paris. Revenue en Suisse, elle sera une écrivaine et conférencière renommée, chrétienne, féministe, militante contre l’alcoolisme. Elle adhérera, à 57 ans, au parti socialiste (favorable au suffrage féminin). Elle décède dans sa maison des Brenets à 77 ans en 1933.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle Mobipocketword

Combe T. – Cinq épisodes d’une vie (tome 1)

Combe T. – Cinq épisodes d’une vie (tome 1) - Bibliothèque numérique romandeCombe T. – Cinq épisodes d’une vie (tome 1) : Ce roman au caractère autobiographique, écrit en 1928 – l’auteure a alors 73 ans – met en scène Thérèse Lemaire, une jeune institutrice neuchâteloise de 20 ans, engagée à Londres comme institutrice dans une famille. Éduquée dans un milieu modeste, Thérèse ignore tout des subtilités de la vie citadine londonienne comme celles de cette famille qui la heurte dans ses valeurs. Isolée, elle fait la connaissance  d’un jeune journaliste, E.-P. Coomb (Les noms de ces deux personnages sont un rappel de son pseudonyme d’écrivaine T. Combe : Thérèse et  Coomb). Une écriture simple et dépouillée, un vrai talent de narratrice qui nous emmène, avec l’héroïne, inexorablement vers le dénouement pressenti de l’histoire.

Adèle Huguenin-Vuillemin est née au Locle, en 1856, dans une famille d’horlogers. Ceux-ci sont ruinés par la crise de 1870 et Adèle doit travailler. Elle devient institutrice à 16 ans. Mais le salaire d’une institutrice est fixé par la loi au tiers de celui d’un instituteur. C’est pour compléter son revenu qu’elle se mettra à écrire à 21 ans, avec succès.  À 25 ans, elle part à Londres où réside une amie de jeunesse et travaille comme institutrice dans deux familles : une première expérience malheureuse, puis une seconde plus heureuse. Revenue en Suisse six ans plus tard, elle sera une écrivaine et conférencière renommée, chrétienne, féministe, luttant contre l’alcoolisme. Elle adhérera, à 57 ans, au parti socialiste (favorable au suffrage féminin). Elle décède dans sa maison des Brenets à 77 ans en 1933.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Mussard Jeanne – Martha Schirmer

Mussard Jeanne - Martha Schirmer - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary Léman, le petit lac vu du JuraMussard Jeanne – Martha Schirmer : À Dresde, une jeune fille timide est en but aux moqueries et aux persécutions des ses compagnes de pensionnat. Peu appréciée de ses professeurs, il en est un toutefois, son professeur de littérature allemande, qui découvre ses dons de rédaction et ses souffrances. L’épouse de celui-ci l’invite à la maison, lui fait surmonter, par sa gentillesse et son amitié, ses blocages et sa timidité. Mais… Bien des années plus tard, que sera devenue Martha Schirmer ? … Et ses camarades ?

Jeanne Mussard est une institutrice genevoise, poétesse et écrivaine de la fin du 19e siècle. Prolifique, son « activité ne connaît pas de lassitude et […] les publications se suivent sans relâche » dit d’elle, son confrère F. Amiel. Son œuvre poétique est encore connue de nos jours telle Épines et fleurs, un recueil de poèmes. Elle dut toutefois quitter Genève car la ville n’offrait guère de subsistance à une femme divorcée.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Mussard Jeanne – Par les annonces

Mussard Jeanne – Par les annonces - Bibliothèque numérique romande - Anne van de Perre FenêtreMussard Jeanne – Par les annonces : La genevoise Jeanne Mussard est une « maîtresse d’école », poétesse et écrivaine de la fin du 19e siècle. Prolifique, son « activité ne connaît pas de lassitude et […] les publications se suivent sans relâche » dit d’elle son confrère F. Amiel. Son œuvre poétique est encore connue de nos jours telle Épines et fleurs, un recueil de poèmes. Elle dut toutefois quitter Genève car la ville n’offrait guère de subsistance à une femme divorcée.

Cette nouvelle explore les possibilités des petites annonces, une nouveauté à l’époque. L’auteure imagine que se mélangent une annonce matrimoniale et celle d’une recherche de logement. Quiproquos et romance font le charme de cette histoire agréable à lire.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Eberhardt Isabelle – Dans l’ombre chaude de l’Islam

Eberhardt Isabelle – Dans l’ombre chaude de l’Islam - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary Kangaroo IslandEberhardt Isabelle – Dans l’ombre chaude de l’Islam : Dans cette partie de son œuvre, le Sud-Oranais, écrite peu avant sa mort en 1904, Isabelle Eberhardt nous emmène au Maroc, dans la citadelle religieuse du désert, Kenadsa, à Eloued et dans le Mellah. Ses textes sont moins introvertis et torturés que dans ses précédentes œuvres, ils sont très descriptifs : le statut des femmes esclaves, une scène d’amour nomade, un jour de marché,  des rites mortuaires, une assemblée berbère et son organisation juridique par le marabout, le printemps au désert. Ces descriptions sont un témoignage unique sur cette période de la colonisation française et une invitation au voyage dans les lumières du désert.

À la fin, une longue chronologie sur la vie d’Isabelle Eberhardt et de son œuvre, des témoignages émouvants de personnes qui l’ont côtoyée, vous permettront d’approcher d’un peu plus près cette femme mystérieuse et avide de liberté.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Huguenin Christine – Femmes artistes peintres à travers les siècles (tome 1)

Huguenin Christine – Femmes artistes peintres à travers les siècles 1 - Bibliothèque numérique romande - Maquette Laura Barr-WellsHuguenin Christine – Femmes artistes peintres à travers les siècles (tome 1) : Connaissez-vous Catharina van Hemessen ? Ou Sofonisba Anguissola, Fede Galizia, Giovana Garzoni, Mary Beale, Rachel Ruysch, Rosalba Carriera, Angelica Kauffmann, Adelaïde Labille-Guiard ou encore Constance Marie Charpentier ?

Non ? Elles furent pourtant des artistes peintres douées, célèbres à leur époque, des précurseuses qui réalisèrent des carrières artistiques aux parcours semés d’embûches et de contraintes. Considérées comme des artisanes, leur travail était souvent vu comme un passe-temps, mal accepté par la société. Elles ne pouvaient pas fréquenter les académies, devaient payer pour avoir le droit d’étudier, il leur était interdit d’apprendre l’anatomie humaine ou la perspective. Elles durent évoluer, pour la plupart, dans des genres dit mineurs comme le portrait, les scènes de genre, ou la nature morte.

Elles ont réussi à sortir du lot en côtoyant les grands de leur époque. Elles touchèrent des personnes qui surent reconnaître leur talent et des mécènes qui leur permirent de vivre de leur art.

Beaucoup ne signaient pas leurs tableaux, ce qui fait qu’aujourd’hui on ne trouve plus traces d’eux. Leurs œuvres ont parfois été attribuées à leur père ou à un autre peintre masculin. Même pour celles qui ont eu une grande notoriété de leur vivant, elles ont toutes en commun d’être tombées immanquablement dans l’oubli jusque dans les années 70, où des experts et le public se sont à nouveau intéressés à leur travail.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocketword

Eberhardt Isabelle – Au pays des sables

Eberhardt Isabelle – Au pays des sables - Bibliothèque numérique romande - Urban Dunes dans la Vallée de la Mort en CalifornieEberhardt Isabelle – Au pays des sables : Plus encore que les autres, Au pays des sables nous plonge dans la magie du désert, de ses dunes infinies et de ses levers et couchers de soleil rougeoyants. Déguisée en homme pour échapper à la discrimination et passer plus inaperçue, Isabelle Eberhardt porte un regard admiratif et attendri sur les mœurs arabes et sur l’Islam, religion qu’elle a adoptée. Elle critique ouvertement l’attitude des colons français qui se croient supérieurs aux Arabes et se montrent méprisants envers ce peuple colonisé. Un seul récit quitte l’Afrique pour nous emmener en Sardaigne, où elle retrouve de nombreux traits arabes dans  les gens et les paysages qu’elle côtoie. Une écriture prenante et toujours aussi poétique.

Téléchargements : ePub– PDF – Kindle-Mobipocketword

Charrière Isabelle de – Trois Femmes

harrière Isabelle de – Trois Femmes - Bibliothèque numérique romande - Wolfgang Meinhart Wasserschloss AhrensburCharrière Isabelle de – Trois femmes : Isabelle de Charrière, hollandaise établie près de Neuchâtel, écrit en français. Dans son roman, Trois Femmes, Émilie a émigré à treize ans en Allemagne avec ses parents.  Lorsqu’ils décèdent, elle serait bien perdue sans Joséphine, sa servante et amie. Elle l’aide à trouver un petit logement dans un village et de quoi survivre. Elle la fait rencontrer les seigneurs du lieu et en particulier leur fils Théobald. Traitée d’abord d’intrigante lorsque l’amour se développe entre les jeunes gens, leur histoire finit, malgré tout, par un mariage. Mais Joséphine est enceinte du serviteur de Théobald. Il ne veut pas l’épouser. Arrive la mystérieuse et riche Constance qui vient s’établir dans le voisinage…

Téléchargements : ePub – PDF – Kindle-Mobipocketword